Consoles-Fan

Accueil du site > F.P.S. (Quake-like) > Resistance : Fall of Man > Resistance - Fall of Man

Resistance - Fall of Man

Je suis tomb

mercredi 3 octobre 2007, par DoK

Disponible pour le lancement de la console, Resistance - Fall of Man

L’histoire prend place dans les années 1950. La Russie développe un virus qui, très vite, échappera à leur contrôle et finira par se propager à travers toute l’Europe en très peu de temps. Une fois infecté, l’organisme est totalement modifié. Le résultat, féroce, violent, rapide et intelligent a été baptisé "Chimère". Ces êtres finiront par s’organiser et développeront une véritable stratégie dans le but de conquérir et garder sous contrôle l’Homme.

Vous incarnez le sergent Nathan Hale, un américain fraîchement débarqué à York. Très rapidement, vous vous ferez infecter par le virus mais présenterez la particularité de résister, disposant des capacités physiques de vos opposants à savoir une vitesse décuplée et le pouvoir de vous régénérer.

Très vite plongé dans le feu de l’action, vous ferez rapidement connaissance avec les différentes formes de Chimères, variant selon la souche virale qui les a infectées. L’intelligence artificielle est plus que satisfaisante : vos ennemis esquivent vos tirs, changent d’angle selon votre position, n’hésitent pas, si la situation le permet, à engager le corps à corps histoire de vous placer un bon coup de crosse dans la gueule. La plupart des passages se résument à des rushs violents, nerveux mais qui requièrent un certain sens de la stratégie dans la mesure où vous devrez tenir compte du nombre d’assaillants et de coéquipiers mais surtout de l’armement disponible. C’est d’ailleurs l’un des points forts du jeu.

Si les classiques carabine et fusil à pompe permettent d’honorer vos ennemis, vous mettrez la main sur des armes beaucoup plus originales dont la fonction secondaire s’avère des plus utiles : verrouillage de la cible, écran de protection, slow motion, explosion de charges préalablement placées, etc.

Les fusils développés par les Chimères peuvent d’ailleurs être utilisés contre eux, ce qui se révèle très pratique dans des niveaux en territoire ennemi, coûteux en munitions.

Si le FPS est un genre devant composer avec la redondance de son principe, rien n’empêche d’atténuer cet aspect par des environnements variés, un large choix d’ennemis intelligents et une difficulté croissante. Les petits gars d’Insomniac Games l’ont très bien compris.

Fall of Man ne révolutionne pas le côté tir-recharge du FPS. Je dirai que pour aérer le rustre que vous êtes, les développeurs ont eu la bonne idée d’entrecouper les niveaux de phases narratives permettant de garder un œil sur votre progression et, surtout, de desserrer la mâchoire et lâcher la manette deux minutes.

En vrac, je terminerai en disant que le jeu propose quantité d’éléments originaux à découvrir, gommant son classicisme apparent. L’aventure est prenante, le background de qualité tout comme la réalisation. Mention spéciale pour le moteur physique, très bien conçu. Quant au niveau de détails, les textures, parfois pauvres, côtoient des effets graphiques impressionnants.
Tendez l’oreille, les bruitages surprennent.

Comptez une quinzaine d’heure pour terminer le mode solo. Si l’envie vous prend, sachez qu’un mode coopératif permet de se faire l’aventure à deux. En parallèle, vous pourrez vous mesurer à d’autres joueurs en ligne (les plus grandes aires supportent jusqu’à 40 joueurs).

Un bon FPS, une réussite pour le premier représentant du genre sur PlayStation 3.

DoK - le 16 septembre 2007

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette