Consoles-Fan

Accueil du site > Action > Splatterhouse > Splatterhouse 2

Splatterhouse 2

Tu la vois ma grosse batte de baseball ?

samedi 12 novembre 2005, par Teiseken

Et bien nous voil

She doesn’t have to die Rick !

Peut être que ma sensibilité s’est vue émoussée au fur à mesure des années, mais je le dis aujourd’hui à haute voix devant NGN : je n’ai pas mouillé mon pantalon en jouant à Splatterhouse 2 sur Megadrive. C’est une guerre horrifique plus que psychologique qui nous est livrée ici. Les graphismes sont souvent saignants, l’ambiance réussie. Je voulais juste vous montrer que contrairement aux apparences, ce jeu n’a rien d’effrayant. L’intro d’un Castlevania 4 sur Snes par exemple me donnera plus facilement la chair de poule, les volets fermés, jouant dans le noir au beau milieu de la nuit ; dans ce vieux manoir qu’est la Teiseken’s home !

You need me ! Ah ah ah ah ah ah ah !

Donc pour l’aspect, shérif fait moi peur, vous repasserez. L’ambiance est comparable à celle d’un film d’horreur grâce à une bande son et des atmosphères pas si éloignée que ça d’un Haunting. En fait, la violence à l’écran fait tellement grosse que s’en est plus vraisemblable. Voyez plutôt : vous risquez de vous faire empaler par de nombreux piques qui se glisseront sur votre chemin, vous allez fritter du monster’ tout putréfrié (donc pas très frais) à coups de batte de baseball ! C’est d’ailleurs l’un des trucs les plus appréciables à commettre dans ce jeu : l’écrasage d’ennemi à coups de batte car cela a pour effet de lancer l’ennemi contre le mur du fond et ainsi d’en faire jaillir un liquide qui s’expose sur ce plan verticale durant l’explosion du monstre à demie mort.

Go back to the house !

A part une intro fort réussie pour l’époque et une réalisation honnête sans engendrer des miracles, on regrettera une linéarité bien trop importante dans le jeu. On pourrait dire que le point fort du jeu réside dans les combats contre les boss : ceux ci sont techniques et la taille des énergumènes plus ou moins disposés à exploser devrait vous ravir régulièrement. Ces mêmes boss vous jetteront dans la plus grande des colères lorsqu’ils freineront tout net votre progression.

Graphismes : 7 /10
Les graphismes bien qu’un peu ternes ne déméritent pas sur cette console. Pour exploiter tout le potentiel fun du jeu, une réalisation largement supérieure aurait été requise : fallait mettre un ship Neo Geo dans la cartouche. ;)

Animation : 6,5 /10
Je n’ai pas aimé. Elle est un peu trop grossière à mon goût.

Environnement sonore : 7 /10
L’ensemble des musiques ne sont pas ensorcelantes. En revanche le thème principal devrait compter quelques adeptes.

Maniabilité : 6,5 /10
Certains diront que je suis un peu dur mais les collisions vous mettent en danger bien vite.

Fun/Durée de Vie : 6,5 /10
Ce n’est pas parce que le héros a de gros bras qu’on s’amuse autant que dans un film de Schwarzenegger. D’ailleurs lorsqu’on tape, certains bruitages sont vraiment bizarres.

Intérêt : 7 /10
Po po po (accent du sud). Monsieur là bas avec votre masque blanc et le marcel vert... Vous allez me dire ce que vous faites avec une arme blanche en votre possession ? Allez, circulez ! Y a rien à voir. Je vous mets un petit 7 sur 10 en guise d’avertissement... C’est bien parce qu’aujourd’hui je suis de bonne humeur...

P.-S.

Sortie le 3 Ao

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette