Consoles-Fan

Accueil du site > Autres > Gyakuten Saiban > Gyakuten Saiban

Gyakuten Saiban

Yomigaeru Gyakuten

mercredi 30 novembre 2005, par Sets

Gyakuten Saiban est une s

Court is now open

Le jeu est découpé en plusieurs affaires qu’il faudra mener à bien, découvrir la Vérité et obtenir du juge un verdict "Not Guilty".
La 1ere affaire fait office de tutorial, relativement courte, elle sert surtout à introduire les personnages principaux et familiariser le joueur avec quelques termes du jargon juridique mais enseignera aussi les bases du "gameplay" et différentes actions qui permettent de progresser en dehors et dans le tribunal.
En effet le jeu mélange habilement enquête, chasse aux indices, interrogatoires et séances de tribunal.
La partie "enquête" se joue un peu à la manière d’un "point n’ click" ou tout simplement un digital comic, à l’aide de l’écran tactile il est possible de changer d’endroit, éxaminer les lieux, parler (si une personne est présente), et également la possibilité de présenter divers objets se trouvant dans le "Court Record".
Tout au long de l’affaire, les indices, preuves, infos que le joueur trouve sont stockés dans le Court Record, accessible en permanance.
Il arrive alors de temps en temps de ne plus trop savoir quoi faire pour débloquer la situation mais la plupart du temps, présenter un certain objet à une certaine personne, ou bien mettre la main sur un indice fera progresser l’affaire.
Il est possible de sauvegarder sa partie à tout moment comme dans un digital comic.

A partir de la deuxième affaire on fait équipe avec une jeune fille, Maya, qui possède des pouvoirs spéciaux ... le jeu devient alors très amusant puisqu’elle est tout le temps avec vous que ce soit pour mener l’enquête ou au tribunal et une complicité se développe entre les deux. Il arrive alors souvent que nos deux protagonistes se moquent d’une personne qu’ils sont en train de questionner, comme dans tout digital comic on peut lire ce que le personnage pense tout bas dans sa tête et c’est le plus souvent très amusant. Puis quand la situation semble déséspérée face au juge et procureurs, Maya sera là pour vous donner un coup de pouce.

Lors des parties au tribunal, le procureur appelle différents témoins, la Cour écoute alors le témoignage puis le joueur doit le "cross-examiner" c’est à dire reprendre le témoignage phrase par phrase et faire pression sur le témoin grace à l’option "press", Naruhodo s’exclame alors "Hold it !" et l’on peut grace à cela approfondir les témoignages et trouver des contradictions. A certains moments il sera aussi temps de présenter des preuves "Objection !" le joueur doit alors fouiller dans le Court Record et présenter l’évidence au juge "Take that !", cependant si l’on se trompe le juge perd patience, on dispose de cinq chances uniquement. Les affaires ne se déroulent pas en une seule journée, les sessions de tribunal sont donc nombreuses avec des coups de théâtre, nouveaux témoins ... l’affaire prend fin une fois le verdict "not guilty" obtenu.

La traduction anglaise est bourrée d’humour, les noms à consonnance japonaise des personnages ont été modifiés bien entendu, mais aussi d’autres petits détails qui devaient poser problème à traduire. Par exemple dans une certaine affaire on fait la connaissance d’un réalisateur de séries tv qui est en fait un otaku ; les traducteurs afin de représenter son côté "geek" le font parler avec des "R0X0R5", "SUX0R5", et autres "jOO nOOb". Une agent de sécurité âgée qui s’appelle Ms. Oldbag, le juge aura beaucoup de mal à l’appeler par son nom ... le juge est d’ailleurs très comique car souvent à côté de la plaque.

JPEG - 124.5 ko
L’ancien design datant de la sortie des jeux sur GBA.

Graphiquement on voit que le jeu vient de la GBA et qu’il date un peu niveau design, mais tout reste simple et efficace et l’on s’attache vraiment beaucoup aux personnages principaux. Chaque personnage possède une panoplie de différents "posings" et ils tirent parfois des tronches pas possibles.
Le design des personnages a été refait pour les nouveaux packagings DS, les personnages sont superbes, malheureusement dans le jeu ce sont toujours les vieux designs qui sont présentés sauf bien entendu lors de la cinquième affaire inédite spéciale DS ! cette affaire bonus est un cadeau de taille, puisque premièrement elle est très longue, introduit de tout nouveaux personnages ainsi que de nouvelles actions dans le gameplay possibles grâce à l’écran tactile de la DS. Naruhodo va alors faire la connaissance de deux sœurs dont une va en fait remplacer Maya et enquêter à vos côtés accompagnée de tout son petit matériél scientifique. Il est alors maintenant possible de vaporiser du spray via l’écran tactile pour révéler des taches de sang, trouver des empreintes (souffler le surplus de poudre à l’aide du micro de la DS), examiner sous tous les angles des objets représentés en 3D un peu comme dans BioHazard. Ces deux sœurs ne sont pas les seuls nouveaux persos, la chara-designeuse est vraiment très douée et a crée de splendides personnages que l’on rencontre uniquement dans cette dernière affaire mais également sous toutes les coutures dans l’artbook que contient l’édition limitée du jeu.

JPEG - 169.4 ko
La charmante Akane (Ema dans la traduction), accompagn

Les musiques sont assez étonnantes, elles semblent sommaires en raison des instruments utilisés (GBA oblige) mais les mélodies sont très accrocheuses. Le morceau attaché au Detective Gumshoe est magnifique puis celui des témoignages et X-examinations est aussi très entrainant avec une variante au rythme plus soutenu, une réussite !
A noter que le box limité inclut également un soundtrack, incomplet malheureusement.

JPEG - 116.2 ko
Naruhodo vs Mitsurugi

En conclusion :
Difficile de lâcher ce jeu une fois que l’on a commencé, le meurtrier n’est pas connu jusqu’à pratiquement la fin des affaires et la curiosité l’emporte à chaque fois. De plus la durée de vie du soft est très correcte. L’univers, les personnages sont aussi très attachants et les musiques trottent dans la tête. L’affaire inédite pour la DS tire bien partie des possibilités de la console et apporte un souffle nouveau.
Je pense que tous types de joueurs peuvent apprécier ce jeu, jouer le Sherlock Holmes doublé d’un avocat est vraiment très prenant, une bonne maîtrise de l’anglais est tout de même essentielle. Pour moi un des meilleurs softs dispos sur DS.
Pour 2006 est prévu Gyakuten Saiban 4 sur DS, en espérant que Capcom traduira aussi en anglais les épisodes 2 et 3.

JPEG - 115.7 ko
L’

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette