Consoles-Fan

Accueil du site > Science Fiction > Terminator 3 (Le soul

Terminator 3 (Le soul

Show devant : Une Terminatorette

mercredi 26 octobre 2005, par Teiseken


Résumé de l’histoire :  
Un nouveau Terminator, féminin cette fois (le T-X : Kristanna Loken, 24 ans, et toutes ses dents), revient du futur sur terre pour allumer le réseau Skynet dans le but de détruire la surface de la planète pour que les machines prennent le contrôle. Un vieux Terminator (Arnold) doit à nouveau sauver John Connor qui est la cible du T-X. John Connor fait la connaissance de la fille (Kate Brewster) du directeur (enfin c’est une sorte de chef des armées) de Skynet.

Ton du film = déception, trop d’humour,
esprit originel non respecté :

Voici la 2e fois que je vois le film au cinéma et je me suis plus amusé la 2e fois que la première.
Quand on va voir le 3 après avoir visionné plusieurs fois les épisodes précédents, on est en droit d’attendre énormément de cette suite :
1 des scènes d’action,
2 un petit côté comique grâce à quelques vannes assassines bien placées qui claquent et font classe,
3 un film classe en général avec des personnages dont l’étude de leur psychologie est approfondie,
4 de la nonchalance chez les personnages (c’est assez rare au ciné), ça va également bien avec le hard rock en toile de fond dans le 2 : scénes en moto de Terminator et du jeune Connor,
5 une technique spéciale pour raconter l’histoire : (cf les idées originales de James Cameron dans les interviews bonus des DVDs de T1 et T2) : faire parler les personnages durant les scènes d’action : ça permet au spectateur de ne jamais s’ennuyer et donne une grande facilité et fluidité dans les dialogues,
6 un policier de science fiction très sombre et des moments dramatiques (cf également les interviews bonus des DVDs).

1 des scènes d’action C’est respecté ! Mais il n’y a pas assez de scénes différentes et d’explosions
2 un petit côté comique, des vannes bien placées qui font classe Le côté comique est ici trop développé
3 des personnages dont l’étude de leur psychologie est approfondie. Pas mal de temps passé à montrer John en désespéré chronique ainsi que ses relations avec Kate, mais comme ce n’est pas raconté durant des scénes d’action selon la technique de James Cameron on s’ennuie pendant ce temps : moins de plaisir et d’intérêt de ce côté là
4 nonchalance des personnages Fini le hard rock et les personnages rebelles : place au désespoir uniquement de John Connor. C’est trop politiquement correcte.
5 une technique spéciale pour raconter l’histoire Trop de temps passé spécialement à raconté l’histoire
6 un policier de science fiction très sombre et des moments dramatiques James Cameron n’a pas voulu être de la partie cette fois : c’est lui qui a réalisé Terminator 1 et 2 et écrit le scénar du 1. Il avait une vision très précise du Terminator. C’est bien dommage qu’il soit absent du 3 : ça se ressent cruellement.

Le côté comique est ici trop développé : Arnold veut faire des films plus dans un esprit familiale. J’ai déjà lu qu’il regrettait que beaucoup de ses films ne pouvaient être visionés par ses enfants, car la plupart sont trop violents. Cependant on ne peut pas changer à ce point une série. Terminator passé à la moulinette autodérision (le coup des lunettes en étoile et du : "parle à ma main") ça aurait pu être bien mais dans une parodie.
Ce n’est plus l’Arnold du 1 qui bouge ses yeux de droite à gauche comme une caméra de surveillance : il est beaucoup plus humain dans ses gestes. Je n’approuve pas.

Bande son bancale :
Durant la première partie du film on n’a pas de musique durant les scènes d’action : on perd beaucoup en plaisir. De plus le thème principal des Terminator n’est présent qu’une seule fois et de façon assez effacée.
Par contre à la fin on a certaines voix féminines qui sont vraiment bien adaptées à la situation.

Casting à la popstar :
Terminator : Arnold est toujours en forme et son dernier lifting lui permet de retrouver un visage aussi jeune que celui du 2. C’est bien réussi comme lifting. Dans son dernier film de pompier sauce Indiana Jones il avait pris un sacré coup de vieux. Ici tout est rentré dans l’ordre.
>> Musculature : fini l’air du magazine Voici qui avait montré des vieilles photos d’Arnold sur la plage avec quelques bourrelets : Arnold is " Pump in Up " : digne de T 2 : il semble même encore plus massif : impressionnant.
>> Costume : il n’est pas si classe que ceux des précédents épisodes : ça fait moins hard rock : plus motard-papy ici.

T-X : Kristina Loken est une bonne surprise malgré qu’il est vrai qu’un homme aurait forcément mieux incarner le mal chez un robot.

John Connor adulte : manque de charisme. C’est une énorme déception, rien à voir avec Edouard Furlong. D’ailleurs c’est vraiment un énorme point noir que Sarah Connor (dont on ne fait que parler dans le film et qu’on ne voit pas à l’écran) et John Connor ne soient pas les même acteurs que dans le 2.

Kate Brewster : au même titre que le John Connor du film, on ne peut que penser que Kate Brewster a été dénichée au coin de la rue. Un casting visiblement raté à 50 % dans les rôles principaux : les Terminator assurent alors que le couple d’humain est ennuyeux et assez vide il faut dire.

En conclusion : dommage collatéral de bonnes idées gâchées.

¤ Je le conseillerais aux fans d’Arnold mais il serait souhaitable qu’ils n’aillent pas le voir dans l’optique des 2 premiers épisode. C’est un bon divertissement mais c’est assez édulcoré par rapport aux 2 premiers épisode : c’est du familiale avec une bonne louche de comique qui nous est servi.

¤ Je le déconseillerais aux personnes qui ont aimé les Terminators d’abord pour le côté sombre et la prestation très froide du chêne autrichien.

LES NOTES / 10
Travail de l’image De ce côté c’est du bon boulot : de très beaux visuels, des plans très larges ou serrés. Je regrette pourtant que certaines mimiques des acteurs ne soient pas soulignées plus longtemps 8
Environnement sonore Première partie décevante, pas assez de thèmes connus 4
Scénario La fin est assez spéciale. Dommage que le début soit si long.
Pas raconté comme dans les autres épisodes.
7
Jeu des acteurs Arnold et Miss Loken assurent vraiment. Le T-X est franchement étonnant. A côté de ça les seconds rôles (john et kate) sont nuls et manquent de charisme...
La présence d’Arnold est énorme, comme toujours.
6
Action  De grands moments mais pas assez nombreux. 7
Aspect comique  Si vous allez voir le film par curiosité c’est un très bon divertissement. 6
Intérêt

James Cameron, oh secours, reviens !!

Cela dit beaucoup de personnes ont adoré le film, alors ne boudez pas la dernière production du père Kassar. Apparemment je suis dans une minorité de déçus.

7

les passages qui m’ont marqué :
- l’arrivée du T-X
- Terminator qui change d’objectif

Quelques vannes bien senties :
"La colère est plus utile que le désespoir, psychologie de base."
"Dis donc, elle est chouette ta voiture."
"Il est chouette ton flingue."

Quelques commentaires du net :
"Y parait qu’y a des gens qui n’ont pas aimé.
C bizarre, je crois qu’il était trop second degré pour eux alors que les deux premiers étaient plus 1er.
C’était vraiment jubilatoire et cette fin géniale.
"

Titre original :
Terminator 3 : Rise of the Machines
Cast :

ARNOLD SCHWARZENEGGER [Terminator]
NICK STAHL [John Connor]
CLAIRE DANES [Kate Brewster]
KRISTANNA LOKEN [T-X]
Pays  : Etats-Unis 2002
Durée  : 1 H 49  tous public
Genre : Science Fiction
Sortie cinéma en France : 06 aout 2003
Distributeur : Colombia Tristar
Producteur : Mario Kassar (Total Recall)
Réalisation  : Jonathan Mostow

lien  : site officiel

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette