Consoles-Fan

Accueil du site > Science Fiction > STAR WARS > Star wars : Episode III - La Revanche des Sith

Star wars : Episode III - La Revanche des Sith

J’aurai aim

vendredi 20 mai 2005, par Teiseken

Star wars : Episode III : c’est parti pour 2h 20 d’explosions en tous genres, de sc

Le dernier George Lucas, c’est tout un morceau. C’est le genre de film qui laisse rarement indifférent. D’un côté vous avez l’élite intellectuelle qui se plonge dans des films français aussi romancés qu’ennuyeux pour beaucoup d’entre nous, d’un autre vous avez des personnes qui ont gardé un esprit jeune. Ces personnes vont encore une fois se déplacer en masse pour observer ou plutôt vivre le dernier Star Wars (série au combien culte de science fiction).
Assoiffés par la puissance de la force, George Lucas va donner de quoi étancher la soif de ses fans : ils seront abreuvés d’effets spéciaux, de superbes décors et de scènes de combat mémorables. Pourtant une des questions qui me chagrine le plus reste celle des acteurs : auront ils le charisme des jeunes loups d’antan qu’étaient Harrison Ford, Mark Hamill, ou Carrie Fisher ? La machine à sous Star wars est une pure success’ story. Le fanatisme est de mise avec une production et des ventes record en terme de marchandising. Mais cette fois, après les épisodes 1 et 2, le défi de George (non livré avec votre véhicule.. oups) est plus compliqué qu’il n’y parait. Il s’agit en fait de faire la passerelle entre les anciens et les nouveaux épisodes : tout doit se coordonner, aucun fau pas ne sera toléré de la part de fans ultra perfectionnistes et exigeants. Au delà des bouts de puzzles à assembler, l’autre challenge est de réconcilier 2 générations de spectateurs d’une même série dont les nouveaux épisodes on pu être boudés par un certain nombre d’entre nous. On a tous vénéré la magie des épisodes 4, 5 et 6, cependant les numéros 1 et 2 sont tellement différents qu’une poignée d’irréductibles nostalgiques n’ont pas réussi à se faire au changement d’acteurs imposé par la chronologie "retour dans le passé" dictée par le légendaire George Lucas. Pour rentrer plus en détail dans le vif du sujet, je vais vous livrer mes impressions concernant les premières scènes du film. Un grand nombre de combats de vaisseaux en tous genres va se dérouler devant vos yeux. Ce n’est pas ce que j’ai préféré... ça m’a plutôt laissé indifférent. Par contre assez vite après vous aurez un combat avec Christopher Lee (le Dracula le plus emblématique). De là l’histoire commence à s’installer, la mécanique des dialogues se met peu à peu en place, les acteurs se laissent facilement apprécier... Star wars : Episode III - La Revanche des Sith est une réussite. J’ai détesté le premier Episode, mais ce troisième volet est absolument excellent. Il répond à toutes les exigences. Les personnages sont charismatique (Dieu merci), le scénario a un sens, les scènes d’action ne semblent plus collées bout à bout... bref le feeling de George Lucas est matérialisé de la plus belle des façons.

Il est plaisant d’écouter l’histoire de la bouche des différents personnages. Cette histoire est racontée d’une jolie façon. On retiendra par exemple un long dialogue (crucial) entre le chancelier et Anakin : alors que les 2 personnages parlent, une scène de spectacle se déroule devant leurs yeux : tout en images de synthèse elle permet de distraire le spectateur... un peu comme James Cameron tiens ses spectateurs en haleine alors qu’il raconte l’histoire d’un Terminator durant les scènes d’action. Au niveau réalisation je n’ai que 2 reproches à faire : ceux ci sont ponctuels car à travers le film, ces défauts n’apparaissent pas tout le temps.
- Premièrement, il arrive encore avec cet épisode de la nouvelle triologie, que des scènes d’action ou de dialogue manquent cruellement de musiques... aussi douce soit elle. On a besoin d’être bercé dans Star Wars.
- Deuxièmement, la plupart des décors semblent fixes et sont des décors d’intérieur. Ca donne l’impression qu’il y a moins de mouvements de caméras. Dans Star Wars IV, même en intérieur : dans le bar : de large mouvements de caméras peuvent être observés et puis on passe d’un plan à l’autre pour admirer la foule de détails et de décorations vivantes (personnages ETs hauts en couleurs) ou non. Ici ce n’est pas le cas. Les décors restent dans un style futuriste faisant appel aux canons de l’époque des premiers Stars Wars à la fin des années 70 : ça c’est plutôt un bon point.

Pour résumer Star wars : Episode III - La Revanche des Sith m’a agréablement surpris. Ce n’est pas le film de l’année ni le meilleur épisode des 6, mais de la deuxième génération c’est celui que j’ai préféré certainement grâce au fait qu’énormément de liens se créent entre les 2 trilogies. Les nostalgiques s’y retrouveront ! Allez le voir : c’est une belle pièce qui ne déçoit pas le moins du monde... sans aller jusqu’à égaler la première génération de SW, le film est d’un très très bon niveau. Et puis le scénario est mis en avant par rapport aux derniers épisodes qui privilégiaient l’action (sauf au tout début du film avec les 2 premières scènes qui vont un peu vite en besogne). Sortie : le 18 Mai 2005 Durée : 2h 20 min
Réalisateur : George Lucas

Hayden Christensen est Anakin et Dark Vador
Ewan McGregor est Obi-Wan Kenobi
Natalie Portman est Padmé Amidala
Ian McDiarmid est le Chancelier Palpatine
Samuel L. Jackson est Mace Windu
Christopher Lee est le comte Dooku.

site officiel

Quel personnage allez vous préféré ?
Anakin Skywalker, bodybuldé pour l’occasion ? Il campe fièrement le rôle d’un Jedi hésitant entre 2 voix... Sa présence à l’écran est quasiment omniprésente et pourtant fidèle à lui même Mister Lucas alterne quelques passages où d’autres vedettes de la série prennent le relais (adorable Maître Yoda).
Le duo Anakin-Obi-Wan fonctionne correctement grâce à l’histoire. En revanche si l’on regarde leurs jeux sur le plan purement humain, on n’a plus cette symbiose qui existait entre Luke Skywalker, Han Solo et la Princess Leia. Je regrette pour la nouvelle génération ; et je réalise en même temps que dans les épisodes 4 à 6, il y avait une multitude de héros d’action bienfaisants, comiques et soudés qui existait. Ce n’est plus le cas et c’est le principal reproche que je ferai au film quelque soit votre avis sur l’impossibilité de réunir une équipe comparable par rapport aux limites scénaristiques.

Répondre à cet article

1 Message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette