Consoles-Fan

Accueil du site > Metal & co... > Découverte du Metal

Découverte du Metal

samedi 14 août 2004, par Teiseken

Faire un dossier sur le Metal n’est pas une mince affaire. La pr

=> Petite présentation, sous genres musicaux.

=> Sorties musicales
 - les concerts
 - les festivals


=> Metal World :
autour de la passion musicale : un style de vie



Petite présentation, sous genres musicaux.

Pour situer les choses et pour ceux qui ne connaissent pas, voici une petite présentation du genre musical et une explication sur les différentes sous branches que regroupe le Metal.

Nashvill Pussy
Qu’est ce que le Metal ?
A mon sens c’est un type de musique où règne la guitare électrique avant tout mais aussi parfois des instruments moins énergiques dans un style qui s’en rapproche. Bon, à priori ce n’est pas très claire : "des instruments moins énergiques dans un style qui s’en rapproche", pourtant on peut être surpris que certaines sonorités ou certaines musiques se retrouvent dans la mouvance Metal. Il faut savoir que ça existe aussi. Ca peut être de la musique plus calme, l’utilisation de pianos ou d’instruments à cordes ou simplement de la guitare sèche....
Pour beaucoup de fans puristes, le Metal est surtout un style de vie : cheveux longs, concerts, festivals, utilisation de vêtements d’un style bien particulier, recherche philosophique parfois (refus du "suivre le courant qu’on nous impose",...), sex, drogue, alcool et rock n’roll,... mais ne généralisons pas : une proportion importante de fans n’est pas dans ce cas de figure.
Les thèmes abordés différent légèrement d’un groupe à l’autre : vision d’enfer, célébration de la vie d’un métalleux ou d’un motard (Manowar), récits horrifiques, poétiques ou romantiques mêlés au désespoir de la rupture amoureuse,...
Le contenu va souvent avec la musique et l’image du groupe. On peut retenir qu’une des choses les plus importantes que dégage le Metal c’est la puissance et l’énergie qui s’en émane.
Un groupe de Metal est la plupart du temps constituée d’un chanteur, d’un bassiste, d’un batteur et de 2 guitaristes (guitare électrique bien sûr). En extra certains groupes ont parfois un clavier, des choristes, des danseuses, un troisième guitariste,...
Kiss

Quand est ce que l’aire du Metal a débuté ?
=> Disons à la fin des années 60 pour simplifier.
Inspiré du rock n’roll, certains iront jusqu’à dire que ses racines viennent de styles musicaux comme ceux utilisés par Elvis Presley ou les Beetels. Je trouve que ce tableau est loin d’être réjouissant et même ça ne fait carrément pas envie du tout. Le schéma suivant (copyright sur la photo) : ICI dresse assez bien le bilan de la situation.
Pour résumer ce schéma montre que le Metal prend sa source dans le Blues Rock pour se concrétiser en 2 branches principales :
[ 1 ] le  Hard Rock et [ 2 ] le Heavy.

Judas Priest

Les plus grands représentants et l’évolution des sous branches.
Le Metal regroupe un nombre assez important de sous catégories.


- [ 1 ] le Hard Rock :
possède dès les années 70 à 80 de grands groupes (certains marchent encore très fort comme AC DC (ne ratez pas Nashvill Pussy c’est un AC DC-like speedé très réussis des années 90)) : Steppenwolf, Alice Cooper, Led Zeppelin, Deep Purple, Aerosmith (les groupes qui marchent chantent presque toujours en anglais en Metal), Motorhead, Van Halen.

Dans les années 80 : le heavy à cette époque assiste à la montée de groupes beaucoup plus rapides et durs. Ainsi arrivent des groupes comme Mötley Crue (Glam’Metal => les membres du groupe prennent des apparences très féminines), Twisted Sister, Tesla, White Zombie.
On voit également à la fin des années 80 la percée des Guitar-Heros : Satriani, Vai cartonnent mais pour apprécier, il faut sacrément aimer les solos qui n’en finissent pas (je pense que ce n’est pas donné à tout le monde d’ailleurs).

Mötley Crue
 - parallèlement le Punk (ex : Sex Pistols) arrive dans les années 70  : les punks ont un accoutrement vestimentaire et une coiffure (crêtes) totalement hors normes et sont des rebelles dans l’âme. Ni Dieu, Ni maître, ils sont anarchistes et veulent vivre en toute liberté. Ils sont à l’écart de toutes modes. Ils n’hésitent pas à parodier d’autres groupes comme Crass (pour Clash).

 - l’Indus est aussi un style assez différent. L’idée initiale est d’utiliser les moyens du bord dans une usine pour faire de la zique : ainsi des barres de Metal tapent sur des blocs de glace ou des machines d’imprimerie,... Ca c’est de l’indus pur comme Einstürzende Neubauten. Dans le même genre ou se rapprochant d’assez près, on peut aussi citer Das Ich, DAF,...
Dans le schéma on voit aussi en tant que voisin de l’Indus : l’Industrial Metal avec pour groupes principaux : Rob Zombie, Rammstein, Nine Inch Nails (NIN), Manson (Manson s’est inspiré de NIN et non l’inverse).
Un mot sur Manson : il est devenu célèbre en façonnant son image intelligemment  : il a joué la carte de la provocation pour utiliser les médias à son avantage (ses nombreux procès étant autant de coups de pubs) et il a su changer d’image au fil des albums. Ce que beaucoup de groupes de Metal font aussi jouer (la provoc, changer d’image,....). Ca marche la manipulation médiatique.

Marilyn Manson
 - le Neo Metal est une sorte d’accouplement entre le hip hop, le Grunge (Nirvana), le Hardcore (Biohazard, non c’est pas Résident Evil) et le Trash Metal : tout le monde connaît Korn, Limp Bizkit ou Deftones dans le genre Neo. Avec le néo, on est très loin du Rock N Roll d’AC DC ce qui n’enchante pas grand monde chez les fans d’Indus ou de Black Metal car cela s’écarte beaucoup du côté purement heavy.


- [ 2 ] le Heavy :
commence avec Black Sabbath, Judas Priest puis Iron Maiden (vers 1978) qui fait figure de référence absolue dans le Heavy et le Metal. Dans le même style ou presque il faut compter avec Mercyful Fate, Ozzy Osbourne, Rage,...
Une évolution est apparue (souvent plus violente et rapide que le heavy) : le speed/trash de Metallica, Megadeth, Slayer ou Anthrax.

Metallica quand ils étaient jeunes
Comme on le voit sur le schéma : ça devient très compliqué au niveau des influences et de la création de nouvelles formes musicales : Sepultura, Panthera se rapprochent pas mal de Machine Head,....... mais dans l’esprit également de Korn pour le côté babacool et leurs influences.

 - les groupes de Heavy se sont considérablement multipliés. Certains disent que c’est une évolution et que cela ne forme qu’une entité : du Metal progressif mais on peut différencier le Speed Metal de Manowar et Helloween du Power Metal de Stratovarius ou Rhapsody.

Helloween

Dans le schéma on pourrait débattre sur différents points : par exemple le Trash se rapproche pas mal de Sepultura par rapport à Kreator, l’Horror Metal et le Gore Metal du Black Metal (ils se confondent souvent) avec Moonspell, Notre Dame, Cradle of Filth.
Quelques sous catégories n’ont pas été représentées également tel le Cyber Grind Core.

Notre Dame
Par contre le Gothic Metal se différencie pas mal avec l’idée de désespoir, de la mort et de l’amour à outrance (Type o Negative, My Dying Bride (souvent considéré comme étant du Doom)). Dans le gothisme, les hommes prennent régulièrement des apparences et des attitudes de femmes.

Viennent ensuite dans la présentation le Death et le Black Metal. Ce sont les 2 styles musicaux les plus extrêmes.
Le Death Metal joue sur une voix se rapprochant du Black mais qui a tout de même sa particularité (plus de grave : constamment). Les plus gros groupes sont : Death, Deicide, Cannibal Corpse, Obituary, Samael, Loudblast,...

Plutôt qu’on ne peut le penser une sous branche naît du Heavy sans que les médias ne le pointent du doigt franchement : c’est le Black Metal avec la formation de Venom en 1979. Pourtant musicalement ça ne ressemble pas tellement à du Emperor, Immortal ou du Dark Funeral mais c’est l’esprit qui est créé : le contenu et l’inspiration sont soit horrifiques, gores, satanistes, .... en tous les cas c’est extrême sur le contenu et la forme musicale ainsi que l’image. Les mélodies changent sans arrêts : il n’y a pas de refrains en général car cela ferait niais et lassant. Les notes et le tempo s’enchaînent à une vitesse fulgurante et les voix sont dans un style bien à part : les paroles sont hurlées et entrecoupées de sons qui sont là uniquement pour soutenir la puissance des instruments (des onomatopées et des cris gutturaux).
Le Black Metal s’inspire d’histoires autour de Satan ou de démons bien souvent ou d’une certaine rancoeur contre les humains (je pense à certains groupes norvégiens ou finlandais qui voient d’un mauvais oeil l’urbanisation de leurs beaux pays).
Immortal
Les Black-Metalleux ont un style particulier s’inspirant de Kiss pour le maquillage : cela s’appelle le face minding et cela doit refléter l’humeur de la personne en fonction de la proportion de surface blanche ou noire de peinture sur le visage.
Ils ont aussi parfois des bagues articulées aux bouts pointus dans le style vampirique. Leur look peut impressionner, choquer, faire peur. D’ailleurs l’esprit originel du Black a été créé pour faire réellement peur et une idée de danger s’y dégage. Mais comme Metallica, certains gros groupes blacks se ramollissent avec l’âge, la fatigue, l’épuisement d’énergie que leur demande la musique. Si bien que Cradle est passé du Vampire-Evol à l’Horror-gros monstre-Metal. Il faut dire que la censure ne laisse pas beaucoup de champs libres actuellement.
Cradle Of Filth
Pour apprécier le Black ou le Death il faut à mon avis une certaine maturité dans l’écoute du heavy car la musique et surtout les voix y sont plus que singulières.

Cradle of Filth et Dimmu Borgir cartonnent au niveau des ventes mais sont contestés par de nombreux fans car ils seraient "trop commerciaux".
Dimmu Borgir
Beaucoup de fans souhaitent en effet rester en marge et que le Black ne se popularise pas. Il est vrai que c’est parfois moins avantageux (par exemple on ne peut pas approcher les membres d’un groupe si facilement ou avoir les mêmes ambiances que dans une petite salle), d’un autre côté on peut comprendre le souhait de vivre de sa musique plutôt que de bosser avec un job à côté.

En France on remarquera Anorexia Nervosa comme étant le groupe de Black Metal et de Metal tout court qui monte.

Anorexia Nervosa
Les groupes les plus respectés sont : Emperor, Dark Funeral, Immortal, Marduk, Mayhem, ...

La dernière branche musicale du Heavy se nomme le Doom et l’Atmo  : les tempos se font souvent plus calmes et dépressifs encore que dans d’autres sous catégories du Metal : citons : Paradise Lost, Lacuna Coil, On Thorn I Lay, Gathering,...

Pour conclure, je dirai que cette classification n’est qu’une question de vocabulaire et que certains groupes pourraient très bien se retrouver dans 3 catégories simultanément. C’est pourquoi ça ne sert pas à grand chose de tergiverser là-dessus pendant des heures. Oui, je sais ça sent le vécu. :) On ne va pas se prendre la tête parce que certains tiennent absolument qu’on dise de Stratovarius que c’est du Prog alors que d’autres (et je parle même de pros dans les magazines) disent d’autres fois que c’est du Power ou du Speed Metal selon leur humeur. Enfin c’est pas bien grave, le principal c’est la musique.
Il faut préciser que de très nombreux jeunes se lancent dans l’expérience de la création d’un groupe sans trouver le succès, ne serait ce que quelques mois. C’est pourquoi il est si difficile de tout connaître. Le monde du Metal est constamment en mouvement et pour tout suivre, il faut s’accrocher si l’éventail de ce que vous appréciez est assez large.

Sorties musicales

Hreidmarr le frontman d’Anno
 - les concerts
Lorsque votre passion pour le Metal grandit, l’étape suivante, après l’achat d’une quantité de CDs et la destruction des oreilles à la chaîne hifi, c’est bien sûr d’aller se taper quelques concerts dans de petites et de grandes salles. Je précise car l’ambiance n’est pas la même : les petites salles sont plus chaleureuses et autorisent souvent la venue de groupes qui vendent moins mais qui peuvent également être fabuleusement talentueux. Le fait d’être dans une petite salle ne veut pas forcément dire que la qualité sonore sera pourrie : ça peut être également excellent. Mais dans l’absolu il y a plus de chance que la qualité sonore soit moindre dans une petite salle (Surtout que les gros groupes apportent leur propre matos son et ont un temps plus important pour les réglages. Autre précision : un concert peut se faire aussi dans un stade sans être un festival : comme ceux d’AC DC). D’ailleurs les concerts se font parfois dans de petits bars en Belgique notamment, plus qu’en France. Un de mes meilleurs souvenirs est justement le concert d’Anorexia Nervosa à Gand dans un bar où la scène devait faire à peine 4 mètres de large.

Dans un concert de Metal il y a une première partie (avant la tête d’affiche où apparaît le groupe le plus connu généralement) qui peut se diviser en 1 à 3 groupes en général. Un concert c’est un show. Show parfois simplement musical dans son intensité ou show dans le jeu des musiciens qui se positionnent de différentes façons et bougent pas mal à travers la salle. La salle peut être décorée pour la tête d’affiche avec soit un drapeau derrière le mur où se trouve la batterie, soit avec un décor en papier mâché (Iron Maiden) ou des artifices ponctuent les morceaux.
Les groupes essaient de se donner à fond chaque soir de leur tournée mais cela dépend aussi de leur humeur et de la réaction du public ou des conditions dans lesquelles ils sont pour jouer dans la salle, voir pour se préparer backstage. En effet Metallica a déjà dit en interview que lorsqu’ils sont dans un festival où le public n’est pas forcément venu pour eux et que le public montre qu’il n’est pas enthousiaste, alors ils jouent plus durement (plus vite).
Sur une même tournée, vous pouvez suivre le groupe d’un jour à l’autre et le show sera différent d’une salle à une autre (selon les dimensions des salles ils s’adaptent).

Allez voir un concert de Metal est quelque chose d’hors du commun  : déjà parce que ce n’est pas si banal en soit que d’aller au ciné, mais en plus parce qu’on voit en face de nous nos musiciens favoris qui viennent parfois de très loin. La première fois qu’on se fait un concert de Metal, il est compréhensible qu’on ait une petite appréhension (à moins d’avoir des amis qui connaissent déjà ce genre de concerts) étant donné que tous les gens qui n’ont jamais approché réellement des groupes de Metal, ne savent nous dire qu’une chose : "c’est de la musique de taré, c’est risqué d’aller voir ce genre de groupes". Et bien pas du tout : les gens qui viennent voir des concerts de Hard Rock ou même de Black Metal viennent en tant que fans de musique pour apprécier la prestation live de leurs groupes favoris, c’est tout. Franchement sur quelques dizaines de concerts que j’ai vus, il n’y a eu que de très rares accrochages qui n’ont jamais dégénéré. De plus il y a des gars de la sécurité qui veillent. C’est d’ailleurs mille fois plus risqué d’aller dans un pub ou une boite pour étudiant qu’à un concert de Metal. Croyez-moi.

Rammstein
Mon premier concert fut celui d’Iron Maiden en Avril 1998. Première chose qui étonne si on ne le sait pas : les 3/4 des gens sont debout durant tout le concert. Les autres sont assis dans le fond sur les gradins. L’idéal pour voir au mieux c’est d’être le plus devant possible et même au premier rang pour les sensations face au chanteur mais là faut s’accrocher car on ressort avec une trace de barre de sécurité sur le torse vue la pression exercée par les centaines de fans derrière qui poussent (étonnamment, même en festival à 100 - 130 m on voit tout très bien).

Autre chose qui étonne : les codes utilisés durant le concert, le jeu entre le public et le groupe. On a souvent l’impression que le chanteur ou un musicien nous regarde droit dans les yeux alors que c’est quasi impossible vu l’importante population de la salle. D’un autre côté, les fans lèvent souvent le ou les bras avec les deux doigts pointés vers le haut. Ce ne sont pas des oreilles de Mickey comme j’ai pu le croire la première fois, mais les cornes du diable. En fait une relation se noue assez vite entre le public et le groupe si les 2 savent y faire. Dans le groupe il y a souvent un showman (frontman) qui est la plupart du temps le chanteur et qui demande au public de s’énerver un peu, de montrer son enthousiasme, de chanter ou de lever les bras en signe de contentement et de reconnaissance pour le Metal.

Au fur et à mesure du concert, des pogos se forment. Mais qu’est ce qu’un pogo pardi ? C’est lorsque devant la scène quelques fans se jettent plus ou moins gentiment les uns sur les autres avec des coups d’épaule tout en restant debout. Tout le monde se pousse et ça se passe très bien. Si quelqu’un tombe, 9 fois sur 10 on vous relève amicalement avec une petite tape sur l’épaule : l’ambiance et l’esprit est très bon et sympa(sauf si vous tombez sur quelquesexceptions mais globalement ça va :)).

Marduk
Lors des grands concerts ou des festivals, certaines personnes peuvent revenir vers l’arrière, pas forcément pour mieux voir l’ensemble du groupe, mais parce qu’elles ne supportent pas d’être compressées ou au milieu de la foule et des lights qui clignotent parfois beaucoup. Il faut dire que c’est une épreuve physique : déjà faut réussir à tenir toute la soirée debout (sans compter que juste avant vous avez attendu une heure dehors pour rentrer) serrés les uns contre les autres ou avec juste 15 cm d’espace vitale entre vos épaules et celles des voisins chevelus qui vous aspergent de sueur avec leurs cheveux longs qui headbanguent à tout vas (secouer la tête pour donner une certaine sensation dans la nuque en partie).
Après le rappel et l’allumage des lights de la salle, vous êtes bons pour retourner chez vous : mince c’était trop court mais c’était exceptionnel !!! Donc tout cela est bien fatiguant et on revient chez soit pour vider toutes les bouteilles étant complètement déshydraté et bon pour une sacrée douche (l’odeur de la sueur et aussi de la fuméeet des fumigènes persistent et sont là pour une bonne part de l’ambiance) et un long dodo, sans compter que si vous n’avez pas sorti les bouche-oreilles il faudra trois jours pour qu’une de vos oreilles s’arrête de siffler. Et oui le Metal est une chose ultra puissante et les décibels explosent.



  - les festivals
Un petit aperçu de ce que peut donner un bon groupe de Heavy sur scène avec ce lien vers une page de photos : ici.

Les festivals peuvent se dérouler en plein air comme en salle, pour une longue soirée, une journée ou sur plusieurs jours à la Woodstock avec la folle ambiance camping et gadins dans la boue.

Derniers préparatifs
Comme pour les concerts, c’est souvent l’aventure d’aller trouver l’emplacement où se déroulera le spectacle et de savoir où se garer. Le pire étant lorsque le pays n’est pas francophone.
Petite anecdote  : ainsi en allant voir un concert en Hollande, on devait se garer sur un parking puis prendre une navette en bus et vivre 3 jours avec sa tante face aux 4 scènes musicales, cependant au retour comme avec mes amis on ne comprenait rien à la langue on a été sur une deuxième aire de parking qui était de l’autre côté de la ville..... :( Si bien qu’il a fallu se dépatouiller avec malice en anglais pour se sortir de là et retrouver ma chère titine. Que d’aventure, que d’aaa-ven-tu-re !!!!! Tout ça bien sûr à 4 heures du mat !

Des dizaines de milliers de fans se déplacent pour les festivals !
(les emplacements verts : le camping,
la foule en bas à gauche en noir devant la scène principale)
Si cela se passe sur plusieurs jours vous avez donc droit de camper sur place avec votre tante et croyez-moi : c’est folklo ! On se croirait sur une autre planète : le paradis des métalleux. Un nombre incroyable de personnes possèdent un look d’enfer avec des tatouages de partout et des coupes de cheveux pas possibles plus du maquillage ou de la peinture sur le visage, des perciengs,.... Sympa, sympa, ça change du quotidien.
Le Metal c’est bien et on adore ça : c’est grâce à l’énergie que donnent les groupes qu’on survie à cet environnement car il faut supporter de faire 400 bornes, puis de monter sa tante, d’aller se coucher à 4 h 00 du mat tous les jours pour se lever à 5 h 30 alors que des haut-parleurs hurlent en off 24h/24 en plus des différentes scènes live. Ca fait donc 1 h 30 à rester allongé mais sur 3 jours et demie je n’ai réussi à dormir que 45 mn. Enfin ça repose quand même d’être allongé et puis la bouffe n’était pas dégueu et c’était équilibré avec des barquettes légumes-frites-viande. Cooool.
Attention à ne pas se prendre une godasse sur le coin du crâne avec les stage-divings (c’est lorsqu’en concert des fans sautent depuis la scène ou sont portés à bout de bras pour parcourir l’avant scène au-dessus de la foule).

Enfin devant la scène !
Un autre aspect des festivals, c’est qu’il existe différentes scènes qui jouent en même temps : parfois il peut y avoir la principale qui joue les plus gros groupes tous styles confondus ou alors des scènes qui jouent uniquement un style bien spécifique. C’est parfois très ennuyeux quand on aimerait voir des groupes de styles différents. Si sur 3 jours il y a dans le planning 70 groupes qui passent sur plusieurs scènes, vous allez sûrement rater quelques-uns de ceux que vous aimez : il faut donc faire des choix et gérer les horaires et l’affluence de population. Car même en défonçant les gens dans la foule pour se frayer un chemin, ça bloque parfois tellement c’est dense. Et puis il y a certaines personnes qui n’ont pas la tête ou la carrure à être bousculés même si c’est pas méchant lol.

En plein air on revient souvent avec un bon coup de soleil (les festivals se déroulent presque toujours en été). Et le pire c’est quand il pleut et que certains jettent des t-shirts qui sont tombés dans boue. Pouha !!
Nen franchement c’est du pur délire le plan festival-camping. Les tantes sont peintes (et parfois brûlées avant de partir : y en a qui sont fous), il y a des drapeaux, des t-shirts de hard rock partout, du marchandising à acheter, on peut se faire tatouer (non merci, c’est gentils), et par terre c’est jonché de gobelets de bière et de bouffe, c’est parfois très crade.... mais no problémo : tout a été organisé soigneusement et des cds de ziq seront donnés à tout volontaire s’offrant pour un nettoyage des lieux. Inutile de dire que ça marche bien.
Finalement de retour chez vous : vous dormez 2 jours d’affilé  !!!! Mais au moins c’était unique et incomparable. On vit rarement dans une vie des choses aussi intenses et fabuleuses.

Pendant
Après

Metal World :
autour de la passion musicale : un style de vie.

Le Metal n’est pas seulement une musique, c’est aussi un style de vie, une attitude. Certains ne font qu’écouter ce type de ziq, d’autres en font leur unique univers et s’entourent d’un nombre important de posters pour refaire la tapisserie, achètent des fringues goths ou des crânes pour décorer leur salon,....
Ce n’est pas le marchandising qui manque. Voici quelques exemples de sites qui vendent de tels articles :
 - New Rock  : les godasses qui ont la classe !
 - Alchemy Gothic : les pendentifs qui roxent !
 - Argoth

Certains metalleux ou gothics s’intéressent à la sorcellerie, la magie noire, la théologie, l’étude des démons, à tout ce qui est obscure (simple fascination parfois) comme les catacombes, les vieux monuments, des ruines, tout ce qui est horrifique (comme les films), bizarre,... Certains se retrouvent dans des bars Punks pour discuter et voir des petits concerts, pour d’autres leur truc c’est l’art : peindre ou prendre des photos.

Je parlais d’attitude. L’attitude diffère bien sûr en fonction des gens et des sous catégories musicales qu’ils préfèrent. Et puis certains restent très simples et n’ont pas de tics spéciaux alors que d’autres en jouent un peu. L’attitude peut être lascive : du style : cool, relaxe (skater, fans d’Off Springs), "je m’en fou de tout", rebelle, quasi agressive donnant l’impression de faire peur,...

Le punk Sid Vicious des Sex Pistols
Pour en finir avec ce dossier (qui n’a que la prétention de présenter globalement les choses), je dirai que le Metal a pour principale caractéristique de dégager énormément de puissance grâce à ce fabuleux instrument qu’est la guitare électrique. Beaucoup de fans sont d’ailleurs littéralement fascinés par la gratte et durant les concerts ils portent toute leur attention vers les guitaristes et leur dextérité digitale.
Il est étonnant de voir le nombre énorme de groupes existants alors que le marché est loin d’être aussi lucratif que celui de la pop. Presque tous les groupes internationaux de Black par exemple sont amateurs. Avec ce nombre énorme de groupes ce n’est pas étonnant de voir les influences musicales s’entrecroiser pour que de nouvelles catégories Metal naissent. La phrase ne plaira sûrement pas à tout le monde mais "il y en a pour tous les goûts dès lors qu’on prend un peu de temps pour essayer d’écouter, de comprendre ou de se laisser porter par la musique". Une chose que je trouve choquante c’est que beaucoup de gens vous diront que le Metal c’est de la musique de fou. Ils haïssent le genre sans connaître alors qu’eux même peuvent écouter du Metal comme Off Springs : mais ils vous diront que ce n’est pas du Metal puisque ça passe à la radio.
Le monde du Metal fait souvent la guerre aux préjugés, pourtant certains métalleux sont les premiers à crier que c’est honteux dès lors qu’on ne respecte pas leurs codes ou leurs pensées. C’est le serpent qui se mort la queue.

Répondre à cet article

9 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette