Consoles-Fan

Accueil du site > RPG > Tactics Ogre Gaiden : The Knight Of Lodis > Tactics Ogre Gaiden : The Knight of Lodis

Tactics Ogre Gaiden : The Knight of Lodis

Nouveau coup de ma

samedi 27 juillet 2002, par ra-oh

Le premier T-RPG de la GBA est une grosse pointure des RPG, un haut h

Ogre Battle est apparu en premier sur Super Famicom. Il proposait un gameplay innovant avec un système de mélange de RTS, de cartes et de RPG traditionnel. Il s’était fait remarquer par sa traduction en US, donc un des rares RPG de cette époque à être en anglais. La série s’est propagée lentement et il est prévu qu’elle fasse huit scénarios. Quest a cependant diversifié son jeu avec Tactics Ogre apparu en premier sur Super Famicom puis converti sur 32 bits. C’était un tactics-RPG en 3D isométrique et très complet. On a ensuite vu un épisode à part sur NeoGeo Pocket Color intitulé Ogre Battle Gaiden, qui s’éloignait du scénario principal en suivant l’aventure d’un personnage. Pour la GBA, Quest a compilé ces deux concepts à savoir un Tactics couplé à un Gaiden.

Cet épisode "à part" dans le scénario vous donnera pour rôle principal Alphonse Loeher. L’histoire commence quand vous, vos compagnons d’armes et votre supérieur Rector Lasnanti êtes attaqués par une escarmouche. Vous sauverez à l’issue de ce combat (qui fait guise d’explication du déroulement des affrontements) votre leader d’une flèche et malheureusement, vous tomberez dans une rivière dont le courant vous entraînera loin des vôtres. A votre réveil, il vous faudra regagner votre armée mais la rencontre de nouveaux compagnons vous apprendra de précieux renseignements et c’est ainsi que Alphonse fera sa quête en tant que nouveau chef de sa propre unité. Le scénario aura de nombreux rebondissements et vous serez tenu en haleine durant tout le jeu. Sachez que Alphonse a déjà fait des apparitions dans la saga Ogre en tant que personnage secondaire. D’ailleurs The Knight of Lodis contient d’autres personnages connus des autres épisodes : un régal pour les fans.

Beaucoup de gens pensent immédiatement au titre de Square Soft lorsqu’ils voient ce Tactics Ogre. En effet, les deux sont des T-RPG avec une vue en 3D isométrique, mais il y a une erreur. C’est en fait Final Fantasy Tactics qui s’est inspiré à 90% du titre de Quest. L’èleve bat-il le maître ? Pour moi, c’est non mais la plupart des joueurs préfèrent celui de Square (encore faut-il qu’ils aient essayé l’autre...) Bref revenons à nos moutons, les jeux se ressemblent énormément et vous ne serez pas perdu tant leur gameplay sont simplistes. Les menus sont, à l’instar de tous les Ogre, composés de petites icônes facilitant la compréhension. Je vais répondre à la question qui est souvent revenue depuis la sortie du jeu en juin 2001 : "est-il jouable pour quelqu’un qui ne parle pas japonais ?" la réponse est claire et nette : le jeu ne posera quasiment aucune difficulté. Que ce soit pour la sélection de son armée, l’achat des armes, l’équipement, etc... tout est simplifié mais reste quand même très complet.

Un combat se prépare en plusieurs temps avant d’être sur le front. Tout d’abord, il faut se déplacer sur une carte (lieu de sauvegarde, d’équipement, d’achats d’objets et de troupes...), arrivé à destination, un combat apparaîtra de deux façons différentes : soit un affrontement suivant la ligne scénaristique, soit un combat dû à l’attaque de brigands de grands chemins ou autres spadassins. Dans le deuxième cas, c’est souvent un prétexte à monter en level ses héros ou alors recruter des soldats. Ils ne sont souvent pas très forts et toujours moins nombreux (généralement une escorte de 6). Votre armée est extensible jusque 32 caractères mais pour des raisons évidentes, vous serez toujours limité à en disposer 8 pour une bataille. C’est donc moins que sur le vrai Tactics Ogre, mais cela raccourcit un peu le temps des guerres. Après avoir choisi vos guerriers fétiches parmi des soldats de différents grades, archers, sorciers de différentes familles, ninja, druides, monstres comme dragons, wyvernes... (en plus, vous pouvez changer leur classe quand bon vous semble), le combat se fait en tour par tour. Vous sélectionnez un de vos hommes, vous le déplacez selon sa capacité de mouvements, puis vous l’orientez sur une direction là où il s’arrête et vous choisissez une action ou non comme utiliser un objet, attaquer ou lancer un sort. Dans Tactics Ogre, attaquer son adversaire entraîne toujours sa réaction de contre-attaque. C’est là qu’intervient beaucoup la réflexion pour constituer un assaut digne d’un stratège car frapper de dos votre ennemi, ne l’autorise pas à contre-attaquer et il a une défense amoindrie. Un autre aspect technique intervient sur les magies, par exemple, si dans la ligne de mire d’un sorcier, vous avez un de vos hommes, il n’est pas conseillé de lancer une boule de feu, car c’est ce dernier qui la recevrait ! Bref, vous avez compris, Tactics Ogre Gaiden offre des combats très intéressants et captivants tant par leur stratégie que par les éléments à disposition.

La panoplie de magie dont useront vos sorciers donne un petit déluge d’effets spéciaux comme des rotations, des distorsions et tout autres éléments visuels dont on était habitué sur la Super Famicom. En parlant de 16 bits, le jeu est graphiquement irréprochable. Il a le même moteur que son grand frère Tactics Ogre et donc offre une clarté et un design plaisant. C’est même un des jeux GBA les plus clairs, donc vous n’aurez pas à vous plier en quatre pour chercher une source de lumière.

Les musiques sont dignes des autres versions consoles. Un très bon boulot qui satisfera vos oreilles sous le petit haut-parleur de la GBA. On arrive donc à un constat idyllique comme Golden Sun, mais ce dernier avait fini sur une mauvaise note par sa durée de vie. Et bien, ce n’est pas le cas du bébé de Quest, car la durée de vie pour terminer le jeu avoisine les 50h. Mais là où c’est encore plus fort, c’est la possibilité de jouer à 2. C’est déjà rare de voir un T-RPG joué à 2 (Shining Force 2 par un code offrait la possibilité ainsi que les Master of Monster...). Il faut bien sûr deux cartouches pour pouvoir faire affronter ses guerriers. Cela accroît fortement la durée de vie déjà phénoménale. Il est même possible de s’échanger des armes, des personnages, etc.. Tactics Ogre Gaiden est-il parfait ? Bon, je ferai juste un coup de gueule sur un point (mais c’est vraiment pour chipoter). Les combats sont parfois très longs : la moyenne des combats est de 1h et certains dépasseront les 2h sous tension ! Pour un jeu portable, je trouve cela un peu trop élevé (gare au mal de cou).

Indispensable pour les fans de T-RPG, Tactics Ogre s’impose comme la référence à défaut de concurrents mais va même plus loin puisqu’il devient un des titres indispensables de la ludothèque GBA.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette