Consoles-Fan

Accueil du site > Wrestling > WWE Day of Reckoning > WWE Day of Reckoning

WWE Day of Reckoning

Amoureux du tapotage,

mercredi 6 février 2008, par Teiseken

an de catch depuis mon plus jeune âge et joueur comblé en la matière depuis la série des jeux Aki sur Nintendo 64, cela faisait depuis un moment que j’attendais avec une impatience non dissimulée auprès de mes collègues de la rédac ("bon, ça suffit maintenant, lâche nous !" ) ce fameux WWE Day of Reckoning. Durant cette longue attente ce ne sont pas les news sur le jeu qui ont manqué. Depuis quelques années maintenant la sortie du jeu de catch annuel de THQ sur la Game Cube est à mettre en parallèle avec le Smackdown de l’année (également de THQ et Yuke’s) sur la Playstation 2. L’avantage a toujours été à la version prévue pour la console de Sony. Nous allons voir ensemble ce qu’il advient de cet alléchant Day of Reckoning.

La découverte de ce jeu de catch de Yuke’s est totalement euphorisante. On commence par une intro hors norme reprenant un des meilleurs thèmes que l’on puisse trouver dans le Dracula de Francis Ford Copolla, avec par dessus une voix bien connue des fans de bandes annonces du grand cinéma d’aventure, pour aborder une seconde partie d’intro moins envoûtante et mystérieuse que sa première partie. Cette seconde partie donne un ton plus violent à la présentation : différentes séquences filmées du jeu se succèdent avec en fond sonore un hard rock d’enfer. Cala s’achèvent par un pedigree bien tassé et hop, on enchaîne directe sur un superbe écran de titre. Cette intro, très dynamique n’est autre que le trailer utilisé pour promouvoir le jeu depuis quelques mois. Après cette avant goût de baston, je suis tout de suite aller faire un tour du côté du mode Exhibition avec un Single Normal Match : je choisi Triple H pour lutter contre Booker T !! L’entrée de Ze Game (HHH) s’annonce grandiose et elle l’est, en effet !! Plus que jamais les proportions des catcheurs ont été fidèlement respectées et la musique d’entrée finit de nous combler. Puis s’est au tour de Booker de faire son arrivée : tan tan tan, ah là là : c’est encore plus fort qu’avec Triple H graphiquement parlant : Booker est affublé de textures divinement fines. Imaginez un peu : on va dans le détail jusqu’à visionner son rasage imparfait mais également ses veines sur ses tempes avec un rendu des couleurs mêlant les images de synthèse et la digitalisation : excellentissime !!! Ne parlons même pas de l’entrée de l’Undertaker qui est une attraction à elle seule (même si, il faut le savoir, les sortes de moines portant des flammes au dessus de la tête du Deadman ne sont pas présents : ils le seront dans WWE Smackdown ! VS Raw).

L’animation ne ralenti jamais d’un poil même avec des catcheurs remplissant chacun la moitié de l’écran avec leur taille imposante comme André le Géant contre Big Show. Les mouvements des lutteurs ont fait l’objet de toutes les attentions : tout s’articule avec finesse même pour les cheveux ou les yeux des lutteurs. Les angles de caméras sont multiples et se répètent pour vous donner des replays toujours plus variés (avec un inversement de couleurs pour certains coups spéciaux comme dans Giant Gram 2000 sur Dreamcast). Tout cet aspect de force est encore renforcé par des effets de perspectives, des caméras plongeantes avec de très nombreux angles inédits, des effets de flou, de zoom (comme des battements de coeur mais en plein écran pour montrer la force des coups de soumission). Toujours dans la réalisation, côté musique on donnera une mention spéciale aux bruitages qui se font particulièrement agréables à l’ouïe. Tout cela est formidablement géré avec des bruitages qui en imposent plus pour les moments décisifs du matchs : les KOs, les coups spéciaux qui font particulièrement mal ou les coups puissants qui feront jusqu’à saigner le visage de votre adversaire. La qualité des bruitages est simplement remarquable : ces bruitages sont des plus crédibles et s’il y avait eu des commentaires audios nos oreilles auraient pu croire être réellement en face des émissions de la WWE.

Pour la ziq la qualité confirme ce que l’on pensait jusqu’alors de la bande son : la qualité sonore frôle la perfection. Les musiques sont composées de grandes licences de rap US et de Hard Rock. Côté rap heureusement, cela reste très dynamique. La bande son de WWE Day of Reckoning comprend donc différents titres connus de groupes tels que Styles of Beyond, Breaking Benjamin, Zebrahead, Tantric Bring. Il y a aussi "the Noise" d’Anthrax et Public Enemy. Ca ferait une belle BO quand même !!! On peut juger l’ensemble de ces musiques très favorablement (au même titre que celles de GTA Vice City) mais je continue à penser que des musiques crées spécialement pour les jeux vidéos lassent moins et restent une meilleur solution "in-game" ("in-ring" devrais-je dire ici ^^ ).
Notons qu’encore une fois de plus nous ne bénéficions toujours pas de voix digites utilisant la voix des vrais catcheurs. Ca apporterait un plus considérable à l’aspect sonore. Au niveau des menus de ce WWE DOR, je félicite les programmeurs pour l’effort apporté à la présentation (quelques travaux effectués sûrement sur Toshop et de sublimes effets nuages bleus qui bougent en fond avec quelques flashs). En revanche la sélection des personnages se fait à l’aide de vignettes plus ou moins ressemblantes aux visages des lutteurs. Quand on sait pas dessiner : on dessine pas, oki ?!

Les principaux modes de jeux sont traditionnellement :
- le mode exhibition (avec une multitude de types de matchs différents offerts : single, tag team, royal rumble, handicap, TLC, échelle, hardcore, fatal 4 way, table, cage, hell in a cell pour ne citer qu’eux)
- le story mode dont nous reparlerons en détail
- la shopzone pour faire ses emplettes d’habits inédits qui viendront conforter la réserve déjà séduisante du mode CAW (Create A Wrestler), il y est également possible de débloquer des templates moves (ensembles de coups et prises d’un catcheur) cachés comme ceux de Brock Lesnar, Hulk Hogan, Jeff Hardy, Mick Foley (Manking) ou Stone Cold. Dans cette shopzone on débloque également des armes et des arénes.
- moins commun : le mode tutorial donne la chance aux débutants de se familiariser au mieux avec les commandes : l’ambiance graphique donne ici l’impression de jouer dans un Tekken. C’est un mode qu’on découvre avec joie, il est 100 % fun. Après chaque match on peut se faire tester, pour savoir si on a bien retenu les leçons. Dommage que le texte soit en anglais car dans de rares cas cela complique cruellement l’affaire. Sinon vous pouvez toujours vous entrainer librement dans le sous-mode training contre un adversaire de votre choix qui restera dans la position que vous lui indiquerai par une option dans la pause.
- CAW pour créer du début à la fin son catcheur : les sections sont bien organisées, ce qui nous évite de longues recherches inutiles et puis le mini-disc de Nintendo assure avec ses loadings rapides : cela apporte un grand confort d’utilisation dans ce mode. Pour une fois dans un mode CAW étant donné que votre catcheur sera utilisé (ou non) dans le mode story, on ne s’est pas foutu de notre tronche. Ainsi on peut réellement créer un personnage d’un niveau acceptable, réellement charismatique et le choix des textures permet d’obtenir des muscles en acier trempé et des proportions adéquates. Beau boulot les gars ! (On peut même faire des géants deux fois plus grands que Chris Benoit). Pour les vêtements et des options telles que les cheveux, le choix n’est pas toujours aussi important que dans Smackdown 5 HCTP sur PS2 (et certaines CAW de catcheurs non dispos dans le roster risquent d’être quasi impossibles à créer) d’un autre côté quelques bonnes surprises feront leur apparition. Je ne vous dis que ça, il faut bien laisser un peu d’effet de surprise si vous souhaiter acheter le jeu. Il faudra découvrir le mode Saison en anglais et c’est un frein pour apprécier totalement ce mode car les dialogues sont nombreux et d’un niveau assez correcte ;) . Alors tous à vos dicos ! Par contre le challenge proposé est assez original : il faudra tout d’abord aller faire un tour du côté du mode de création de catcheur pour faire combattre votre nouveau protégé (le catcheur que vous venez de créer - les stars de la WWE ne sont pas sélectionnable en mode saison dans ce jeu- ) dans ce mode saison. Seulement vous partez de zéro quasiment. Pendant tous les combats de ce mode, toute la difficulté sera d’assurer le succès des matchs alors que vos capacités même si elles sont augmentent sont largement plus faibles que celles de vos adversaires qui dans la logique des choses deviennent de plus en plus monstrueux !! Alors il faudra feinter et s’inventer une stratégie bien élaborée qui réussie au mieux. Je dis au mieux car les adversaires semblent s’être pris de passion pour l’entrainement des "contres". Les "contres" effectués par les autres vous donneront un tel fil à retordre que vous allez vous tirer un par un les poil du nez,...euh, du crâne. :p C’est un des points ennuyeux du jeu : la difficulté en mode saison est laborieuse : faisable, mais pénible. Vos doigts, votre avant bras et vos coudes vont souffrir un maximum car durant le match entier il faut tapoter de façon hystérique sur les boutons de la manette pour se relever, essayer de se réveiller ou de contrer.

Le mode saison essaie donc de sortir du lot en vous demandant de développer tant que vous pouvez vos capacités avec un catcheur novice. Vous commencez tout en bas de l’échelle et au début vous combattez même des catcheurs inconnus créés pour l’occasion. Les interventions des GM (ceux qui inventent les story lines au catch) sont nombreuses mais les événements coups de poings qui remplissaient les cut’scènes des Smackdowns PS 2 ne sont pas présents. Ici on est plutôt centré sur la lutte et les complots, plutôt que dans les démonstrations de force à la Hogan qui écrasait dans le passé la voiture de Nash avec un semi-remorque. Au tout début du jeu il faut donc faire vos preuves en réussissant des objectifs bien précis lors d’un match : casser la table des commentateurs, finir son adversaire en moins de 5 minutes ou faire un coup spécial à chaque membre de l’équipe adverse (les matchs en équipe sont très durs en mode saison). Parlons plus précisément du système de prises et de coups choisi par Yuke’s pour ce jeu.
Tout d’abord le point le plus négatif du jeu concerne ces tapotages intempestifs tout au long des matchs : il faut en user du bouton de la manette pour arriver à quelque chose. Wowh ! Faites chauffer les bras, c’est pas de la tarte : c’est long, fastidieux, fatiguant dans le mode saison. Heureusement que les combats sont bien plus équilibrés lors des matchs d’exhibition avec les stars WWE !! Ils ont abusé en mode saison franchement !! La longueur des matchs en mode saison est trop grande. Il n’y a pas autant de prises que dans les Smackdowns sur PS2 : ça s’est bien dommage. :(

Le système de combat est étrange : la manette GC ne semble pas faite pour ce type de jeu (il faut une bonne grosse croix comme le pad N 64 !). Les programmeurs nous forcent à utiliser des combinaisons de touches et c’est une fort mauvaise idée (L+R pour bloquer un coup spécial, A+B pour faire un coup spécial, A+Y pour faire courir son adversaire : c’est moins instinctif que Smackdown). Il y a des touches à enfoncer plus ou moins longtemps mais ce n’est pas si bien géré que sur N 64 avec les jeux Aki. Les 2-3 finishers ne sont pas faisables si souvent que dans d’autres jeux et certains n’arrivant qu’avec le "danger" (une très mauvaise situation pour votre jauge), vous ne les verrez pas souvent, surtout que les lutteurs sont extrêmement lents à se remettre debout et qu’une fois qu’un des catcheurs a pris l’avantage, c’est encore plus dur que d’habitude pour reprendre le dessus. :(
Il existe un système pour décider si un catcheur de catégorie de poids inférieur puisse ou non soulever un poids lourds : c’est très bien foutu ! Le respect de la physique a été également amélioré : ex : lorsqu’on donne un coup de poing à un catcheur qui fait une prise à votre équipier : alors il sera touché (et votre coéquipier tombera d’où il se trouvait). Ca se rapproche réellement de la réalité à ce niveau et c’est un bon de géant !

R O S T E R
SMACKDOWN
Big Show
Booker T
Charlie Haas
Chavo Guerrero
Danny Basham
Doug Basham
Eddie Guerrero
Hardcore Holly
John Cena
Kurt Angle
Mark Jindrak
Rey Mysterio
Rob Van Dam
Undertaker
RAW
Batista
Chris Benoit
Chris Jericho
Christian
Edge
Garrison Cade
Kane
Lance Storm
Matt Hardy
Randy Orton
Rhyno
Ric Flair
Shawn Michaels
Shelton Benjamin
The Rock
Triple H
Val Venis
DIVAS
Molly Holly
Stacy Keibler
Trish Stratus
Victoria
LEGENDS
Andre the Giant
Bret Hart
Greg "The Hammer" Valentine
Roddy Piper
Brutus the Barber Beefcake
Comparaisons. Force est de constater que WWE DOR écrase littéralement la production des jeux de catch sur Game Cube actuellement. Donc si vous n’avez pas de PS 2, mais une Game Cube seule ou une Xbox et une Game Cube, c’est ce WWE DOR qu’il vous faut absolument (comme jeu de catch, j’entends bien ;) ).
Par contre si vous avez aussi une PS 2, alors là le choix est plus difficile étant donné que WWE Smackdown ! VS Raw ( Smackdown 6 en fait) arrive pour la fin d’année sur PS 2. A vous de voir, si tout comme moi, vous êtes fan de catch, ça vaut le coup de l’acheter et ça vous aidera à patienter avant le nouveau Smackdown. Il faut dire que WWE Smackdown ! VS Raw semble encore mieux réalisé au niveau des proportions des catcheurs (les catcheurs sont plus allongés) et que l’entrée de l’Undertaker à Wrestlemania XX, que l’on a pu voir en vidéo sur le net, fait carrément rêver... et puis le système de prise devrait être sûrement plus instinctif. Côté réalisation, la GC tient la comparaison avec des textures géniales (on peut voir distinctement tous les tatouages sur les bras et le coup de l’Undertaker). Le game play de WWE DOR par contre est moins bon que celui de Smackdown 4, 5 .... et sûrement du 6 mais rien est fait : ceci est une autre histoire ! :)
Les plus :
- les légendes sont très funs à jouer même si elles ne sont pas assez nombreuses
- une réalisation qui fonctionne en cercle vertueux : musiques fabuleuses, textures à la silicone graphix, animation béton avec des catcheurs pouvant être géants sans un pet de ralentissement
- mode création perfectionné au niveau de la gestion des volumes musculaires
- les multiples angles de caméra
- sang super bien géré et graphiquement de bon niveau
- la Game Cube dans ses bonnes heures

Les Moins :
- le livret est nul pour un jeu de catch : pas de photos de catcheurs, une petite dizaine de pages, certaines explications auraient pu être développées plus précisément
- difficulté faisable mais laborieuse en mode saison
- le tapotage, c’est comme les petits pois : moi, j’aime pas ça !


Graphismes/Animation : 9 /10
Ce jeu aurait pû être utiliser comme démo graphique pour exhiber les capacités impressionnantes de la Game Cube : Monstrueeeeuuux !!!

Son : 8,5 /10
La qualité sonore atteint des niveaux proches de la perfection tandis qu’on cumule, côté musique, non seulement les entrées des catcheurs (souvent chantées), mais aussi des musiques "in-game" chantées par de vrais groupes.

Maniabilité : 7 /10
Pour la maniabilité, les programmeurs ont déconné un max ! Ils ont tout bonnement essayé de nous pondre un remake de Track & Field (mais si rappelez vous le jeu de sport sur NES spécialement conçu dans un style bourrin de tapotage).

Fun/Durée de vie : 8,5 /10
La durée de vie générée par ce WWE DOR justifie largement l’achat du jeu. De plus le mode création donnera un second souffle à vos envies une fois que vous aurez dégusté tous les délices concoctés pour vous dans le mode saison.

Conclusion : 8,5 /10 pour les fans de catch, 7,5 pour les autres.
Les fans de catch auront plus de patience avec la difficulté du mode saison (très faisable mais parfois rébarbative) que les autres.
En dépit d’une réalisation sans faille et de nombreux efforts pour améliorer le réalisme du jeu, le gameplay accuse le coup d’un effet de zel (utilisation abusive de jauges et de tapotages).

P.-S.

Sortie : 15 Septembre 2004
THQ/Yuke’s
4 joueurs max
Dialogues écran : anglais
Manuel écran : anglais
Genre : Grosse, grosse fessée interdite aux moins de 16 ans.

Précisions sur ma notation des jeux de catch :
On m’a déjà lancé des remarques sur le chan au sujet de ma notation des jeux de catch : "Vous avez déjà vu Teiseken mal noter un jeu de catch ?"
Pour éviter des discussions inutiles et sans sens en réaction à cet article, je mettrai les points sur les "i" tout de suite ! Et bien il suffit de voir comment j’ai noté Wrestlemania XVIII sur GC (4/10) ou WCW Nitro sur PS1 (3/10 test non encore publié mais programmé) pour vous en convaincre. De surcroît il m’arrive de me mettre à la place des non-fans de catch et de noter en conséquence. Ex : "3,5 /10 pour les fans de catch, 2 pour les autres".
Voilà qui est dit.

Répondre à cet article

3 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette