Consoles-Fan

Accueil du site > Shojo > School Rumble > School Rumble

School Rumble

Ca tremble s

lundi 5 février 2007, par NGN

Vous vous rappelez, il y a de cela quelques bonnes ann

Vous, amis lecteurs, soit vous vivez les années collèges soit vous les avez vécus. Vous savez comme il est dur de trouver chaussures à son pied dans cet univers rempli de personnes si différentes les unes des autres. C’est ainsi que School Rumble reprend un peu tous pleins de stéréotypes pour mettre en valeur les quelques personnages présents. Le tout bien sûr orchestré par un habitat de vie nippon avec ses bons cotés (sacré mini-jupe, que nous Européens avons bien du mal à instaurer comme tenue obligatoire, triste monde). A cet age là, on a bien du mal à s’avouer, qu’on soit jeune et beau ou doté de caractéristiques avantageuses, et c’est bien, sur cet aspect bon enfant, que joue cette série.

La série tourne réellement autour de 2 personnages majeurs (voir plus bas, descriptions des personnages). Tenma, est le genre de fille dotée d’une âme très charitable, mais qui gaffe plus souvent qu’autre chose. Mais son charme a tout même eu effet sur le gros rebelle de l’école (qui d’ailleurs me fait penser à BigBoss7, pour les vétérans de cfan). Cependant cet amour n’a pas l’air réciproque puisque cette nunuche de Tenma semble s’intéresser au pecno de la classe, et durant 26 épisodes nous allons voir comment ces 2 personnes (souvent entourés d’un groupe d’amis) vont s’emballer à la moindre occasion, et décrypter bien mal chaque intervention de leur amour caché. Bien sûr le tout accompagné par des épisodes « HS », qui s’éternisent sur d’autres personnages ou encore mettant en scène des petites histoires rétrospectives. Mais ce qui est bien, c’est que c’est toujours très drôle, jamais vraiment trop lourd, et les situations cocasses sont légion. D’ailleurs je pense que c’est une des séries les plus drôles que j’ai jamais vu ; sans tomber toute fois dans le grand n’importe quoi. Mais tout en préservant (et ceci est très important à mes yeux), une certaine poésie ambiante, une certaine beauté. Et on s’attache très facilement aux personnages.

Chaque épisode a la particularité de mettre en scène 3 « sketchs ». Au début de la série, on a la forte impression que les auteurs eux-mêmes n’ont pas encore décidé du fil narrateur de l’histoire. Cela se ressent par le fait, que chaque scenarii n’a pas vraiment de lien avec le précédant et le suivant. Ce qui a pour conséquence de nous faire trouver le début de la série « sympa » mais pas vraiment accrocheur. Mais tout s’arrange avec l’arrivée du 5ème ou 6ème épisode, où une vraie histoire plus ou moins en continue s’installe et à ce moment là, on devient tout simplement accro. Cependant la série n’est pas réellement finie car une saison 2 est sur le point d’immerger sur les chaînes japonaises (le 2 avril précisément).

Les personnages principaux

 Tenma Tsukamoto

C’est le personnage central de l’histoire. Elle est vraiment nunuche à souhait, mais pourtant elle n’est armée que de bons sentiments. C’est un peu le genre de fille qui est mignonne et qui bien sûr, a pas mal de prétendants mais elle ne le voit pas.

 Kenji Harima

Voici certainement le personnage le plus drôle de la série. Un vrai rebelle dans l’âme, mais c’est également un être très sensible qui apprendra à extérioriser ses sentiments.

 Ouji Karasuma

C’est lui le petit « je m’exclu tout seul de la société ». Mais il a tout de même réussi à faire craquer Tenma, mais vous croyez qu’il sent rend compte, même pas ! C’est un être très spécial qui est drôle rien que dans sa façon d’agir.

Voici, selon moi, les 3 gros personnages de l’anime. Mais à coté, les protagonistes dits secondaires, sont très nombreux et très importants dans le déroulement de l’histoire. Commençons par le groupe de « filles ». Elles sont toutes très proches de Tenma. Pour commencer, il y a Yakumo Tsukamoto, la sœur de Tenma. Elle a une étrange faculté de pourvoir lire les pensées des personnes qui « l’aiment » (ou qui ont des vues sur elle). Ca vous vaudra quelques bons rires, mais elle semble tout même intriguée par Harima qui est finalement un des seuls garçons qui ne flashent pas sur elle. La 2ème fille importante pour moi est Eri Sawachika. Jeune blonde au succès monstre mais qui ne sort jamais avec personne. Elle semble très attachée à Harima sans pourtant lui montrer cette affection. Et après il nous reste Mikoto Suō et Akira Takano, qui sont des amies de longue date de Tenma, mais leur rôle dans la série n’est pas fondamental.

Contrairement, les garçons vétérans ne sont pas tous des amis intimes d’Harima. Mais par la force du hasard ils se retrouvent tous en groupe. Il y a selon moi que 2 personnages intéressants dans cette catégorie. Pour commencer il y a Kyōsuke Imadori, un dragueur invétéré, qui a un succès fou mais qui bien sûr aime une fille qui ne le considère pas vraiment, un brave gars au final. Et il y a surtout Haruki Hanai, un garçon très sportif qui en pince pour la sœur de Tenma. Il entrera souvent en conflit avec Harima pour des bêtises, mais ce sera toujours des affrontements très classes. Il incarne un peu les stéréotypes de « la loi, c’est moi ».

Une autre force de cet anime, c’est son design. Assez conventionnel, il n’en est pas moins charmant. Le seul défaut apparent, selon moi, c’est certains « yeux ». Vous savez les gros yeux qui sont dessinés un peu n’importe comment... J’ai particulièrement aimé les teintes de couleurs utilisées, mais à part ça, il n’y a plus grand-chose à mentionner en ce qui concerne le graphisme de cette œuvre. L’animation, quant à elle, ne souffre d’aucune rature, et pourtant dans beaucoup de cas, ça fuse de partout. Notez cependant que les oav n’ont pas eu droit au même traitement de faveur. Et pour finir, sachez que la bande son est en accord total avec la série. Personnellement je suis vraiment fan de l’opening qui est alors très très bien fichu.

Notez également que 2 oav sont sortis et ciblent cette première saison. Ce n’est pas l’extase mais ça reste très drôle. Ces 2 épisodes mettent en scènes des personnages ou des scènes passées à la trappe pendant la série. C’est donc presque un sans faute pour cette série qui reste un bon moyen de distraction. Toutefois, ne vous attendez pas à voir l’anime du siècle, mais juste un anime très drôle et très attachant.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette