Consoles-Fan

Accueil du site > Beat-them-up > Baston 3D > Naruto > Naruto : Gekit

Naruto : Gekit

Baka Naruto !! Le shonen qui sent bon la fleur.

samedi 6 janvier 2007, par poisoned

Rien ne sert de pr

« Harem No Jutsu » tu es si jolie...

Rappelons d’abord quelques principes de bases. Dans Naruto 4 tout est simpliste au possible. Chaque direction de la manette + le bouton « A » ou « B » correspond à une attaque bien précise, l’un pour les coups normaux et le second pour les Jutsus. Ensuite vient une barre de chakra qui une fois remplie entièrement ou partiellement permettra de déclencher une des deux attaques spéciales ne pouvant être esquivée seulement par une simple garde, ou déclenchera à l’aide des triggers un “kawarimi no jutsu” (mais si vous savez la transformation en tronc et compagnie). En bref, rien de vraiment novateur et pourtant le tout fonctionne assez bien. On assiste le plus souvent à un jeu de patience entre celui qui craquera le premier et se fera littéralement enchaîner par le second.

De ce point vu là, Naruto est très fidèle à la série et l’on retrouve dans la plupart des cas des attaques spéciales directement tirées de celle-ci sans invention de la part des petits gars de chez Tomy. Donc pour les gros fans de la série, vous aurez le droit à votre Sharingan préféré ou à votre Chidori avec une jolie voix digitalisée, de quoi faire pleurer de joie les “otakus”.

Ouf, on vient de passer l’étape la plus rébarbative, celle du fonctionnement du soft à proprement parlé. En insérant la galette, on a encore le droit à une belle video animée en guise d’introduction tout ça sur fond musical n’étant pas tiré de la série (et oui, seul les possesseurs de PS2 auront le droit à leur “We are fighting dreamers”).

Force est de constater que cette fois encore Tomy innove en proposant un bon nombre de modes de jeux et même des nouveautés par rapport à l’ancienne mouture maintenant sortie il y a environ un an. Vous aurez toujours le droit au “score attack”, “time attack”, “le versus” et plus encore...

« Kuchiyose Kirikiri Mai » déblayons un peu tout ça...

Comme chaque année, Tomy a réussi à nous pondre quelques nouveautés appréciables mais au détriment de certains modes qui sont mal exploités cette fois. Cependant, je n’ai pas envie de casser le soft tout de suite. Le mode “team battle” fait son grand retour mais on a le droit maintenant de changer de personnage au cours du combat ce qui n’est pas pour déplaire et laisse place à des batailles beaucoup plus stratégiques (je vous assure que Naruto c’est pas si bourrin que ça...). Bien entendu, le choix de votre team devra être judicieuse et en respectant les teams de l’animé, on est souvent fasse à un joli spectacle et surtout en face d’une sacrée perte d’énergie tellement certaines teams sont avantagées par rapport à d’autres. Je crois que les deux plus beaux exemples sont : Naruto + Sasuke + Sakura ou encore Orochimaru + Jiraya + Tsunade, qui en faisant leur furie font perdre les 4/5 d’une barre de vie. Bref, ce petit plus n’est pas pour me déplaire et change un peu de la routine du mode un joueur quand on connaît finalement le jeu par cœur.

Les personnages sont quant à eux plus nombreux encore une fois. On ne va pas non plus féliciter Tomy qui chaque année nous rajoute une dizaine de personnages sans vraiment se fouler, mais à l’heure du jour, leur méthode fonctionne toujours aussi bien. Notons donc la présence des oubliés du Naruto 3 comme Kisame ou Kabuto et parmi eux se cachent encore : les 5 “vilains méchants” du village du son (Jiroubou, Kidoumaru, Sakon, Tayuya, Kimimaro) mais aussi les formes les plus évoluées d’Hinata, de Naruto et son compagnon de route, Sasuke. Cela nous fait donc arriver à un plétor de 39 personnages jouables, ce qui est quand même fort appréciable pour un jeu de combat à licence comme Naruto.

Attention, troisième nouveauté dans Naruto 4, on ne doit plus gagner d’argent pour débloquer les moultes bonus comme les stages, les persos, les musiques... On se dit : “ouf, Tomy a compris que c’est un peu lourd de jouer pour l’argent et que c’est long de tout débloquer”. Et bah non ! Pas du tout. Dans le cas présent, à mes yeux c’est encore pire car le jeu propose maintenant un système de missions (classées de C à S) pour tout débloquer et autant vous dire que ça prend encore plus de temps et qu’au final on ne joue pas parfois pour s’amuser mais pour se faire une mission qu’on avait pas envie de faire la veille par faute de grosse flemme aigue ! Attention quand je dis “mission” c’est un bien grand mot, on a juste à finir le mode “score attack” avec tel personnage ou encore se taper un 1 contre 3 selon le niveau des missions. Il doit y avoir à peu près 400 missions !! Quand même il ne faut pas exagérer, ça fait un peu long et ça ne relance pas toujours l’intérêt du jeu... ça vous force juste à tout débloquer en stabylotant une par une les missions accomplies dans l’espoir qu’un jour votre “carnet de route” soit haut en couleurs.

« Tomy Add-on no jutsu » ou l’art du copier / coller.

Comme tous les Naruto sortis depuis ce jour par Tomy sur Gamecube, celui-ci est encore une fois loin d’être parfait. Malgré des graphismes assez fins, tout en cell shading, il persiste encore des bugs qui commencent à suffire... Franchement en un an, les développeurs n’auraient pas pu corriger les bugs déjà présents dans le trois, comme la main d’Itachi qui passe au travers de sa manche pour ne citer qu’un exemple. C’est dans ces moments là que je me sens “filouté” et pressé jusqu’à la moile, en me disant que le jeu n’est encore qu’un add-on avec quelques personnages en plus sans corrections des erreurs du passé. Ce manque d’originalité commence quand même à faire un peu mal même si tout le reste est génial à jouer et que les innovations rendent le jeu encore plus fun.

Ce que je trouve aussi assez énervant c’est que les furies ont à peine changé tout comme les jutsus (enfin naruto à son “Kage Bushin no Jutsu” à la place du “Harem no Justu”). Chez Tomy ils ont oublié que les protagonistes de la série évoluent donc exit les nouvelles techniques de Chouji, Gaara ou Kankurou. Il faudra sûrement attendre la version PS2 pour voir tout cela. Niveau personnage, on était aussi en droit d’attendre la forme originelle des shinobis du son, mais c’est histoire de chipoter.

Enfin bref, ce Naruto est comme ses prédécesseurs : jouable, fun, joli, fluide mais il persiste encore une fois cette impression d’add-on qui déplaît fortement. Vous passerez quand même un très bon moment si vous êtes fan de la série et encore plus si vous n’avez jamais goûté à la série sur Gamecube. Je tiens quand même à féliciter Tomy qui nous a pondu un mode story digne des plus gros navets.

Répondre à cet article

16 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette