Consoles-Fan

Accueil du site > Wrestling > Backyard Wrestling > Backyard Wrestling 2 : There Goes The Neighborhood

Backyard Wrestling 2 : There Goes The Neighborhood

Jeremy, lache cette chaise de jardin

samedi 12 février 2005, par Davy1

Backyard Wrestling : Don’t Try This At Home m’avait

Des dégâts, des dégâts !

Backyard Wrestling 2 s’annonce bien complet. Si vous lancez le mode carière, vous aller pouvoir vous créer des personnages vraiment très exotiques. En gros, se concocter une fille verte, chauve, en bikini et lui peindre le visage en noir, c’est possible ! Ce n’est pas tellement qu’il y a des masses de choix pour chaque paramètre. Pour ça, PSO est bien loin devant ! Mais c’est surtout qu’il y a une quantité appréciable de paramètres à configurer.

Du côté des bonus, on est gâté : il y a de nombreuses vidéos, de clips, de trailers... à découvrir dans la Media Room. Bref, tout s’annonce pour le mieux. Et c’est en lançant le jeu que je me suis rendu compte que finalement, ce jeu s’éloignait quand même un peu des jeux de catch classiques. Déjà, un simple KO suffit pour remporter la victoire. Vous ne devez pas couvrir votre adversaire. Eliminez donc la jauge de vie de votre adversaire et à vous la victoire !

Mais finalement, ce qui fait sans doute le plus plaisir, c’est que le jeu est enfin devenu jouable. On ne se prend plus la tête comme dans le premier épisode à frapper dans le vide. Il y a certes encore quelques bugs de collision, mais dans l’ensemble, c’est correct, d’autant plus que la réalisation s’est largement améliorée. Les décors sont vraiment très bien finis, détaillés, avec un public qui a tendance à disparaître lorsque la caméra s’approche trop près de lui, pour ne pas boucher la vue. Mais pourquoi ne pas avoir disposé le public plutôt dans le fond du décor ? Là il ne gênait personne, et pour cause, la caméra ne fait que s’approcher et s’éloigner du ring, ne vous proposant toujours qu’un seul angle de vue du décor. Les décors sont finalement assez peu nombreux mais bénéficient de gros éléments animés : c’est pas trop mal fichu.

Backyard Wrestling 2 est plus facile que son prédécesseur, et c’est un bon point car il devient ainsi accessible pour le commun des mortels. Le principe des objets disposés dans les décors est conservé et même amélioré. Leur poids est à présent gérer. Ainsi, vous sentirer la différence lorsque vous manipulerez un gros bloc de béton ou une planche en bois. Certains objets peuvent être utilisés comme projectile. Le gameplay est très au point, peut-être un peu trop simpliste, mais le goût amer de l’épisode précédent est encore tel que je suis prêt, aujourd’hui, à tout pardonner à Eidos s’ils promettent de ne plus reccommencer.

Graphismes : 81%
Un bel effort a été apporté.

Animation : 73%
Des problèmes de collision existent toujours mais on est bien loin des problèmes de l’épisode précédent.

Jouabilité : 66%
Simple, la prise en main est directe ! Cela fait du bien de reprendre le contrôle du jeu. Le cauchemar de l’épisode précédent est bien du passé.

Bande Son : 82%
Les metalleux découvriront avec joie une bande son qui n’a pas été faire dans la demi-mesure !

Intérêt : 64%
Backyard Wrestling 2 : There Goes The Neighborhood n’est ni un véritable jeu de catch, ni un jeu de baston classique, c’est finalement un bon défouloir même s’il ne deviendra quand même jamais un classique.

Note Globale : 68%
Backyard Wrestling 2 : There Goes The Neighborhood s’en sort avec les honneurs mais à titre personnel, je ne vous conseillerai pas ce jeu tant il existe des jeux bien meilleurs.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette