Consoles-Fan

Accueil du site > Contenu technique > Pes 2008

Pes 2008

Mais tiiiiiiiiiiir !

mardi 1er janvier 2008, par Shinobi

Bon nombre de pes version “ 2008 “ ont d

Certain ont eu peur de se retrouver avec une version pareillement décevante que ceux des consoles next gen : et bien ils ont eu raison d’avoir peur. Comportant presque plus de bug que sur ps3 ( surtout dans la surface de réparation, beaucoup de ralentissement), gardant le même moteur graphique que sur pes 6, cet opus est plus qu’insatisfaisant. Une seule chose le sauve de la magistrale défaite face a fifa 08 : Sony offre un pack avec pro évolution soccer 2008 qui fait une économie de 20 € sur le jeu et peut-être une deuxième raison ; la célébrité de la série des pes.

Pour ne pas cité que les défauts de pes 2008, certains bons points sont présents, quand même !

Les nouveautés ne sont pas très nombreuses, mais bien suffisantes : quelques licences en plus comme Tottenham ou encore le Panathinaikos en passant par le FC Bâle et Fenerbahçe SK. Un petit mode vient aussi de faire son apparition après l’opus de la ps2 : Le tour mondial, qui propose des défis plus dur au fil et à mesure qu’on les réussit. On retrouvera aussi un mode ligue des masters amélioré par rapport au précédent opus ( cependant, le menu ligue des masters ainsi que son contenu est presque le même que sur les autres consoles). A noter qu’on peut maintenant mettre sa propre musique sur le jeu, pour cela il faut avoir une mémory stick et un dossier spécial se créera.

Dans ce jeu au moins, une chose ne bouge pas : le gameplay. Rien de nouveau, toujours le joystick pour se déplacer, X pour passer Carré pour tirer... sauf qu’il y a un inconvénient très embêtant que les joueurs de pro évolution soccer 2008 sur ps3 remarquerons facilement : les pressions ! Sur ps3, c’est très utile, mais sur psp.... Cela ne sert à rien, à part à se prendre un but quelques secondes après. Logiquement lors d’une pression, vos joueurs viennent sur le joueur adverse, sur psp, vos joueurs foncent sur le joueur adverse et l’adversaire passe à travers avec le ballon, bref, du n’importe quoi. Passons la leçon de football : le gameplay est quand même toujours intuitif et appréciable, comme dans tous les pes de la série

Les fans de la série ne serons pas plus impressionnés par les graphismes de l’opus 2008 que par ceux de l’opus 6. Le moteur graphique est le même : ça ressemble un peu à la ps2, pour ça, on ne vas pas se plaindre car des graphismes de console de salon sur console de portable ce n’est jamais décevant. Les menus sont aussi particulièrement bien modélisé ( toujours la même chose que sur les autres consoles) .

En parlant des Menus, rien de vraiment innovant, une ligue des masters offrant une durée de vie infini, un menu modifier pour personnaliser ses maillots ( les modules de motifs n’ont pas changés par rapport à pes 6), un menu réglage système pour régler son jeu, un menu galerie pour voir ses ralentis et modifier la musique, un menu ligue et coupe pour vivre son championnat, un menu entraînement pour se perfectionner et un menu exhibition pour faire des matchs simples. Il y a un nouveau menu se prénommant « tour mondial » qui -comme expliqué auparavant- sert à faire des défis.

Pes 2008 sur PSP est très moyen. Il conviendra au nouveau acheteurs de psp en quête de pack et qui aiment les jeux de foot, mais pour ceux qui ont déjà une psp, inutile de payer 30 € pes 2008 alors qu’on peut payer un pes 6 très similaire 15 € en occasion.

Graphismes : 6/10 C’est beau, mais c’est du déjà vu.

Scénario : -/10

Gameplay : 7/10 C’est intuitif et très simple, presque parfait.

Interêt : 8/10 Parfait pour les fans de foot ! Il offre de très bonnes licences et beaucoup de championnats et coupes.

Bande son : 8/10 On trouve de très bon titre et si l’on n’aime pas on peut quand même mettre sa propre musique.

Note général : 7,5/10 Un bon jeux quand même en général. Malgré quelques bugs le plaisir y est.

P.-S.


 Editeur : Konami
 D

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette