Consoles-Fan

Accueil du site > Survival horror > Silent Hill > Silent Hill 2

Silent Hill 2

Quelle colline

mardi 9 mai 2006, par Edge

Silent Hill revient hanter nos cauchemars... Konami signe ici son deuxi

Vous êtes James Sunderland, un de ces hommes aux pensées utopiques. Un jour, votre vie change subitement après la mort de votre femme. Trois ans après ce terrible choc, vous recevez pourtant une lettre écrite de la main de votre femme vous disant : "Viens me rejoindre à Silent Hill". Il ne vous en faut donc pas plus à pour espérer l’impossible. L’"imbécile" en allant à Silent Hill ne sait pas sur quoi il va tomber. Et oui, la jolie station balnéaire a bien changé depuis son dernier passage. Silent Hill est devenue une ville fantômatique sans personnes dans les rues, répugnante comme une décharge et qui est plongée dans un brouillard faisant un peu l’effet d’une nuit sur la ville. Il ne faudra pas très longtemps à James pour comprendre qu’une puissante malsainte règne sur la ville. Le jeu se résume en deux mots : Angoisse et inconnu.

Silent Hill 2, c’est aussi 5 persos clés qui vont faire prendre une autre direction à l’histoire. Voici un petit résumé de la personnalité des cinqs. On commence tout d’abord par
James : un peu dérangé sur les bords, sa venue est en partie due à une lettre reçue de sa femme, Marie lui demandant de la rejoindre à Silent hill. Malgré la mort de sa femme et cela depuis 3 ans, James n’a jamais perdu espoir de retrouver sa tendre et défunte épouse.
Angela : la première rencontre entre James et cette jeune se déroulera au cimetière et en peu de temps l’on comprend que cette fille est en fait une vraie Psychopathe. Son rôle dans l’histoire est assez contrasté.
Maria : James croit voir en les traits de cette jeune femme son épouse. À vrai dire, la ressemblance est assez frappante. Cette Maria en plus de ressembler à Marie, en connait un bon bout au sujet de la relation entre Marie et James. Mais qui donc est-elle ? Une sœur jumelle ? Un fantôme ? Le dédoublement obscure de Marie ?
Laura : Vraie peste de l’histoire, cette gamine a comme sale attitude de s’enfuir juste après avoir divulguer une information importante. Cette petite garce en fera voir de toutes les couleurs à ce si gentil James.
Eddie : La première rencontre avec James reste anecdotique : Eddie se trouve tout simplement dans les toilettes entrain d’évacuer son petit déjeuner par voix bucale. Cet Eddie se révèle très dangereux par la suite. En effet, il est atteint d’un complexe d’infériorité avec des tendances violentes. Il finira bien evidamment par s’en prendre à James.

Le principe de Silent Hill 2 reste à peu près le même que la majorité des autres survivals : James rencontre et affronte des monstres, tombe sur des portes fermées, trouve le moyen de les ouvrir et poursuit son chemin. Ceux qui ont joué au premier Silent Hill, trouveront les énigmes un peu simples. Néanmoins, il est toujours possible de modifier la difficulté des devinettes, ce qui augmentera la durée de vie bien sûr. C’est alors à ce moment là que beaucoup se demanderont ce qui fait la différence entre Silent Hill 2 et un Survival classique. La réponse est toute trouvée : l’ambiance.

L’ambiance de Silent Hill 2 et sûrement due à des petites scénes et à des phases de gameplay térrorisantes. Ainsi, un chien semblant sortir tout droit des ténèbres, traversant une vitre dans un couloir jusque-là tranquille, devient votre pain quotidien. Encore plus terrifiant, c’est de marcher dans une couloir sombre où l’on se posee sans cesse la question qui devient vite une évidence : quand est-ce- que je vais rencontrer une créature surnaturelle ? Silent Hill 2 a pour but de rendre le joueur parona avec des traces sur les lieux visités laissant penser que des scénes horribles se sont produites. C’est alors la moment venu de se poser la question : Quand est-ce-que je vais rencontrer l’auteur de cette boucherie ? Pour feutrer cette ambiance déjà bien assez glauque, les programmeurs ont rajoutés un genre de petit filtre granuleux simulant aisni l’usure d’une péllicule usée. Plus l’on avance dans l’histoire, plus l’on s’enfonce dans les ténnèbres. Votre seule amie fidèle devient ainsi votre lampe de poche. La sensation d’être épié est permanante et menacante.

Silent Hill 2 a beau être malsain, il l’est peut-être finalement moins que son prédecesseur. Certes, les qualités graphiques et les effets spéciaux accentuant le réalisme de l’horreur sont présents. Mais certains points semblent moins malsains que dans le 1er. Même la radio grésillant à l’approche d’un ennemi n’a plus la même ferveur.

Les oreilles sont aussi mises à l’honneur dans Silent Hill 2. L’environnement sonore est à son comble. Cris de rages, cris de douleurs, clameurs hystériques, bruits sinistres, mélodie mélancolique aux traits malsain sont omniprésents.

Malgré une vaste palette de qualités, Silent Hill 2 a aussi quelques défauts. La jouabilité s’avère quelques fois délicate. Il faut constamment recentrer la caméra. Ces décors lugubres deviennent rapidement assez déprimant. Enfin, ce n’est que quelques défauts mineurs. Bon cauchemars !

Graphismes : 9/10
Des décors variés avec un filtre granulé rendant le tout très mystique.

Durée de vie : 8/10
Une assez bonne durée de vie avec la possibilité des modifier la difficulté des devinettes.

Sons : 9/10
Une ambiance originale qui fera sans doute frémir les plus courageux d’entre nous.

Animations : 8,5/10
Une animation excellente.

Edge

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette