Consoles-Fan

Accueil du site > Party Game > Pac-Man > Ms. Pac-Man : Maze Madness

Ms. Pac-Man : Maze Madness

Ronde comme une ballone et plus jaune qu’une citrone

mardi 14 octobre 2003, par Davy1

Je me rappelle encore qu’

Pour une surprise, c’est une surprise !

Il est très difficile de dire du mal des graphismes de ce jeu. Ils sont à la fois simples et beaux, pauvres mais suffisants. Comprenez par-là que plus complexes, ils auraient sans doute nuits à la jouabilité. Le mapping est cependant de bonne qualité et suffisamment varié. De jolis effets de transparence, de zoom et de lumières viennent agrémenter le tout. Certes, pour une Dreamcast, ce n’est pas le fin du fin, mais ces graphismes ont un certain charme indéfinissable.
Les décors sont classés par thème et les ennemis sont bien adaptés à chaque thème. Dans le premier monde (l’Egypte), les fantômes se sont déguisés en pharaons pour l’occasion ! Le résultat est du coup très convaincant : on se retrouve totalement immergé dans le jeu.
Le jeu se joue exactement comme un pac-man ( ou un ms. pac-man si vous préférez ) d’époque mais l’intérêt de ce jeu est décuplé, car ms-pac man peut faire beaucoup de nouvelles choses : pousser, se transformer en boule de flipper (ils ont du s’inspirer de Sonic), on peut sauter en empruntant des ressorts. En bref, tout cela peut paraître léger mais c’est pourtant là qu’une bonne partie de l’intérêt du jeu réside. Nous voilà face à un jeu mi-action mi-réflexion !
Les nouveautés ne s’arrêtent pas là et je n’ai d’ailleurs pas l’intention de toutes les citer mais notons par exemple l’apparition de tapis roulant, de caisses explosives pour se frayer différents passages, de clés à obtenir afin d’ouvrir (je vous laisse deviner) des portes, ou encore des sols bien collants limitant la vitesse de ms pac-man !
Toutes ces nouveautés forment un mix et nous proposent stage après stage des épreuves intéressantes mais pas trop prise de tête. Certaines portent ne s’ouvrent que si vous avez avalez suffisamment de petites boules jaunes. C’est peut-être là une des dernières traces de ce bon vieux pac-man, le reste n’est que nouveauté.

Rendez-moi la manette !

Force est de constater que j’ai vraiment eu du mal à m’arrêter en jouant à ce jeu tant il est agréable. J’en suis le premier surpris ! La progression dans un stage se fait en plusieurs parties, chaque partie étant séparée par un court chemin qui vous apprend comment utiliser un nouvel élément du décor. Vous faites donc une sorte de tutorial sans vraiment vous en rendre compte. Le jeu est donc clairement présenté mais sans passer par de longs apprentissages astreignants.

En attendant Bomberman

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seul, sachez que le mode multijoueur est franchement très amusant et jouable à 4. Plusieurs labyrinthes sont à votre disposition. En les voyant, on ne peut s’empêcher de penser à Bomberman.
3 scénarios s’offrent à vous en mode multtijoueur. Soit vous jouez en contre la montre et vous devez récupérer le plus de boules jaunes tout en évitant les fantômes. Si vous vous faites manger par un fantôme, vous pouvez revenir mais vous avez perdu de précieuses secondes ! Les boules sont déposées aléatoirement sur le plateau de jeu et l’ordinateur en rajoute régulièrement. On peut s’amuser à bloquer d’autres joueurs dans les couloirs afin de les voir se faire dévorer par les fantômes.
Le deuxième scénario est tout aussi amusant. Cette fois-ci, tous les joueurs sont des fantômes. Un ordinateur prend en début de partie le rôle de Pac-man. Le premier joueur qui attrape l’ordinateur se transforme en Pac-man et peut en profiter pour ramasser le plus possible de boules jaunes. Bien entendu, il devient à son tour la cible des autres fantômes qui deviendront pac-man à leur tour s’ils arrivent à le rattraper. Les fantômes sont d’ailleurs plus rapides pour corser l’affaire !
Le troisième scénario consiste à refiler une bombe aux autres joueurs ! Celui qui porte la bombe explosera au bout du décompte et se verra transformer en fantôme qui pourra gêner les autres joueurs mais qui seront éliminés malgré tout ! Il suffit d’aller toucher un joueur pour lui refiler la bombe, celui-ci est immobiliser quelques instants afin qu’il ne puisse pas vous retoucher immédiatement. Le gagnant est le dernier pac-man restant sur le plateau.

C’est pas fini !

Et comme si cela ne suffisait pas, Namco a rajouté généreusement sur le GD-rom la version Arcade de l’époque de Ms Pac-man afin de raviver de vieux souvenirs et de faire verser une larme aux joueurs du 3eme âge comme moi. Ms. Pac-Man est donc un hit, ce qui explique sa bonne note globale malgré une réalisation qui ne dépasse pas l’entendement ! Mais que voulez-vous : Ms Päc-man, c’est du concentré d’intérêt !

Graphismes : 82%
Les décors de Ms Pac-man sont très réussis mais ils restent modestes pour une Dreamcast. Mais après tout, on n’a pas demandé à Bomberman d’être impressionnant graphiquement non plus !

Animation : 90%
C’est ultra fluide mais les mouvements de caméras ne sont pas vraiment très impressionnants dans ce style de jeu !

Jouabilité : 96%
Excellent, un game-play inventif pour une vieille série qui réussit parfaitement sa cure de jouvence.

Bande Son : 84%
La musique est assez rigolote, c’est exactement ce qu’il faut pour ce style de jeu. Elle colle aussi très très bien au style de chaque décor.

Intérêt : 94%
Ms Pac-Man est ce que l’on peut appeler un hit. Je sais que le titre du jeu rebutera beaucoup de monde à cause de son aspect vieillot. Ce serait une grave erreur car ce jeu est tout le contraire d’une antiquéité.

Note Globale : 90%
Ms Pac-Man est un jeu fun, passionnant et convivial !

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette