Consoles-Fan

Accueil du site > Wrestling > WWE Smackdown > WWE Smackdown 5 Here Comes The Pain

WWE Smackdown 5 Here Comes The Pain

Apr

mercredi 31 décembre 2003, par Teiseken

Smackdown 4 nous a

C’est de l’or en barre !
Ce jeu est énorme : pour preuve certains FAQs sur le jeu atteignent presque les 10 000 mots. Ces FAQs énumèrent toutes les caractéristiques du jeu et vous pouvez me croire : elles sont très très nombreuses.

Quoi de neuf, Docteur ?
- Tout de suite on s’aperçoit qu’un soin particulier a été apporté à la présentation. Sur chaque écran de menu, on a les différents choix qui s’offrent à nous avec à côté un catcheur (parmi les plus grandes stars actuelles) qui tape des poses. Le tout avec des flash derrière les menus et des musiques très dynamiques qui vous plongent directement dans une ambiance électrique et puissante.
- Le nombre de types de match et leurs variantes s’est à nouveau multiplié  :
Exhibition :
- Singles, Tag, 6-man tag, Handicap(1 vs 2 ou 1 vs 3), Hardcore, Royal Rumble(30 catcheurs se succéderont avec jusque 6 catcheurs en même temps sur le ring, le seul moyen de gagner est de faire passer les autres par dessus la 3e corde vers l’extérieur du ring, il faut être le dernier à rester sur le ring), Survival (bataille royale : plaquer ses adversaires jusqu’à 6 catcheurs présents en même temps dans le ring), main event qui comprend une flopée de matchs comme les matchs en Cage, Armaggedon Hell In A Cell (6 dans une cage sur laquelle on peut monter et détruire le toit ou jeter son adversaire du haut de cette cage),
Main Event :
on a l’apparition de 3 nouveaux modes :
 - Bra and Panties (soutien gorge et pantalon... hum hum, voila qui devient intéressant ^-^) : le but est que 2 Divas (catcheuses à la poitrine gonflée, ça y est, je crois que vous allez devenir fans de catch) se déshabillent. Celle qui est en sous vêtement a perdu.
 - First Blood  : le premier qui saigne a perdu. Vous avez intérêt à retirer les coussinets de protection dans les coins du ring.
 - Elimination Chamber  : une cage énorme dans laquel se trouve le ring qui pour l’occasion est entouré de 4 "chambres" en verre (sortes de grosses cloches) dans lesquelles se trouvent les catcheurs en attente de débarquement dans le ring. Mais là où l’idée est sympa, c’est que les catcheurs viennent dans un ordre aléatoire avec des effets de lumière : la présentation est bien travaillée. Dans cette cage tout est permis : on peut même monter au dessus des cloches à un bon 3 m de hauteur pour flanquer un coup de coude à son adversaire déjà exterminé au sol. Vous comprenez donc un peu mieux le titre : Here Comes The Pain.
 - le mode Slobber Knocker donne une nouvelle possibilité au joueur : une variante permet de défaire un maximum d’adversaires tout en pouvant visiter les différents lieux backstages des arênes et même la rue(c’est comparable à un mode Survival dans un jeu de bastonade 3 D classique).

- le mode Hardcore est un véritable défouloir ou l’on n’est plus limité aux cordes du ring :
allez où bon vous semble : dans la salle de muscu, le parking, dehors,..... Dans la rue on peut s’accrocher à un hélico pour retomber d’une bonne hauteur sur son adversaire. C’est du catch à la James Bond. On peut aussi se servir de chariots élévateurs, traîner son adversaire d’une main en moto pour finir par le jeter au loin, claquer sa tête dans la cuvette des WC, actionner des interrupteurs de jets de fumée, abîmer des murs, mettre des coups de marteau ou de chaise,...

Jouabilité et Détails :
Le meilleur c’est la jouabilité : avec 4 up dates majeurs :
- Colin Mc Goldberg Wrestling : une silhouette représentant votre catcheur est positionnée contre votre jauge : les dégâts sont ainsi répartis très précisément par partie de corps. Stratégiquement ça donne du piquant au jeu : dans un match First Blood il faut absolument éviter de se faire toucher à la tête. Si vous faites des matchs par équipe ou handicap et que vous êtes "encerclés" par les autres : travaillez l’adversaire de manière à ce qu’une partie du corps soit bien fatiguée en vue de lui faire une prise de soumission qui pourrait le forcer à abandonner.
- le système de contres se divise maintenant sur 2 boutons : un pour les coups, l’autre pour les prises : dans la pratique il suffit de tapoter en essayant de deviner sur lequel il faut insister le plus.
- les prises de soumission : mini-jeu dans le jeu : à partir d’une jauge d’endurance vous tapotez pour faire abandonner votre adversaire ou au contraire si vous en êtes victime : vous rapprocher des cordes pour obtenir le bris de la prise.
- système de prises au corps à corps  : se divisent en 4 types  : faible, force, signature et soumission : il y a donc une manipe à faire face à l’adversaire pour définir une de ces 4 catégories que je viens de citer (comme : haut + rond pour la force), ensuite il faut refaire une manipe du même type (parmi 4 différentes également) pour effectuer une prise. Le système se rapproche des jeux Aki de THQ sur N64.
Le sang fait son apparition, sans excès. C’est un plus : quand votre adversaire se met à saigner : un flash rouge se fait sur tout l’écran. Il faut bien sur par avant avoir travaillé techniquement son adversaire en utilisant, les bonnes stratégies de coups, prises et en utilisant le décor à bon escient pour que sa tête se fatigue.

A Buisness Year in Muscle World : le mode Saison :
Le mode Saison se déroule cette fois sur une année : c’est mieux car moins longuet. Chaque semaine sera faite pour avoir un aspect particulier  : il n’y a pas que les événements principaux qui soient dignes d’intérêt. Les story lignes ont été diversifiées. En évoluant, au fil des matchs on remporte des dollars (pour débloquer des catcheurs légendaires, des nouveaux habits,... ) et on augmente ses capacités. Ces gains de force, d’endurance ou de vitesse seront utilisable également dans le mode exhibition.

Mais alors, ce jeu est il parfait ?
Non, et paradoxalement malgré une flopée d’améliorations et d’idées en plus, certains défauts peuvent paraître grossiers dans le sens où dans le 4 certains éléments étaient supérieurs.
On regrettera l’absence cruelle de commentaires et le manque de voies digitalisées. THQ a mis en avant les cris de la foule qui scande les noms des catcheurs dans le ring .... ça n’apporte pas grand chose.
Le mode de création de catcheur n’a pas tellement changé. C’est pratiquement le même. Le rendu final des catcheurs créés et tout de même meilleur. Il y a plus de textures par habit, mais sur ce coup là, ils ne se sont pas foulés. Les capacités des catcheurs créés sont vraiment faiblardes.
Quand au mode saison c’est dommage que les histoires de soient pas plus nombreuses. Le film en noir et blanc pour la promo des plus gros matchs est très répétée et lassante.

LES ANTECEDENTS :  
¤ << WWE Smackdown 4 "Shut Your Mouth" (ps2) >>  : l’ancienne référence. Graphiquement un peu moins éclairé mais il se défend. Côté musiques et voix digit c’était beaucoup mieux pour le 4.

¤ << WWF Smackdown Just Bring It (ps2) >>  : Un des premiers jeu de catch sur ps2 : très fun, cependant les graphismes ne nous feront pas oublier WWE NO Mercy sur N64.

¤ << WWE Raw (PC, X-Box) >>  : Une agréable surprise : le style graphique est étonnant, ça fait un peu DA. Le premier Raw est assez lent et sa jouabilité assez faible. Les fans s’amuseront avec, mais actuellement vous lui préférerez son superbe successeur.

les + :
- la jouabilité revue : les systèmes de contre et de prises
- les nouveaux modes de jeu
- le Royal Rumble est plus dur, ainsi que la difficulté générale sans aller jusqu’à en devenir dommage
- les légendes : The Undertaker, Roddy Pipper, Snukaï, Sergent Slaughter, les Légions of Doom peuvent enfin affronter les pointures de notre époque
- les modifs de force obtenues en gagnant les matchs saison
- un effort d’uniformisation en terme de qualité de modélisation et de texture des catcheurs
- la foule est en 3D et bouge correctement, pour une fois c’est bien foutu !
- un réalisme accru : pour certaines prises il faut placer son adversaire au centre du ring, les catcheurs plus petits et plus maigres ne peuvent soulever les gros catcheurs
- plus d’interactivité avec le décor de la cage

les - :
- j’ai l’impression quand même qu’ils se sont gardé pas mal de réserve pour Smackdown 6. Pas mal de gens ont d’ailleurs des idées d’améliorations du jeu au niveau de ses caractéristiques. Certains en ont même fait des FAQs
- pas de commentaires audios
- ciblage des catcheurs parfois confus
- la différence d’amélioration graphique entre le 4 et le 5 est minime comparée entre celle du 3 et du 4...le 6 arrive !
- certaines grosses stars annoncées durant le développement du jeu ne sont pas présentes pour d’obscures histoires de copyright.


Graphismes : 9/10
Très très bons, c’est d’une finesse au niveau résolution ! Par contre les catcheurs que l’on crée restent toujours en retrait même si ça c’est amélioré. L’éclairage est en progrès également.

Environnement sonore : 7,5/10
Les bruitages sont fantastiques : ça claque comme sur un vrai ring. Les musiques ne sont pas de même niveau : ça va du moyen au très bon. Il y en a une qui explose tout : avec des cris dans tous les sens : c’est entre le grind core et le heavy metal.

Animation : 9/10
Rien à dire : 6 catcheurs à l’écran sont présent en même temps. L’effet matrix des prises finales est modifié. Les sprites sont énormes.

Maniabilité : 9,5/10
De grosses nouveautés sur la jouabilité. Ca se rapproche énormément de la réalité. Prise en main facile. Ca répond très bien. En cherchant bien on pourrait dire que le changement de ciblage de catcheurs trainaille un peu.

Durée de vie : 9,5/10
Avec un deuxième joueur il n’y a pas de limite, surtout que le nombre de types de matchs différents s’est encore accru.

Fun : 9/10
C’est l’éclate : le Mario Kart de la baston, ni plus ni moins.

Intérêt : 9/10
Pour moi c’est tout simplement la référence en baston 3 D tous supports confondus ! Je pense que c’est LE jeu de baston à acheter pour noël 2003. A ne rater, sous aucun prétexte. Les fans seront ravis, les nouveaux, conquis. L’intérêt de se jeu est énorme et les fans ne se sentiront plus : on se croit pour ainsi dire à la WWE.

P.-S.

Editeur : THQ  Forum fr
 D

Répondre à cet article

3 Messages de forum