Consoles-Fan

Accueil du site > Party Game > Pac-Man > Pac-Mania

Pac-Mania

"Il est trop cooool ce smiley."

mercredi 22 août 2007, par Teiseken

En cr

Welcome to Pacman’s Theater

L’aventure proposée ici par Namco est tout en 3 D isométrique. C’est une vue rarissiment utilisée pour un jeu Master System. Le résultat est frappant : c’est une réussite. Vous commencerez l’aventure par des décors "blocks" style briques de Lego (Blaock Town), s’enchaîne ensuite un labyrinthe fait de néons de différentes couleurs (Pacman’s Park), des ensembles de petites pyramides remplacent les blocs dans le prochain décor (Sandbox Land). Jusque là, les graphismes sont soutenus par une bande son dans un style purement joyeux aux mélodies sonnant parfaitement avec l’univers de Pacman. Par contre les niveaux suivants (Jungly Steps) introduisent des musiques un peu plus décalées par rapport à l’univers habituel de Mister Pac (c’est un peu moins appréciable mais on ne criera pas au scandale). Les graphismes du jeu balancent bien pour une 8 bits : les couleurs sont éclatantes et certains décors disposent de nombreux détails. Vraiment bien.
Pac-Mania dispose de nombreux stages. Un même niveaux peut se décliner en de multiples labyrinthes de différentes couleurs avec à chaque fois une difficulté différente.

La difficulté se corse assez vite. Par exemple, vos ennemis les fantômes gagneront en vitesse où se mettront à sauter. Certains ont des capacités propres : dans un niveau donné les premiers fantômes à sauter dans l’aventure seront les fantômes verts. C’est une sacrée paire de manches pour les éviter : ils sont performants : ils vont vites et font marcher leur petite tête. Vous apprécierez tout de suite d’avoir la possibilité de sauter : ça apporte beaucoup au gameplay. Ca étonne toujours ceux qui l’essaient : "ouha, Pacman peut même sauter !" Si vous sautez par dessus les ennemis pour aller dans le sens inverse de leur sens de marche, ils feront parfois demi-tour. La difficulté de Pac-Mania aura vite fait de vous énerver si vous n’êtes pas un acharné du paddle. L’effort à fournir pour surpasser les difficultés est important. Beaucoup de sueurs et de larmes sont à prévoir sur le chemin de la parfaite boule jaune gloutonne. Ce qui est ennuyeux c’est qu’il faut se retaper beaucoup de stages depuis le début de l’aventure en cas de Game Over. Quelques vies supplémentaires et continus vous sont accordés de temps à autre : au compte goutte diront nous. Le gros souci du jeu concerne, outre la durée de vie (due à une difficulté qui en découragera plus d’un), la maniabilité avec le changement de direction. Dans ces labyrinthes pour manger toutes les petites boules jaunes il faut anticiper la venue des virages. Vous avez tout intérêt à bien vous préparer. Cependant même en anticipant la maniabilité donne l’impression de glisser sur le pad et de se tromper de direction. Ca arrive couramment et ça m’exaspère. Les quelques bonus (invincibilité temporaire, speed up, points up,...) font plus office de boost pour votre fun personnel que d’armes efficaces. La plupart du temps c’est à vous de vous débrouiller pour vous faufiler où il faut et sauter au bon moment. Les Plus :
- le choix entre les 4 premiers niveaux
- les niveaux bonus à débloquer (Coin’s World)
- une de mes versions préférées de Pacman
- vue en 3D iso réussie
- le sprite principal est très beau avec sa bouche toujours en mouvement
- les présentations des niveaux sont ludiques, bien senties et agrémentées de messages simples en anglais dans un pur style Arcade.

Les Moins :
- la définition de l’écran ultra contrastée et la musique électro-répétitive finiront par vous rendre malade en fin de journée
- maniabilité un peu confuse
- la difficulté chaud les marrons. Graphismes/Animation : 8 /10
La Master System s’en sort formidablement malgré le décor en fausse 3D et des sprites toujours plus nombreux et rapides.

Environnement sonore : 6,5 /10
Les musiques des premiers niveaux délivrent une bonne dose de folie gloutonne. La bande son finira tout de même par vous agacer après une longue journée de boulot mais si vous êtes en forme tout ira bien. Du moins jusqu’au niveau 6 où l’on perd une partie de l’esprit Pacman.

Maniabilité : 5,5 /10
Vos espoirs de victoires seront vites freinés par des changements de direction perfectibles.

Fun : 8 /10
Le fun est au rendez vous, n’ayez crainte.

Durée de Vie : 6 /10
Il faut s’accrocher comme un dingue quand on arrive à un bon niveau du jeu.

Intérêt : 6,5 /10
Pac-Mania est une bonne surprise. A vrai dire, le jeu a été au delà de mes espérances. Pourtant le succès n’est pas total. Le jeu m’a semblé pêcher de par sa durée de vie et sa difficulté. Des continus supplémentaires auraient été les bienvenus. Pour conclure je dirai que Pac-Mania est un bon jeu mais avec lui c’est quitte ou double. Certains joueurs vont l’adorer alors que d’autres seront dégoûtés : "que c’est dur !".

P.-S.

Sortie en 1991
Editeur/D

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette