Consoles-Fan

Accueil du site > F.P.S. (Quake-like) > Medal of Honor > Medal of Honor

Medal of Honor

Le

jeudi 15 décembre 2005, par Teiseken

Ceci est le premier

Le premier Medal of Honor c’est d’abord un jeu qui surprend par son ambiance carrément dantesque. La qualité sonore est là et Dreamworks Interactive a pensé à tout. On commence avec un niveau en pleine cambrousse dans des chemins bordés de haies où l’on peut entendre au loin les soldats allemands hurler dans leur langue natale. Au loin, on entend également quelques chiens et des explosions alors que le chant des cigales renforce l’impression d’une chaude nuit d’été. Vous serez stupéfaits de la qualité des bruitages lors du changement d’armes, de leur chargement et tout naturellement lors des tirs qui raisonnent brutalement dans la pénombre. Un des autres atouts majeurs de Medal of Honor relève de l’aspect musical. En effet, les musiques semblent sortis tous droit de vieux films des années 70 sur la seconde guerre. Musicalement ça vaut vraiment ce qui a été réalisé au cinéma. C’est un peu normal puisque c’est Dreamworks Interactive qui s’est chargé de développé le jeu (Steven Spielberg est un des fondateurs de cette société). Les musiques alternent avec bonheur les ambiances tantôt héroïques et tantôt sombres. Pour plus de réalisme et pour mieux accroché à l’intensité et à la diversité des situations abordées, les musiques changent souvent au cours d’un même niveau en fonction des passages où vous arrivez. Graphiquement parlant c’est du bout boulot pour un jeu Playstation 1. C’est relativement assez fin et il existe quelques détails visuels qui valent le coup d’oeil. Par exemple : lorsque vous tirez, des impactes de balles sont présentes. Mais juste au moment où la balle touche le mur, un fin nuage de poussière ou de fumée fait son apparition juste au dessus de l’impact. Il y a également la possibilité d’exploser certaines vitres.
Dans l’animation des soldats, ce qui vous frappera le plus sera certainement la multitude de mouvements qu’ils réalisent en vous combattant ou en mourrant. Ainsi, les ennemis n’hésitent pas à se coucher pour avoir une meilleure précision de tir (de sucroît, dans cette position ils sont plus durs à abattre). Dans l’intro (assez humoristique) du jeu vous verrez qu’ils peuvent s’abaisser pour prendre et rejeter une grenade que vous venez de leur lancer.

Pour tuer un ennemi, il faudra faire preuve de précision. Il est préférable de les abattre au loin pour que leurs tirs ne puissent vous atteindre. Il faut également être assez persévérant car à moins d’un Headshot, vous devrez utiliser 3 coups réussis pour qu’ils s’affalent définitivement sur le sol. Certains ennemis vous surprendront en venant sournoisement de l’arrière ou des côtés à moitié cachés par des arbustes, d’autres se prennent pour Robin des Bois et préfèrent se camoufler en hauteur dans un arbre. Une fois morts, les soldats tombent de 36 manière différente : plus ou moins lentement, parfois projetés par un tir de bazooka ou de grenade ou tombant d’un coup (on les entends tomber sur le sol)... MOH est il un jeu parfait ? Et bien je suis peiné d’avoir à le dire, mais non, MOH n’est pas parfait ! Il m’a semblé assez linéaire. Pour casser le rythme du jeu, il eut été sage d’incorporer quelques phases en tank ou en avion. On a quelques surplus de fun avec des canons à très gros calibres qui mitraillent sans limitent et feront vibrer la manette comme jamais. Pourtant à part quelques missions où il faudra savoir se repérer correctement dans les niveaux et chercher un moment quelques objets. On déplore que les levels ne se démarquent pas plus les uns des autres. Tout le jeu est de très bonne qualité, mais j’aurai aimé qu’il y ait des moments mémorables qui se démarquent du reste. Medal of Honor est un titre qu’il vous faut ! Il a sa place dans votre ludothèque aujourd’hui encore. On le trouve assez facilement en occasion à un prix très attrayant. Alors pourquoi se priver. Les FPSManiacs seront aux anges. Ne vous faites pas une opinion trop rapidement lorsque vous l’essaierai la première fois : le système de visée est un peu moins aisé que sur PS 2. Ah ! tout cela va s’arranger très vite : en quelques heures de jeu vous deviendrez un champion de la gachette et serez prêt à concurencer Clint Eastwood. :p

Les Plus :
- l’ambiance entre réalisme et film de ciné
- l’originalité des menus
- une atmosphère sonore de haute volée
- difficulté très agréable
- l’attaque des chiens

Les Moins :
- revenir au début du niveau car on a oublié un objet pour valider les objectifs :(
- linéarité : on veut des phases d’action qui changent du classicisme des FPS Graphismes/Animation : 7,5 /10
La diversité des lieux abordés aurait pu être plus large. En revanche les niveaux ont une architecture conséquente : le terrain n’est pas toujours plat et les décors retranscrivent bien la réalité de l’époque.
Par contre les bugs d’animation sont fréquents.

Environnement sonore : 9 /10
Certainement le point fort du jeu avec l’ambiance : un gros travail a été effectué sur l’environnement sonore.

Maniabilité : 6,5 /10
Prise en main imparfaite : quelques soucis de visée et de strafe (les murs vous bloquent sur votre chemin) : heureusement ces problèmes sont temporaires. Avec l’habitude c’est nickel chrome.

Fun/Durée de Vie : 8,5 /10
Le fun est bien là, par contre quand vous l’aurez fini 2-3 fois vous attendrez un moment avant de le ressortir de votre placard.

Intérêt : 8 /10
Les Medal of Honor, j’en suis fan ! Faites comme moi, rejoignez les heureux possesseurs de ce FPS. Si vous aimez le genre, c’est un must buy.

P.-S.

Sortie le 6 Octobre 2000
Editeur : Electronic Arts /D

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette