Consoles-Fan

Accueil du site > RPG > Diablo III

Diablo III

Nos consoles possédées...

mardi 8 octobre 2013, par Hellfire

A la nouvelle de l’arrivée de Diablo III sur consoles, on aurait pu craindre le pire. Connaissant Blizzard, difficile pourtant d’imaginer un résultat décevant. Voyons si le célèbre studio a soufflé le froid sur un jeu brillant de mille feux ou s’il est parvenu à sublimer son univers terriblement jouissif.

JPEG - 66.3 ko

Je n’ai pas l’intention de m’éterniser sur la version PC du jeu qui avait quelques défauts particulièrement gênants cependant je m’y réfèrerait de temps à autre. L’histoire débute 20 ans après Diablo 2 et son bannissement dans l’abysse. Deckard Cain et sa nièce Leah déchiffrent d’anciens textes parlant d’une mystérieuse prophétie dans la cathédrale de Tristram. C’est alors qu’une étrange étoile percute la cathédrale faisant disparaitre Cain dans son cratère. C’est là que commence votre périple. J’en profite pour préciser que chaque classe à son petit background qui vient enrichir l’implication de votre personnage dans la trame de l’histoire.

Vous aurez le choix parmi cinq classes dont seul le sexe sera personnalisable. L’incontournable barbare spécialisé dans le combat au corps à corps pouvant provoquer de lourds dégâts, le féticheur qui est une sorte de sorcier vaudou manipulant de puissants sorts d’invocation d’esprits en prenant soin de garder ses distances, le moine qui représente la seconde classe de combat rapprochée à quelques différence près qu’il n’est pas dépendant des orbes de soins à récupérer en tuant des ennemis puisqu’il peut développer la compétence de soin et aussi en faire bénéficier ces alliés. Un bon compromis. La sorcière peut manipuler des sorts arcaniques relativement classiques (glace, feu etc...) et enfin chasseur de démons est la classe à distance par excellence. Elle utilise arcs et arbalètes.

JPEG - 67.9 ko

Chacune des ses classes développe de nouvelles compétences au fil de sa montée en level. Par exemple à terme, un chasseur de démons pourra déclencher des attaques de tirs ultra rapides à la manière d’un gatling ou poser des pièges. Le barbare débloquera des compétences qui sonneront tous les ennemis aux alentours etc...Vous avez de nombreux slots de pouvoirs à débloquer, sur chacun de ses slots vous pourrez appliquer une compétence (invisibilité, esquive, ) et sur chacune de ses compétences vous pourrez appliquer des runes (paralysie, empoisonnement, visée longue portée...). Une ou deux jauges se remplissent de manière différentes en fonction de la classe que vous utilisez : la haine et la discipline qui vous permettent d’utiliser vos compétences. Les possibilités s’avèrent donc considérables en terme de build.

Le jeu se découpe en plusieurs actes qui correspondent à un environnement différents (forêt, désert, montagnes...). Il vous faudra les explorer pour atteindre votre objectif (la carte se dévoile à la manière d’un brouillard de guerre) et évidemment toutes les grottes, cavernes, caves et autre lieux glauques afin de récupérer des équipements (armes, armure etc...) si possible rares et puissants ainsi que de l’or. Vous aurez aussi l’opportunité de remplir des quêtes annexes comme sauver des prisonniers protéger un village de l’assaut des démons par exemple. C’est aussi ça qui fait la saveur de Diablo III : retourner chaque recoin de la map, farmer les ennemis puissants avec un plaisir non dissimulés. Les ennemis sont d’ailleurs très variés et malins. Ils attaquent de partout, passent sous terre, se téléportent, vous paralysent créent des murs de pierre autour de vous... Et vous vomissent dessus. Vous trouverez régulièrement des journaux audios qu’il vous sera possible d’écouter tout en continuant à vous battre et sans qu’un loading ne l’interrompe. Ces journaux, vous pouvez les réécouter dans votre interface mais aussi en savoir plus sur vos ennemis et faire le point sur vos hauts faits. Autant vous dire qu’il y a du contenu.

JPEG - 97 ko

Lors de votre quête (dont la finalité et bien sûr de bannir de nouveau Diablo et les Seigneurs des enfers), vous pourrez vous octroyer l’aide d’un compagnon dirigé par l’IA qui pourra être un brigand, une enchanteresse ou un templier.Veillez à bien choisir ce dernier en fonction de votre classe. Par exemple un templier complètera parfaitement votre personnage de classe chasseur de démons. Il fonce dans le tas et vous vous arrosez à distance. Attention cependant à bien équiper votre compagnon qui bénéficie lui aussi de compétence mais en faible nombre.

C’est ainsi que vous arpenterez les Nombreux et vastes donjons non sans retourner régulièrement à votre campement grâce à des portails dissémines un peu partout afin de libérer de la place dans votre inventaire limité ici à 60 items. Outre le fait de marchander, vous pourrez aussi rendre visite au forgeron afin de le faire monter en compétence pour développer un meilleur équipement ou encore recycler des objets afin d’en tirer des matériaux qui serviront à la fabrication de nouveau articles.

JPEG - 99.4 ko

Graphismes : 9.5/10

Des environnements somptueux, faits au pinceau et foisonnant de détails. On peut passer ainsi d’une oasis quasi paradisiaque au sous sol d’un manoir répugnant et puant la torture. Artistiquement Diablo III est une franche réussite. L’animation des personnages restent cependant un petit peu raide.

Gameplay : 9/10

Blizzard parvient à adapter brillamment (non sans quelques concessions naturelles) un jeu taillé pour le clavier/souris à la console de salon. A aucun moment vous ne vous sentirez frustré tant la souplesse du gameplay et l’interface a été optimisée voire carrément améliorée (bye bye l’hôtel des ventes qui pourrissaient le jeu sur PC). On apprécie énormément de parcourir des lieux aux interactions nombreuses comme le fait de faire tomber un lustre sur vos ennemis pour les assommer, faire s’écrouler un mur ou des braises etc... Que du bonheur.

Bande-son : 10/10

Les musiques sont exemplaires et renforcent la noirceur de l’univers moyenâgeux de Diablo III. Les bruitages sont parfaits et très détaillés. Les doublages vocaux sont d’une crédibilité à toute épreuve. En un mot : PERFECT !

Durée de vie : 9.5/10

Finir Diablo III en solo n’est pas une mince affaire tant il y a de secrets et de donjons poisseux et tortueux à découvrir. Sachant que la qualité de votre stuff va varier en fonction de la difficulté choisie, que vous avez 5 classes jouables et très distinctes, qu’il est possible d’y jouer jusque 4 joueurs en ligne et en local et qu’il y a le mode extrême pour les connaisseurs...Oui c’est vertigineux !!

Conclusion : 9.5/10

Diablo III est diablement jouissif. Blizzard fait un sans faute en offrant aux consoleux LE hack n’ slash qu’ils attendaient : fiévreux et envoûtant. Une fois que l’on s’y est mis, dur de lâcher le pad. Si vous aimez l’action menée tambour battant et décapiter des démons, foncez !

Hellfire

P.-S.

Editeur : Activision Blizzard

Développeur : Blizzard Entertainment

Type : Jeu de Rôle / Action

Sortie France : 3 septembre 2013

Langue : Français intégral

Classification :interdit aux moins de 16 ans

Répondre à cet article