Consoles-Fan

Accueil du site > RPG > The Guided Fate Paradox

The Guided Fate Paradox

Nippon Ichi Software...

jeudi 24 octobre 2013, par Hellfire

The Guided Fate Paradox est donc la dernière production de NIS America en date à débarquer sur notre continent. Connaissant l’équipe de développeurs, attendez-vous encore à un soft qui sort des sentiers battus et rebattus du RPG-donjonisé.


JPEG - 234.9 ko

Renya se définit comme un gars n’ayant jamais eu de chance aux jeux de hasard. Un beau jour où il se promenait dans une galerie marchande, une jolie jeune fille l’interpelle pour jouer à une loterie bien étrange. Le jeune homme, d’abord hésitant, finit par accepter et là, miracle : il remporte le gros lot. Fou de joie, il en oublie même de demander ce qu’il a gagné. Pas sûr que ce soit son jour de chance en fin compte ?

Il apprendra par la suite que le fameux gros lot qu’il a remporté consiste en fait à endosser le rôle de Dieu et que Liliel, la charmante jeune fille en question, se trouve être l’un des sept anges qui peuplent Celestia, une cité paradisiaque où vous vous réveillé après avoir été assommé. Vous faites donc connaissance avec tout ce beau ( et particulièrement sexy) monde qui donne l’impression de sortir tout droit d’un manga pour Otaku pervers (pléonasme ?). Mais qu’êtes vous supposé faire en tant que Dieu me direz-vous ? Et bien c’est à la fois simple et compliqué.

JPEG - 194.4 ko

Liliel (qui sera votre assistante personnelle et totalement dévouée) vous explique le fonctionnement d’une machine nommée la Fate Révolution Circuit. Cette machine est chargé de trier les vœux que des milliards de gens font au travers de la galaxie ,qu’ils soient aliens, zombis, humains, personnages de contes de fées ou bien réels. La machine crée une copie d’une partie du monde dans lequel le vœu est fait. Cette copie prend la forme d’un donjon où vous évoluerez en éliminant des monstres (résidus refusant que vous modifiez la réalité) afin de parvenir à changer le cours de l’histoire en exhaussant ainsi le vœu. Voilà votre job. Faire en sorte que les vœux se réalisent. Vous verrez donc au fur et à mesure grâce à des petites cinématiques comment évolue la réalité ( et c’est souvent surprenant et drôle) au fil de votre mission qui peut s’étaler sur plusieurs donjons. Je n’en dévoilerai pas plus mais sachez que le vœu et son instigateur joue souvent sur le contre emploi et c’est juste déjanté !!! Outre cette ligne scénaristique, vous découvrirez que de puissantes et sombres forces sont à l’œuvre et il vous faudra les affronter en temps voulu.

Dans la forme, The Guided Fate Paradox reprend les grandes lignes d’un Disgaea D2 avec son interface, son point névralgique ( Celestia) peuplé de boutiques et de créatures étranges et néanmoins familières. Le gameplay est relativement accessible. Les combats que vous mènerez vous laissent la liberté de mouvement (je rappelle que ça n’est pas un tactical). L’aspect tactique est malgré tout présent car vos déplacements se font simultanément avec l’ennemi et il vous faut surveiller son champs d’intervention. Néanmoins si vous êtes à portée d’un ennemi, les coups seront au tour par tour. Liliel vous apportera son aide et vous pourrez lui donner l’ordre de vous couvrir, d’attaquer, de se protéger etc...Vous avez une jauge de HP, de SP pour vos coups spéciaux nommés "divine skills" qui sont liés aux items avec lesquels vous vous équipez (des armes à feu, épée etc...) mais aussi des objets qui vous permettront de customiser votre apparence (jambes en forme de chenille de tank vous octroyant le pouvoir de charger l’ennemi sur plusieurs cases, un masque à gaz diminuant la précision de l’adversaire, gant diabolique effrayant les ennemis et une tonne d’autres items vraiment fun. Un système qui apporte une grande variété au jeu.

JPEG - 254.2 ko

J’ajoute que vous devrez gérer une jauge de faim (EN) qui diminuera au fil de votre progression dans les donjons. prévoyez des provisions car elles sont relativement rares à ramasser. Une fois la jauge de de EN à zéro, votre jauge de HP s’amenuise et vous mourrez. Alors vous retournez à Celestia en perdant systématiquement tous vos items, la moitié de votre argent et votre personnage repart au level 1. Je sais c’est moche...Cependant chaque problème a sa solution. En effet si vous ne voulez pas perdre votre argent, déposez le à la banque, concernant les items, vous pourrez créer à terme des summon sets qui vous permettent de créer des kits d’items que vous pouvez invoquer ou renvoyer à Celestia(bras, jambes, bras, tête et accessoires) qui ne seront jamais perdu même si vous mourrez.

Vous pourrez aussi stocker les objets que vous ne voulez prendre avec vous avant de repartir à l’aventure. Un forgeron est disponible pour améliorer votre équipement. Les levels perdus ne le sont pas vraiment puisque vous conservez toutes les améliorations de vos stats (atk, def etc...) et vous cumulez un nombre total de levels gagnés qui vous donnent le droit d’acheter des items très précieux. En fin de compte, ça n’est pas réellement pénalisant. Un mot sur le Divinigram qui est une sorte de damier sur lequel vous disposerez des points de bonus gagnés dans les donjons que ce soit d’attaque , de défense et autres afin d’améliorer vos statistiques. D’autres bonus seront positionnables sur ce plateau mais prendront plus de place en fonction des effets qu’ils vous procureront ce qui vous contraindra à écraser des points de bonus déjà acquis. Vous pouvez donc progresser sur ce plateau qui est évolutif et atteindre de nouveaux items et bonus. Une manière originale de monter votre perso.

JPEG - 329.1 ko

Graphismes : 7.5/10

Nous sommes en terrain connu puisque le soft reprend la charte graphique de Disgaea. C’est charmant et le character design que ce soit les ennemis ou les personnages est vraiment inspiré. Les animations restent néanmoins très raides et les environnements simplistes.

Bande-son : 8.5/10

De jolies compositions. NIS est coutumier du fait. ça n’est donc pas une surprise. Les doublages sont impeccables et les dialogues très gratinés. En effet il est souvent question, entre autres, de relations amoureuses et de l’intérêt que porte notre héro aux "arguments" de la gente féminine et inversement.

Gameplay : 8.5/10

The Guided Fate Paradox peut se targuer d’être bourré d’originalité en terme de gameplay et de progression. Le socle de l’interface est certes sans surprise mais le concept des vœux est sacrément bien exploité.

Conclusion : 9/10

The Guided Fate Paradox est un peu mon coup de cœur dans le genre donjon-RPG. Des dialogues savoureux, des situations hilarantes, une trame prenante, original, plein de bonnes idées en terme de jouabilité et de contenu. Gageons que le dernier bébé de NIS saura trouver son public malgré sa non localisation mais on commence à en avoir l’habitude non ?

Hellfire

P.-S.

Editeur/Développeur : Nippon Ichi Software

Type : Jeu de Rôle-donjon

Date de sortie : 25 octobre 2013

Langue : Anglais

Classification : déconseillé au moins de 12 ans

Répondre à cet article