Consoles-Fan

Accueil du site > Action > No More Heroes > Travis Strikes Again

Travis Strikes Again

No More Heroes

mardi 14 mai 2019, par Davy1

Le retour de No More Heroes est forcément un évènement parce qu’on sait que l’on va retrouver la bande-son bien électro, la culture jeux vidéo pop années 90 et tutti quanti de la série, l’humour déluré, bref, tout ce qui a rendu cette série culte sauf que voilà, Suda 51 a décidé de revoir sa copie en adaptant sa licence à un style moins aventure, plus Arcade, avec une vue plus aérienne de 3/4 (vue que vous savez que je déteste si vous êtes un fidèle lecteur) et pour ma part, je trouve que le soufflé est retombé : quel dommage.

01

Fatalement, techniquement parlant, ce spin-off est largement moins impressionnant même si on est sur Switch. Le jeu est d’ailleurs affiché en 4/3 avec des grosses bandes décorées sur les côtés avec les informations du jeu hyperprésentes, à l’ancienne, qui rajoutent un côté jeu vidéo d’antant au prix de bafouer l’immersion.

06

Certes, on comprend l’hommage ici fait et prendre une nouvelle série pour servir ce genre d’hommage est une démarche louable empreinte de réussite mais voilà, j’attendais No More Heroes autre part. Je ne voulais pas qu’il se prostitue pour servir d’autres desseins obscurs. Je voulais juste du No More Heroes et j’estime qu’ici, on est à côté de la plaque.

02

Le jeu est une sorte de beat-them-all assez bourrin qui explorera d’autres voies comme des courses de moto ou offrira encore un peu de plate-forme mais finalement pas vraiment de No More Heroes et de scénario bien déjanté. Ici, le scénario tient sur un confetti : ça tombe bien, on a du mal à rentrer dans le jeu.

03

Niveau humour, on prend les mêmes et on recommence. On sauvegarde aux toilettes et on recharge son sabre en le secouant discrètement. C’est marrant, mais pas neuf, et c’est sans doute ce manque de nouveauté qui coûte cher au titre de Suda 51.

05

Pour ma part, je ne vais pas vous mentir, j’ai vraiment eu du mal à accrocher. C’est un peu triste car pour moi, ce n’est même pas un titre moyen, c’est un titre qui m’a ennuyé. Bonne nouvelle pour moi, ce n’est qu’un spin-off, il y a donc encore toutes les chances que le maître se ressaisisse avec une vraie suite.

04

Graphismes : 65%
C’est un peu la douche froide : le jeu ne fait pas honneur à la Switch.

Animation : 70%
Fluide mais jamais impressionnant.

Jouabilité : 72%
Un gameplay très Arcade, c’est apréciable sauf quand c’est vraiment trop bourrin.

Bande Son : 83%
Toujours intéressante chez Suda 51

Intérêt : 65%
Quel ennui, quelle répétitivité malgré un désir de se renouveler d’un stage à l’autre.

Note Globale : 68%
Cet opus bien dispensable ne me fera pas oublier le fun ultime que m’a procuré les autres titres de la série.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette