Consoles-Fan

Accueil du site > Aventure > Eragon > Eragon

Eragon

Un dragon..

jeudi 11 janvier 2007

Le monde

Que dire de ce film ? Si ce n’est qu’a l’instar des Chroniques De Narnia, il s’adressera avant tout à un public jeune, pas trop exigeant en matière de jeu d’acteur, d’histoires, ou encore d’effets spéciaux. Le méchant empereur Galbatorix campé par un navrant John Malcovitch en est une bonne représentation. De même que le personnage de Eragon, fait dans la classicisme absolue, avec un jeune homme que rien ne prédestinait du tout à un tel destin. Alors bien sûr, il sera dans un premier temps tout à fait certain de pouvoir s’en sortir seul, avant de vite comprendre qu’il a encore du chemin à faire. Et sans surprises, on a droit aux petites scènes de bonheur et de tranquillité avant que le destin du héros ne bascule. Rien de bien original quoi, et surtout vachement prévisible. Côté effets spéciaux donc, le film n’est pas moche, mais à comme qui dirait un léger train de retard, notement le dragon qui fait plus faux que nature. Je parlais plus haut de classicisme, c’est du en partie au démarrage du film qui ferait presque penser à un Zelda tellement c’est du déjà vu (mais non, moi aussi j’aime bien Zelda) avec une princesse qui tente de s’échapper avec un mystérieux objet. Le héros en apprenant son existence n’aura qu’une envie bien-sûr (nan pas ça) la délivrer. (Zêtes pas croyables) à dos d’chameau, heu dragon. Si encore les acteurs jouaient bien, on pourrait encore pardonner le manque d’originalité du scénario, mais comme dans Narnia, les acteurs jouent assez mal. Eragon surjoue, Galbatorix fait pitier dans son rôle d’empereur méchant (pas très aidé il est vrai par son nom) et les troisièmes rôles font un peu caricaturaux. En fait le seul que j’ai trouvé assez bon est Brom, dans son rôle de mentor, bien que classique aussi. Bref, le film n’est pas mauvais en lui-même, mais s’adresse comme Narnia à un public jeune.

P.-S.

Ann

Répondre à cet article