Consoles-Fan

Accueil du site > Thriller > No Country For Old Man > No Country for Old Men - Non, ce pays n’est pas pour le vieil (...)

No Country for Old Men - Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme

Carnage à la campagne...

mardi 11 mars 2008, par Teiseken

Bien que classic en apparence, ce film est original à bien des égards. Cette tendance peut être pressentie de par la longueur hors norme du titre de ce film. D’ailleurs peut ont extrapoler sur quelques idées à partir de la longueur du titre ? Personnellement ça a suscité chez moi quelque peu de curiosité, mais après avoir vu le film j’interprète la chose différemment et peut être de façon moins triviale.

N’allez pas vous tromper par rapport à mon ressenti. Le film est loin d’être mauvais, bien au contraire, il mérite de par son intérêt. Cependant la "simplicité" de nombreux aspects du début du film tranche curieusement avec le dernier quart d’heure et un dénouement déroutant (en tout cas présenté d’une façon intellectuellement extravagante par rapport à nos habitudes). Je me souviendrai toujours que nous étions une dizaine de personnes dans la salle et une fois que le générique débuta, tout le monde se mit à se regarder en faisant de grands yeux écarquillés d’étonnement et d’interrogation. La fin est une sorte de puzzle et la sortie du DVD devrait être utile à bon nombre de personnes pour apprécier pleinement le film. Mis à part ce dernier quart d’heure que j’ai vécu comme tragiquement déboussolant (et qui pourrait être ressenti fort négativement par beaucoup (ou comme un coup de génie)), je dirai qu’il n’y a rien à redire sur le film. C’est une sorte de western (aux superbes décors joliment filmés) au déroulement plus ou moins lent avec 2 histoires qui semblent parallèles au début... Les acteurs font monter l’intrigue de fil en aiguille avec un méchant "Terminator" (Javier Bardem) qui utilise une arme originale et un "voleur" (Josh Brolin) qui ne parvient plus à rester maitre de son destin. Physiquement cet acteur vous fera certainement pensé à Nick Nolt. N’oublions pas le rôle de Tommy Lee Jones en shérif qui sait prendre son temps, user de son intelligence et qui n’oublie pas son humour pour autant. Ce film est complet. Il joue sur une large palette d’émotions : de la peur (certains bondiront) au rire (et pas que par le biais du shérif). Il s’agit finalement d’un film fort agréable. Pourtant la question subsiste : serez vous ouvert à la présentation de la fin du film ? Je ne peux vous l’assurer. Les trois quarts du film sont assez physiques mais la fin rentre dans le cadre des films intellectuels, ce qui va souvent de paire avec des récompenses et c’est d’ailleurs le cas ici. A vous de voir.. C’est le cas de le dire.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette