Consoles-Fan

Accueil du site > Horreur > Dead Island

Dead Island

para ! para !

mardi 27 novembre 2012, par Elfeausoleil

Cela fait désormais de nombreuses années que les zombies font partie intégrante de nombreuse licence survival horreur, comme le culte résident evil, ou plus récent les left for dead, il va donc sans dire que ce nouveau titre de chez Techland a plutôt intérêt à en avoir sous la pédale, voir même révolutionné le genre pour nous impressionnez. Tous à vos pads pour notre petite visite guidée.

PNG - 46.5 ko

Commençons par l’histoire, vous vous réveillez dans un hôtel complètement dévasté, vidé de tous clients et personnels comme si tout le monde avait pris la fuite en laissant sans rien emporter. Très rapidement vous vous apercevez que le bâtiment est toujours peuplé, quand un cadavre vivant tombe devant vos yeux d’un étage supérieur vers un étage inférieur. Fuyant une bande de zombies assoiffés de vos tripes vous êtes secouru par quelque survivant, c’est là que commence l’histoire la vraie, survivre, afin de vous barrer de cette île de taré.

JPEG - 38.6 ko

Pour mener à bien votre quête vous incarnerez un personnage parmi quatre protagonistes, possédant quatre "styles de combats différents", le premier est Sam B sans aucun doute la classe du bourrin de base, il est spécialisé dans les armes contondantes ( moi frapper fort avec bâton !), le second est Xian Mei plus subtile déjà, elle manie toutes les armes tranchantes mieux que personne, il y a ensuite Logan , il est spécialisée dans le lancer d’arme…. Un style de combats très dangereux, car l’on peut se retrouver rapidement face à 5 zombies sans aucune arme et ça … c’est pas cool. Enfin pour clôturer cette liste parlons de Purna spécialisé dans les armes à feu, mais attention cette classe peut-être assez frustrante au début, car durant les 25 premiers pour-cent de la campagne, vous ne trouverez que très peu d’armes à feu et de munitions, voir aucune, et par la suite les munitions se feront encore assez rares. Chaque personnage possède également trois arbres d’amélioration dans lesquels vous dépenserez vos points obtenus pour chaque niveau gagner.

JPEG - 32 ko

Le premier point fort du jeu se situe dans l’arsenal, vous trouverez un grand nombre de bâton, masse, hache, couteau, fusil, etc.( bon ça n’est rien à côté d’un arsenal à la borderland, mais ça reste assez conséquent pour le noter) mais là où se situe la réelle force de ce titre c’est dans la possibilité de modifier l’arme en y rajoutant la capacité à enflammer, électrocuter, empoisonner, etc. Pour ce faire, il vous faudra récupérer des "mods" disséminés un peu partout sur la carte, ainsi que les éléments à associer avec l’arme en question ( batterie, fils, clou, etc) que vous trouverez également disséminée sur toute la carte. Mais vos armes ne sont pas éternelles et le cadavre ambulant possède malheureusement des os durs, chaque coup que vous leur porterez fera baisser une jauge d’endurance qui si arrive à vider en traînera la destruction de votre arme, mais ne vous inquiète pas il est possible de les réparer sur des établies en échange de quelques dollars. Contrairement à des jeux comme left for dead, vous ne vous retrouverez jamais face à une horde de zombies, dès que le nombre de zombies dépasse les 4 cela devient rapidement compliqué surtout si dans le tas se trouve un zombie assassin, berserke ou noyé. Autant vous dire qu’entre : les armes qui peuvent se briser et la puissance des zombies la difficulté sera au rendez-vous.

JPEG - 37.8 ko

Second bon point de dead island, l’environnement, la carte est divisé en trois parties (plage, ville, jungle), d’une taille plus que conséquente, et surtout varie, des véhicules sont même mis à votre disposition c’est vous dire si les cartes sont grandes et ouvertes, voilà un autre point fort du jeu, la possibilité d’aller où vous voulez quand vous voulez pour faire ce que vous voulez un gta like en somme. Le contenu est également au rendez-vous, que ce soit pour la trame principale assez conséquente et plutôt bien ficelée ou pour la multitude de missions annexes diverses et variées surtout variées vous n’effectuerez jamais deux fois la même tache et ne serez jamais lassé de les effectuer.

JPEG - 34.6 ko

Enfin, concluons avec le multi joueur, car c’est à plusieurs que le jeu devient fun, quoi de plus fun que se défouler sur des cadavres entre amis ! Là aussi tout a été pensé pour une expérience de jeu optimal puisque chaque joueur combattra des ennemis à son niveau, exemple : pour un même zombie un joueur lvl 2 le verra lvl2 ou 3 et un second joueur lvl 26 le verra lvl 24-27, fallait y penser hien !

Gameplay : 16/20

Le gameplay a été soigné, même si le titre ne révolutionne pas avec son système d’xp et d’arbre de compétence, il reste un classique indémodable toujours apprécié dans ce type de jeux, l’idée des armes destructibles et améliorables accroît d’autant plus le coté survival, ajouté à cela des zombies loin d’être en carton et vous obtenez un gameplay au petit oignon.

Graphisme 14/20

Dans son ensemble le jeu est plutôt joli, bien sur les textures de près sont plutôt moches, mais le jeu reste plutôt détaillé vu la taille de l’environnement dans lequel vous évoluez.

Durée de vie : 18/20

Sans aucun doute LA force majeure du jeu entre sa trame principale, les missions secondaires à n’en plus compter et le seul plaisir de se balader pour éclater des zombies ce sont de nombreuses heures de jeu qui vous attende.

Bande-son : 14/20

Les musiques sont discrètes, mais immersives, ainsi que les grognements graves des zombies, les coups de battes contre les crânes, et les bruits de machettes empâtant les membres gangrenés.

Conlusion : 16/20

En conclusion, Dead island est une sorte de défouloir géant addictif, à la fois, bon sur le gameplay ainsi que sur la durée de vie il ravira tout bon gamer qui se respecte.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette