Consoles-Fan

Accueil du site > Black Metal > Dimmu Borgir > Mirrored Hate Painting (Carpe Tenebrum)

Mirrored Hate Painting (Carpe Tenebrum)

Astennu et Nagash

dimanche 4 décembre 2005, par Teiseken

Side project de 2 des membres de Dimmu Borgir et Covenant, Carpe Tenebrum anime les interrogations. Il est vrai qu’ils n’ont pas

Leur album Mirrored Hate Painting fait figure d’extraterrestre par rapport à ce que l’on connaît habituellement de ce que font Astennu et Nagash. Ici musicalement parlant la barre est placée beaucoup plus haut dans le côté obscur de la force. Bien que nombre de sonorités puissent faire penser à leurs anciens groupes Dimmu Borgir et Covenant, la teneur principale de la musique est autrement plus sombre que d’accoutumée.

Mirrored Hate Painting nous fait nager dans un déluge de notes, ce qui fait de cet album quelque chose d’assez rentre dedans et bourrin. Pourtant si l’on tend l’oreille attentivement, on n’est pas déçu (à quelques exceptions près où une sorte de refrain revient trop vite, nous ennuyant à la manière d’une rengaine) de la profondeur du travail effectué sur les riffs.
Quelque part c’est une performance quand on sait qu’Astennu s’est occupé seul de la partie musique. Il a du composer et performer lui même les parties de batterie, de basse, de synthè et il a aussi participé aux vocalises ainsi qu’à l’élaboration des paroles (pour un side project, ça a dû demander un temps fou !!!). Sans nul doute Astennu s’est vu aidé en partie par Nagash qui touche sa bille en temps que musicien puisque chez Dimmu Borgir il avait un instrument entre les mains. 2 autres personnes moins connues ont également apporté leur pierre à ce Mirrored Hate Painting. Il s’agit d’Ariadne et Done qui ont été d’une aide précieuse pour les paroles. Je vous avouerai franchement que je n’ai pas encore tenté d’aller vers les paroles. La musique est déjà assez pesante et complexe comme ça. Il vous faudra un sacré temps pour la décrypter. D’ailleurs bêtement face à ce déluge de notes, on se demande souvent s’il n’y a pas quelque chose de désorganisé là dedans. Ou alors c’est comme une nappe de pistes grésillant avec les guitares et derrière des choses plus élaborées.

Vous l’avez compris ce CD n’est pas l’album du siècle mais il permet de s’évader de ce que font leurs auteurs habituellement. Pour apprécier il vous faudra garder l’œil d’ado qui aimait à se laisser tenter par de nouvelles découvertes, attiré peut être par l’extrême dans une quête musicale... ou alors il suffit (ce n’est pas donné à tout le monde) d’être une âme des plus sombres. Mirrored Hate Painting est d’un pessimisme noir. Quelques morceaux et passages se détachent toute fois de ces titres si denses entrecoupées de voix bourrées d’échos. Je pense notamment aux 4e et 5e morceaux : Mirrored In Scarry Skies et And Forever qui sont assez proches de ce que fait Dark Funeral (et oui !!!)

Pour finir, je dirai que je suis assez déçu de la présentation visuelle de la chose. La pochette et le livret n’ont pas dû demander beaucoup de temps pour leur élaboration. La cover et ses damiers violets pourraient vous induire en erreur et vous faire penser que quelques sonorités techno sont venues s’intercaler entre 2 notes de guitare. Vraiment cette pochette n’est pas très jolie (en même temps elle correspond à l’album sur le fait que ce soit extraterrestre pour les membres qui y participent). J’aurai préféré quelque chose de plus classique... un paysage en pleine obscurité aurait tout de même mieux convenu, vous en conviendrez.

P.-S.

On peut presque dire qu’ils ont une petite discographie : 3 CDs avec le/les m

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette