Consoles-Fan

Accueil du site > Black Metal > Anorexia Nervosa > Sodomizing The Archangel (Anorexia Nervosa)

Sodomizing The Archangel (Anorexia Nervosa)

Le d

vendredi 28 octobre 2005, par Teiseken

Ah ! Sodomizing The Archangel !!! Sublime, incroyable cr

Et bien oui, à l’origine, ce n’était pas prévu de la sortir cette démo. Finalement on peut dire qu’elle a eu un bon rôle, c’était comme une amorce.
Avec Sodomizing The Archangel on découvre un nouveau line up d’Anorexia Nervosa avec RMS Hreidmarr pour nouveau chanteur et Neb Xort au clavier. Le groupe revoit également sa façon d’envisager la musique en changeant l’orientation du concept Anorexia vers le Black Metal.Mais on peut reconnaitre la marque de fabrique d’Anorexia. Les riffs ont une certaine tournure : merci Stefan Bayle. En écoutant Sodomizing the Archangel, il est clair que le groupe est devenu l’un des plus extrêmes, mais surtout un des plus prometteur de France dans le monde du Metal. Peu de groupes français parviennent à sortir du lot et Anorexia Nervosa fait partie de ces exceptions.

Evidemment la production n’est pas top, mais c’est d’un niveau très acceptable comme premier essai. Pour comparaison, je trouve que la qualité du son est à peu prés du niveau de Principal Of Evil Made Flesh de COF (Cradle), voire meilleur, affaire d’oreille et de goût tout ça... Le clavier tue des les premières notes ! Neb délivre une intro des plus majestueuse qui soit. Celle ci sera reprise lors de la tournée Drudenhaus pour le morceau Divine White of a cuming Decadence qui n’est autre que la première piste de l’E.P. et le 6e morceau de Drud.
Puis vient la guitare !!! Une sublime beauté vient de naïtre à l’aube du millénaire ! A la fois majestueuse, élégante, vomissante, désespérante et d’une force qui reflète soit un accés de fureur destructrice (c’est plutôt ça) soit si l’on interpréte mal (mais c’est devenu la spécialité de l’homme) la fureur de vivre sous sa forme la plus puissante. Trève de grossièrtés, Sodomizing the Archangel est un EP très court : 17 minutes 11", dont on ne se lasse pas de se régaler même aprés l’achat de Drudenhaus !! C’est déjà très chouette d’avoir l’intro au clavier sur Divine White Light, mais en plus le chant et la batterie ont des intonations particulières me faisant penser à un son live. Pour le chant c’est vraiment furieux et forcé, ce dont j’avais toujours rêvé, c’est à dire que d’habitude écoutant du Black Metal, je me dis : "C’est puissant, il a une de ces voix le chanteur (ou elle : Opera IX) c’est fort !!! ...mais je pense qu’il est possible de faire encore plus furieux et d’amener le chant à un niveau d’intensité encore jamais atteint, à la limite de la rupture d’anévrisme et des cordes vocales" Et bien là pour une fois, je suis ravi !!! C’est vraiment un massacre excellemment orchestré !!! La musique n’a pas de refrain, c’est du Black, et on a des changements de mélodie ultra nombreux. C’est original, encore une fois les émotions que fait passer ce son !!! Et puis j’adore les voix off d’homme et de femmes qui viennent s’inviter au chaos. Ces morceaux passent très bien en live en plus.

Le dernier morceau : A Caress Of Flesh and Vomited Romance, incroyable, possède un chant de désespoir admirablement accompagné par des sons collant si bien. C’était une époque où Hreidmarr était vraiment mal. Il a d’ailleurs pleuré à la fin de la chanson. Comme quoi Anorexia est un groupe sincère et ils ne jouent pas la comédie : il ressentent réellement ce qu’ils extériorisent bien qu’on puisse supposer que certains passages ou accès de fureur vont plus loin que la réalité pour se tourner vers l’imaginaire.

L’influence gothique était déjà très marquée.
 Avec Drudenhaus, Anorexia Nervosa a évolué encore plus dans ses retranchements extrêmes : beaucoup plus de clavier, une voix encore meilleure et surtout une production parfaite ! 

STA est un chef d’oeuvre incontournable et même s’il ne dure pas longtemps ça vaut sacrément le détour. C’est une pièce alliant la détresse à la folie et à la colère. P.S. : A noter qu’un nouvel E.P. d’Anorexia Nervosa vient juste de sortir en ce début du mois d’Octobre 2005 : The September E.P. (Sister September (directors’s cut mix), La Chouanne (Forbidden Site cover), Quintessence (Darkthrone cover), I’ll Kill You (X-Japan cover), The Shining (live2005), Stabat Mater Dolorosa (live 2005), Worship Manifesto (live2005), Le Portail de la Vierge (live 2005).

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette