Consoles-Fan

Accueil du site > Science Fiction > Resident Evil > Bio Hazard : Apocalypse

Bio Hazard : Apocalypse

Nan mais alors la

mardi 9 novembre 2004

Captur

Alors que je l’attendais fébrilement, la sortie de Resident Evil Apocalypse a été une vraie torture pour moi. Rendez vous compte, le film sort enfin en salle et ma carte n’est toujours pas renouvelée par UGC. Heureusement pour mes nerfs et mes 8€90 dans la poche, c’est une chose désormais faite. En tant que fan de la première heure de la série sur console, l’annonce du 1er film basé sur la franchise était un vrai bonheur, mais aussi une source d’inquiétudes immense. Tout en me réjouissant de la nouvelle, je ne pouvais m’empêcher de trembler en songeant au désastreux bilan des conversions de jeux au cinéma. Le 1er étant passé depuis, ce fut un soulagement, certes ce ne fut pas le film du siècle, mais le résultat était tout de même très correct. Tout d’abord et pour des raisons de compréhensions, comme j’ai l’intention de faire des rapports entre les jeux et les films, je dirais RE1,2,3 etc pour les jeux et RE, REA par exemple pour les films, voila qui est Claire Redfield à présent. :D Je serai direct, le second épisode m’a plu, il y’a bien sûr des petits détails énervants comme la façon de se battre d’Alice qui fait un peu trop sa poseuse par moments, ou la mauvaise utilisation de Nemesis qui dans RE3 est bien plus qu’un simple trouffion radio commandé, et dont le but principal était quand même mû par une cause plus intéressante. Concernant le scénario, j’ai entendu plusieurs critiques comme quoi il n’était pas très fouillé, alors oui on pourrait par exemple regretter le manque de grosses bébêtes comme dans le jeu, à la manière d’un gros ver qui aurait muté (RE3 Némésis) ce qui pour ceux qui connaissent la série sur console savent à quel point ça ne manque pas à Raccoon. ;) mais il y a deux choses à prendre en compte tout de même, concernant le manque d’interactions entre le film et le jeu, il faut bien comprendre qu’il s’agit d’un film basé sur le jeu, et non pas d’une retranscription fidèle en tous points, ensuite il faut bien se dire qu’à part fuir, tirer et chercher un moyen de fuir, on n’a pas 36 choses à faire pour se divertir dans une ville infestée de morts-vivants. D’autre part, là ou dans RE2 les mutations d’animaux et d’insectes s’expliquaient par le fait que les rats ont propagée la maladie, dans REA la source du problème n’est plus la même, difficile donc d’expliquer des trucs un peu trop gros même si avec un peu d’imagination.. là ou je suis un peu plus critique, c’est concernant les zombies eux mêmes, je les trouve un peu trop propres sur eux dans l’ensemble, alors que dans le 1er, j’avais trouvé sympa des détails comme le zombie avec un pied cassé, ou un autre avec le visage à moitié arraché, dans REA, je les trouve un peu trop en bon état, surtout les enfants dans l’école ou j’aurais aimé du bon gore de chez gore (si on me prend pas pour un cinglé avec ça) Un autre reproche concerne la ville, c’est quand même l’apocalypse hein, pas de bâtiments en flammes ou si peu de choses, pas de zombies enflammés, c’est à se demander en plus s’il y’a eu lutte avec les zombies, alors qu’aux USA les armes à feu sont plus répandues que les Pokémons, pas l’ombre d’une arme ou de munitions trouvées, je chipote un peu je sais, mais que voulez-vous, c’est un fanatique de la série qui parle. :D Revenons aux bons points tout de même avant de finir la critique de El maestro Cobra. :D L’humour présent dans le film est assez marrant et pas incompatible, comme l’un des personnages qui était en voiture et se laissant distraire par la vue de deux charmantes jeunes zombies en petites tenues, emboutit une autre voiture, le pauvre n’a plus qu’à se sauver à pieds, je n’en dirais pas plus, mais y’a des petits trucs marrants comme ça. Pour finir, car il faut bien finir un jour, REA est comme son prédécesseur loin du chef d’oeuvre que l’on pouvait espérer, mais l’humour du film, ses acteurs pas trop mauvais, ainsi que l’action assez tenue font de ce film une suite honnête que les fans devraient accepter je pense, même si on pourra toujours se dire qu’il y avait matière à faire mieux. Une dernière chose encore, les fans seront contents de guetter les clins d’oeil au jeu vidéo, comme l’intro de RE3 retranscrite assez fidèlement dans le film. ;) c’est pas grand chose mais ça fait toujours plaisir de se dire, ahhhh je la reconnais cette scène !!! ^^

Cobra

P.-S.

Ann

Répondre à cet article