Consoles-Fan

Accueil du site > Puzzle Game > Catherine > Catherine Full Body

Catherine Full Body

J’aime 3 Catherine

samedi 26 octobre 2019, par Davy1

Croyez bien qu’il n’y a rien de plus énervant pour un testeur de rejouer à une version à peine retouchée d’un jeu qui a juste comme prétexte de revenir pour être disponible sur un nouveau support. Mais ici, on parle de Catherine, un des jeux les plus talentueux de la génération précédente et, cerise sur le gâteau, il nous revient en mode "director’s cut" avec un tas de contenu supplémentaire.

En terme d’habillage Catherine est tout simplement très léché avec un niveau de qualité exceptionnel en terme de mise-en-scène. C’est extraordinaire comme on peut être à nouveau rapidement charmé par ce titre. Il faut dire que rien n’est laissé au détail, même pas les musiques au piano dont les envolées lyriques nous laissent sur le séant.

L’arrivée de nouveaux modes de jeu et de nous veaux stages ainsi que l’entrée en scène d’une troisième Catherine (Il y a aussi Katherine et désormais Qatherine).

Bourré d’images et de symboles, Catherine nous compte l’histoire de Vincent qui se retrouve (volontairement) coincé dans une histoire d’adultère épicée qui fait de ses nuits un cauchemar dans lequel nous rentrons en scène en tant que joueur puisqu’il faudra absolument sauver Vincent étant donné que son décès dans le cauchemar implique son décès dans la vraie vie.

01

Le jeu se présente comme un puzzle game très original et très bien pensé avec un timing qui nous pousse à escalader rapidement une série de blocs présentés sous la forme d’escaliers. Il est possible d’escalader des blocs et de les contourner sous certaines conditions. Un bloc risque de s’effondrer s’il n’est plus soutenu mais ceux-ci sont soumis à des règles gravitationnelles un peu spéciales puisque ceux-ci sont soutenus tant qu’un bloc en diagonale reste présent même s’ils ne se touchent que par une seule arête.

02

Au fil des stages, le jeu se complexifie avec une vraie réflexion, une vraie stratégie à mettre au point tout en restant pressé par le temps. Il est possible de désactiver cette option mais pour avoir connu le jeu original sans concession, je vous conseille vivement ce piment pour laisser à Catherine son petit aspect die and retry absolument merveileux.

03

Il est vrai que le jeu, très difficile, à l’origine, est désormais plus accessible grâce à une nouvelle ribambelle d’options. Le nouveau personnage aux cheveux roses nous aide en effet à ralentir le temps lorsque la mort est imminente. Le jeu est donc plus riche en terme de panel de difficulté mais un nouveau mode de jeu, "arrange" propose une réorganisation des stages, histoire de renouveler l’expérience pour les joueurs qui ont déjà terminé le premier opus.

04

Catherine Full Body est à ma grande surprise un must buy pour ceux qui ont déjà joué au premier opus. Pour les autres, cela allait sans dire mais je ne m’attendais pas à une telle refonte généreuse. Ce n’est pas une suite, certes, mais ce n’est pas non plus le même jeu.

05

Disons-le, Catherine est un accident vidéoludique, un miracle tant il dénote, tant il soigne un genre trop souvent délaissé, tant la lecture est originale avec des phases de jeu inspirées de nulle part mais ô combien réussie, le tout scénarisé de manière très mature puisqu’il est quand même question de couple, d’adultère, de sexe.

07

Catherine Full Body est donc clairement plus riche en contenu. J’ai adoré le nouvel habillage même si l’original était déjà très bien et je salue le côté plus accessible du titre même si je ne le recommande pas aux hardcore-gamers qui passeront à côté d’une expérience délicieuse.

08

Graphismes : 88%
Des graphismes plus fins et des effets de lumière améliorés.

Animation : 70%
Ce n’est malheureusement que du 30 images par seconde. On était endroit d’attendre mieux car on ne peut quand même pas dire que la PS4 soit surchargée.

Jouabilité : 92%
Un concept super intéressant et novateur dont la prise en main est parfaite.

Bande Son : 93%
Des thèmes classiques absolument magnifiques. Une ambiance de fou. J’adore le système de cloche que ’on entend lorsqu’on est près du but, elle apporte un plus à la stratégie. On peut prendre le risque de se mettre à foncer dans le stage pour le plier, avec les risques que cela comporte.

Intérêt : 97%
Un titre absolument excellent, c’est exactement ce qu’on attend d’un jeu vidéo : un plaisir de jeu, être surpris et du soin dans la forme.

Note Globale : 95%
Catherine Full Body est un bijou, j’espère qu’il y aura une vraie suite un jour malgré son caractère tellement unique.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette