Consoles-Fan

Accueil du site > Black Metal > Dimmu Borgir > Enthrone Darkness Triumphant (Dimmu Borgir)

Enthrone Darkness Triumphant (Dimmu Borgir)

Clavier clairvoyant pour une entr

dimanche 18 décembre 2005, par Teiseken

Dimmu Borgir le premier groupe avec Cradle of Filth

Produit par Peter Tagtgren et signé chez Nuclear Blast en 1997, Enthrone Darkness Triumphant est pour moi un recueil de titres qui mis bout à bout se digére très mal. Comment encaisser un choc pareil ? L’album des norvégiens est très violent de par le rythme qu’il impose en terme de fréquence pour la batterie et de par la complexité de ses compositions, certes divines, mais diaboliquement subtiles... Vu de loin, je dirai qu’une écoute entière de l’album revient à faire une course d’endurance en solo... Dimmu Borgir enchaîne, enchaîne et ré-enchaîne des riffs et des mélodies bien différentes les unes des autres. L’oreille de l’auditeur est martelée. Coups sur coups, ça donne le vertige. Il faut suivre. Il faut rester attentif et ne diriger son attention que vers la musique au risque de perdre le fil de l’histoire... si c’est le cas... ça risquera de vous saouler ou de vous donner un foutu mal de crâne.... En revanche, si l’on a les nerfs solides et le coeur bien accroché ou si l’on prend les titres séparément (voir un choix de 3-4 titres sur les 11 disponibles) alors on en vient vite à la conclusion suivante : Enthrone Darkness Triumphant est un des albums essentiels du Black Metal... tout particulièrement pour les amoureux de clavier. Rarement un album n’a été aussi encensé pour l’ampleur et la portée de ses pistes de clavier. Vous en tomberez amoureux ou le détesterez selon que vous aimez ou non l’intervention du clavier. Dernier point essentiel : Enthrone Darkness Triumphant devrait plaire à un large public grâce au panel d’émotions qui vous submergeront à son écoute. Tour à tour, euphorisant et paradisiaque (les parties de guitare de Mourning Palace ou Spellbound (by the Devil)) ou nuageux et noirâtre, EDT fait pour moi partie de la meilleur époque qu’ait connu le Metal et parvient à se hisser au sommet des immondices. Comprenez cela comme vous l’entendez...

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette