Consoles-Fan

Accueil du site > Autres > Nintendo Revolution > Nintendo Revolution

Nintendo Revolution

Nintendo cherche sa voie

vendredi 1er avril 2005, par Davy1

On connaît la motivation de Nintendo pour nous sortir toujours des idées novatrices liées au gameplay. Il n’y a qu’à voir la DS et son stylet pour s’en convaincre. Mais Nintendo n’a nulle intention de s’arrêter en si bon chemin.

Sa prochaine console de salon, la Révolution, basée sur une technologie 128 bits risque bien de révolutionner le monde vidéoludique puisqu’outre sa rétrocompatibilité avec la Gamecube, la compatibilité HDTV et ses fonctions internet Wifi, la nouvelle console de Nintendo sera disponible en odorama. Ou plus exactement ses manettes qui possèderont par ailleurs des détecteurs de mouvement analogues à certaines cartouches de jeux pour console portable (Yoshi’s Universal Gravitation, Mawaru Made in Wario ).

Les manettes sont habituellement plus proche du nez du joueur que la console elle-même. Ce choix permet donc une meilleure réactivité mais limite aussi la consommation de senteurs dispensées par des petites ampoules-recharges à clipser dont le prix devrait avoisiner les 10 euros. L’idée de Nintendo n’est pas de remplacer votre désodorisant d’intérieur : les effluves trop concentrées ou diffusées en trop grande quantité empêcheraient l’utilisation d’un large panel d’odeurs, celles-ci se chevaucheraient et cela perdrait de son effet. Satoru Iwata, président de Nintendo Japon, a d’ailleurs souligné : « nous n’avons pas l’intention de diffuser à intervalle réduite plus de deux odeurs différentes afin de ne pas désorienter le joueur tout en lui procurant des sensations de jeu uniques en leur genre ».

Si on imagine bien l’intérêt que cette technologie représente pour des jeux de simulation de cuisine ; adulées au Japon mais marginalisés en Europe, il faudra encore laisser le temps aux développeurs pour plancher sur des idées originales. Il sera sans doute possible désormais d’humer des odeurs d’essence et de pneu brûlé dans des jeux de course ou celle d’une barbe à papa en jouant à Kirby.

Mais quoi qu’il en soit, la console sera présentée à l’E³ 2005 avec en démo le premier jeu qui tirera partie de cette technologie : l’anti-héros Boogerman célèbre pour ses éructations et autres flatulences, rescapé des consoles 16 bits qui marque son grand retour suite au rachat de la licence par Atari. De nombreux éditeurs comme Sega, Namco, Konami, Electronic Arts, Taito, Atlus ont déjà fait savoir leur intérêt pour cette nouvelle vision du jeu vidéo.

De son côté, Nintendo planche sur une version odorante de Pikmin qui devrait proposer au cours des parties diverses senteurs florales et aromatiques. Les interactions ne devraient cependant pas être systématiquement passives : un nouveau Pokémon serait aussi de la partie, mais cette fois-ci, les odeurs joueront plus un rôle de stimulus actif puisqu’elles seront significatives de la présence d’un danger.

Par ailleurs, le jeu Pokémon bénéficiera d’une autre particularité des manettes de la Révolution. En effet, les manches en plastique du pad seront amovibles. Elles recouvrent et protègent de l’oxydation des manches métalliques qui permettront au joueur de ressentir des sensations de froid, de chaleur ou dans le cas de Pokemon, d’encaisser les décharges électriques de Pikachu. En nous proposant ainsi une version évoluée de la manette vibrante, Nintendo semble décidé plus que jamais à faire appel à presque tous nos sens, il ne manquera plus que le goût.

Répondre à cet article

3 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette