Consoles-Fan

Accueil du site > Autres > My Boss My Hero > My Boss My Hero

My Boss My Hero

mardi 6 février 2007, par Hitaku

My Boss My Hero est un drama o

Je ne suis pas vraiment expert en drama, soyons clair c’est le premier que je vois, et croyez moi si tous sont d’aussi bonne qualité attendez vous à beaucoup d’articles de ma part concernant ce genre !

Sakaki-kun comme cité plus haut, a grandi jusqu’à ses 27 ans dans une famille de Yakuza, c’est donc tout naturellement qu’il compte succéder à son père, boss du Kantou Sharp Fang.

Et en tout bon Yakuza qui se respecte Sakaki-kun (alias Tornado) aime les filles, l’alcool, se battre, et surtout aime... le pudding !

Malheureusement pour lui (et heureusement pour nous) Sakaki-kun est vraiment bête, il ne sait pas compter et ne sais pas écrire la fin de son prénom en Kanji, son père lui lance alors un ultimatum, s’il veut être le boss des Kantou il devra aller au lycée et obtenir son diplôme !

Après son entrée au lycée St-Agnes les habitudes de Sakaki vont dès lors changer, fini les clopes, fini la coiffure yakuza et la démarche de maffieux, fini la réputation de craignos et donc terminé le respect des autres...

Maintenant Sakaki doit être un lycéen normal ! Ou tout du moins tout faire pour le parraitre, ainsi bonjour le raquette quotidien, les cours soporifiques, les cours du soir, le nettoyage de la cage aux lapins, et surtout la course quotidienne pour le très réputé Agnes Pudding !

Cependant Sakaki va très vite s’habituer à cette vie d’étudiant, au point de l’apprécier et de s’y attacher.

JPEG - 76.4 ko
La sc

En effet au fil du drama Sakaki va se rendre compte à quel point la vie d’étudiant peut être amusante et intéressante, mais aussi qu’elle peut être dure et cruellle.

De nombreux passages mémorables sont au programme, comme la fameuse course au pudding, la soirée du courage (qui laisse la sensibilité prendre sa place dans la seconde partie), la visite de Sakurakouji (surnommé Sakura-machin par Sakaki qui n’arrive jamais à se rappeler de son nom), et le tournoi de sports de balles.

Mais le drama fait aussi la part belle aux moments de sentiments, dont le passage chez Umemura et le début de l’épisode 10 sont certainement les symboles le plus marquants.

Petit à petit on découvre donc un Sakaki complètement différent de ce que l’on l’imagine être et à moultes reprises on se demande si son intérêt est vraiment de devenir boss d’un gang de Yakuza. En tout cas la fin vous révèle une bonne surprise !

Thèmes musicaux

Bon il faut que je parle des thèmes musicaux, le drama puise en effet une grande partie de sa force dans des musiques qui collent parfaitement à l’ambiance.

Ainsi prenons comme exemple : l’ending-theme. Interprétée par le groupe Tokio, la piste Sorafune est vraiment excellente et clôt à merveille chaque épisode.

Note au passage : Le chanteur du groupe Tokio n’est autre que l’acteur principal de My Boss My Hero ;)

Conclusion

Pour conclure l’article je dirais que My Boss My Hero est un drama rafraîchissant, drôle, émouvant et est vraiment une surprise pour moi dans le sens où je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi excellent (n’ayons pas peur des mots).

O.B.L.I.GA.T.O.I.R.E !

Autre chose si vous avez des a-priori sur les drama (jeu d’acteurs nul, plans mal foutus, scénario bâclé) oublié ça et jugez plutôt par vous même ;)

P.-S.

Origine : Japonais

Genre :

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette