Consoles-Fan

Accueil du site > Shoot Them Up > Under Defeat > UNDER DEFEAT

UNDER DEFEAT

Un dernier chef-d’oeuvre...

lundi 7 mai 2007, par Shitan

Apr

Zero Gunner 3 ?

C’est en effet la première chose que l’on peut penser en voyant Under Defeat. Deux hélicos qui partent à l’assaut d’un ennemi bien supérieur en nombre, un système de rotation à 45 °, gameplay 2D et alternance d’adversaires au sol et en l’air. Cependant, le jeu se différencie sur pas mal de points, on se rend peu à peu compte que la première impression n’était pas du tout la bonne.

En effet, le gameplay du titre est beaucoup plus varié. A chaque début de partie, on vous demande de choisir le degré d’inclinaison que vous souhaitez attribuer à votre hélicoptère : 45 ° vers l’intérieur ou l’extérieur. Au départ quelque peu perplexe devant l’intérêt d’un tel choix, on se rend vite compte au bout de quelques heures lequel convient le mieux, et qu’il ne faut pas négliger ce choix.

Du côté de l’armement, on note la présence d’un tir de base, d’un canon qui cible automatiquement les cibles au sol, d’une bombe et de trois armes secondaires. C’est d’ailleurs sur ces dernières qu’il faut se concentrer pour espérer réaliser de gros scores. On trouve une option jaune qui correspond à une mitrailleuse de faible puissance, mais qui dure longtemps, une option verte représentant un canon qui tire plusieurs salves d’affilé et de moyenne puissance et enfin l’option bleue, à savoir la roquette qui cause énormément de dégâts mais qui met trois plombes à se recharger. A savoir que ces options se matérialisent sous la forme d’un petit module volant à côté de hélicoptère et qui lock un ennemi précis. Il peut être détruit et il faut alors arrêter de tirer pour pouvoir recharger la barre permettant d’en lancer un nouveau. Leur importance est cruciale, car en achevant un ennemi avec une arme secondaire, on multiplie son score. La prise de risque prend alors ton son sens : il va falloir parfois cesser de tirer, malgré le déluge de feu adverse, pour envoyer son arme secondaire tenir son rôle de faucheuse. Enfin, des bonus sont attribués si l’on finit un niveau sans aucune vie et sans avoir utilisé de bombes. De quoi réjouir les fondus de hi-score.

« Elle peut faire ça ma Dreamcast ? »

Il est vrai qu’on est véritablement surpris quand on voit tourner pour la première fois Under Defeat. Les textures sont nettes et précises, la modélisation de très grande qualité, les effets de lumières et de fumée jamais vus sur cette console, et l’animation quasiment sans failles. On remarquera d’ailleurs nombres de détails auxquels ont pensé les développeurs comme la trainée des missiles qui change de direction en fonction du vent, les arbres qui sont « soufflés » par les explosions, les impacts dans le sol qui restent, j’en passe et des meilleurs. G.Rev peut se targuer d’avoir réalisé le plus beau shoot’em up en 3D.

Au niveau des musiques, c’est cette fois Shinji Hosoe qui se charge de la bande-son. Très pêchue, assez rock/electro, elle s’accorde à merveille avec l’ambiance du jeu. Les joueurs possédant la version collector seront d’ailleurs ravis d’avoir un CD contenant les musiques en version arrangées. Un régal.

Supercopter

Under Defeat est une réussite totale. Il montre à quel point G.Rev maîtrise son sujet. Beau, varié, doté d’un système de score et d’un gameplay aux petits oignons, il devient l’un des meilleurs shoot’em up existants, et le meilleur de la Dreamcast. Un nouveau studio culte est né, souhaitons-lui longue vie.

P.-S.


- Titre japonais : Under Defeat
- Date de sortie : 23 mars 2006
- Mode Tate : oui
- Mode VGA : oui
- Existe sur : Naomi GD-Rom
- Site officiel (en japonais) : Under Defeat

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette