Consoles-Fan

Accueil du site > Shoot Them Up > Twinkle Star Sprites > Twinkle Star Sprites -la petite princesse-

Twinkle Star Sprites -la petite princesse-

Ay Dee Kay !

dimanche 9 octobre 2005, par Sets

A l’origine un jeu ADK, les papas de World Heroes, Twinkle Star Sprites est sorti sur neogeo en 1997. Sans grande pr

Ready ... GO !

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le principe du jeu, une petite explication s’impose.
L’écran est divisé en deux, comme pour un tetris ou puyo puyo, chacun son coté, les ennemis arrivent par le haut de l’écran, il faut alors tirer dessus comme dans un shoot them’ up. Le but est de réaliser des chaines d’explosions en se débarrassant des ennemis, ce qui va alors envoyer une ou plusieurs boules enflammées sur la partie de son adversaire, ce dernier peut vous la renvoyer en tirant dessus à son tour, c’est la "Reverse Attack", la boule revient alors de votre côté, vous pouvez tirer dessus une dernière fois, vous aurez le dernier mot en déclenchant une "Extra Attack" propre à chaque personnage, votre adversaire devra alors éviter l’attaque, plus ou moins vicieuse selon le personnage que vous aurez choisi.

Ensuite une jauge située en bas de l’écran permet d’autres actions. Cette jauge est découpée en 3 niveaux et se remplit au fur et à mesure du match.
Tout d’abord il est possible de charger son tir en maintenant le bouton. En relachant au niveau 1 de la jauge, on obtient un tir puissant qui élimine ou renvoie tout sur son passage (ce tir n’est donc pas efficace pour réaliser des chaines d’explosions), si la jauge le permet et que l’on maintient la charge jusqu’au niveau 2, on envoie alors sur l’adversaire plusieurs "Extra Attack" d’un coup. Puis en chargeant la jauge au maximum, on envoie carrément un boss sur l’écran de son adversaire, c’est la "Boss Attack".
Il est également possible d’obtenir une "Boss Attack" en renvoyant de nombreuses boules simplement graçe aux explosions en chaîne des ennemis.

De temps en temps apparaît parmi les ennemis une boule bleue, on ne peut pas tirer dessus directement, il faut alors tuer au moins un des ennemis autour afin d’obtenir le "Fever" qui permet, dans un court lapse de temps, d’envoyer plus facilement des attaques sur l’adversaire.
Puis enfin pour se défendre, le joueur dispose de deux "bombes" à utiliser dans les situations déséspérées, comme dans tout bon shoot them’ up.
En mode story les matchs se déroulent en un round seulement alors qu’en mode versus, le jeu fonctionne comme un jeu de combat ou puyo puyo, deux rounds gagnants donc.
Le round se termine une fois qu’un des joueurs perd ses cinq cœurs de vie, chaque objet que vous heurtez ne cause pas les mêmes dégats. On peut se permettre de heurter les petits ennemis du tableau, ce qui vous pénalisera d’un demi cœur seulement mais provoquera aussi un "stun" dont on peut se réveiller plus rapidement en appuyant sur les boutons. Les projectiles adverses sont bien plus menaçants puisqu’ils retirent trois cœurs d’un coup ! Le jeu vous récompensera également car il sera possible de récupérer de la vie et du power up tir, ainsi que des bombes ou des points via de petites pastilles double face pivotantes qu’il faudra toucher au bon moment !

Pas facile de s’en rendre compte par une description écrite, mais le concept et le gameplay sont vraiment efficaces. Ni trop compliqué, ni trop simple et surtout très amusant.
Alors SNKP a décidé de ne rien enlever, rien rajouter, si vous connaissez l’original, vous savez déjà jouer à ce remake PS2. Les seules petites différences se situent dans la vitesse du jeu (le jeu ralentit beaucoup mais on peut désactiver ces ralentissements), puis le fait qu’entre deux rounds la jauge ne se vide plus, si elle était au max à la fin d’un round vous la retrouverez telle quelle en recommençant, on peut alors se permettre de charger son adversaire d’entrée de jeu, ce qui était impossible dans le jeu original.

Si le principe ne change pas, SNKP nous ont quand même préparé de nombreux nouveaux personnages, qui dit nouveaux persos dit nouvelles attaques et bosses ... que les nostalgiques se rassurent, on retrouve également certains persos de la version originale, re-designés pour l’occasion.
On compte douze personnages, plus trois à débloquer : Le nouveau boss du jeu, puis deux persos de la version originale : Till, la fille aux cheveux et dragons verts, puis Load Ran, l’héroine du jeu original, remplacée dans ce remake par Time, c’est désormais avec Time que l’on joue au mode Story du jeu. Comme dans l’original on trouve aussi un "Character mode" qui permet de jouer avec le personnage de son choix, puis le "Versus mode" pour s’affronter entre amis.

Au niveau graphique, SNKP a tout jeté pour tout recommencer, le design des personnages a été remis au goût du jour, personnellement je trouve ça plutôt réussi. Ensuite ils ont opté pour des couleurs pastels, encore une fois cela colle bien au jeu et le rend encore plus "mignon".
Les stages conservent les mêmes thèmes, la forêt, le château, la plage ... mais ils sont maintenant modélisés en 3D, un peu trop grossiers, anguleux, cubiques et quelque peu en opposition avec la rondeur du chara-design. Ces stages ne sont qu’un papier peint précalculé qui défile, j’éstime alors qu’ils auraient pu être plus travaillés d’autant plus qu’ils sont en faible nombre.

JPEG - 111.6 ko
Entre les matchs du mode Story, on assiste

Les musiques sont elles aussi un mélange de vieux et de neuf, on entend des thèmes inédits mais aussi d’anciens morceaux remixés. Les musiques du jeu original étaient parfaites, entraînantes, mélodiques ... on ne retrouve pas le même génie dans les remixes, qui restent cependant agréables. Je trouve la musique du nouveau boss particulièrement efficace, un morceau très calme à l’orgue, idéal pour affronter le boss !

En plus des trois personnages à débloquer, le jeu renferme encore quelques secrets comme une Art Gallery dans laquelle il est possible de voir l’intro en dessin-animé de la version Sega Saturn, c’est amusant on peut y admirer un design un peu différent de la version neogeo, par contre la chanson est horrible ^^
A débloquer aussi, le jeu original dans sa version neogeo de 1997, mais le rendu est plus pixellisé que sur neogeo et pire le jeu est tout saccadé ... vraiment dommage.

JPEG - 59.6 ko
L’illustration utilis

Les plus :
 Le nouveau design 2D.
 L’ambiance sonore avec de nombreux dialogues doublés.
 Le jeu est toujours aussi fun.
 Les bonus du jeu avec les trois persos à débloquer, l’art gallery, le dessin -animé d’intro de la version Saturn.

Les moins :
 Le jeu original neogeo n’est pas fidèle puisque saccadé et pixellisé.
 Un manque d’innovation certain.
 La 3D un peu limite.

En conclusion :
Un remake plaisant, que pourront apprécier les personnes qui ne connaissent pas encore le jeu, tout comme les fans de la première heure.
C’est un des premiers jeux où l’on voit un vrai travail fourni par SNK Playmore.
Certes le jeu est toujours le même, mais il ont réussi à modifier le jeu sans pour autant au final faire honte à l’original.
Keep up the good work !

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette