Consoles-Fan

Accueil du site > Aventure > Life Is Strange > The Awesome Adventures of Captain Spirit

The Awesome Adventures of Captain Spirit

Une démo

mardi 10 juillet 2018, par Davy1

Ce test est un peu biaisé d’avance, et pour cause, ce jeu est gratuit, donc on serait tenté de dire, téléchargez-le et essayez-le vous même, au pire, effacez-le si vous n’aimez pas. Un jeu gratuit ? Oui ! Une démo ? Aussi ! Le jeu tente en effet de vous faire connaître l’univers et le fonctionnement de Life Is Strange avant le retour de la suite. Mais ce n’est pas vraiment une démo puisque le contenu et inédit et vous ne le retrouverez (normalement) pas dans Life Is Strange 2. En plus, vous m’accorderez que des démos qui durent trois heures, c’est plutôt rare. Laissez-vous donc tenter.

05

01

Enfin, 3 heures, c’est le temps qu’il vous faudra pour torcher cet épisode zéro de Life Is Strange 2. Si vous avancez en ligne droite, une demi-heure devrait suffire pour les plus rapides. Oui, c’est une démo gratuite marketée différemment et avec intelligence pour vous donner l’impression qu’il s’agit d’un jeu gratuit mais il s’agit bien d’une démo gratuite comme on a l’habitude d’en voir.

Alors, encore une fois, c’est gratuit donc il est difficile de faire le difficile, et cela nous permet quand même de voir que de l’eau a coulé sous les ponts depuis le premier Life Is Strange. Le jeu reprend un système graphique basique mais gagne quand même en finesse, en résolution et en framerate. Les fameux 4K et 60 FPS sont atteints même si on sent bien que la Xbox One X n’est pas sur les rotules : le jeu est calme et c’est volontaire.

04

La direction artistique est toujours magnifique et le jeu prend des pauses tout à fait volontaires mais évitables si vous n’aimez pas ces havres de paix. Oui, le jeu se termine rapidement mais il se laisse revisiter car il présente une très belle horizontalité et donc de nombreuses quêtes annexes qui nous révèlent toujours un peu plus de la personnalité de Chris, un enfant qui vit avec son père ayant quelques petites problèmes d’alcool mais, désireux d’échapper à son quotidien, déborde d’imagination. Sous ces aspects enfantins, il traite des thèmes plutôt adultes : il faut donc éviter de le mettre entre toutes les mains, mais si vous avez jouer à Life Is Strange, c’est quelque chose que vous saviez déjà.

03

Cet épisode marque en tous cas le retour de Dontnod, les créateurs de la licence, non pas que la Deck Nine aie démérité avec la prequelle (on peut intelligemment penser que Dontnod avait toujours un oeil sur son bébé), mais voilà, ce sont les créateurs qui sont de retour au fourneau. On notera que la musique du jeu bénéficie toujours d’une bande-son très ballade, guitare sèche et rock alternatif, si propre à la série et si agréable pour nos oreilles.

02

Graphismes : 83%
La série évolue dans le bon sens en abandonnant une réalisation qui était déjà un peu passée à l’époque même s’il y avait une vraie patte graphique.

Animation : 91%
Un travail nettement plus abouti en terme d’animation des personnages mais aussi en ce qui concerne la fluidité générale du titre. Il y a bien plus de petits détails qui rajoutent encore pas mal de mélancolie au titre.

Jouabilité : 78%
Dontnod mise à nouveau sur un gameplay basique mais a quand même changé de système de jeu afin de ne pas s’enfermer dans l’art de la répétition.

Bande Son : 77%
Les mélodies sont soignées mais les compositeurs auraient pu se lâcher, en revanche j’ai apprécié l’hommage à Parodius dans la manière d’agencer les morceaux.

Intérêt : 85%
Intriguant. Mis difficile d’en dire plus sans vous spoiler et difficile de se faire un avis définitif sur une séquence de jeu aussi courte. J’attends de voir la suite.

Note Globale : 82%
Le jeu ne raconte pas grand chose, il installe plus les personnages et leur caractère, et si on entre déjà dans les détails à ce stade, cela ne peut être que de bonne augure. Mais, de fait, ne vous attendez pas encore à des éléments poignants, le jeu reste léger, pour l’instant.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette