Consoles-Fan

Accueil du site > Lost Sea > Lost Sea

Lost Sea

Capitaine, capitaine !

mercredi 29 juin 2016, par Pesnoob

Dans la marée de jeux indépendants, Lost Sea débarque en cette belle fin du mois de Juin pour nous offrir un étrange cocktail, alliant éléments de hack’n’slash et survie simplifiée. Mais a-t-il de quoi se distinguer ?

Lost Sea nous propose d’incarner un rescapé de crash d’avion. Après un atterissage forcé, notre héros anonyme découvre qu’il a malencontreusement "atterri" dans le triangle des Bermudes. Faisant rapidement la rencontre d’un excentrique scientifique, celui-ci nous apprend que pour sortir du terrible triangle, il faudra s’aventurer d’île en île, en se servant d’antiques tablettes de navigation. Une bonne excuse pour se lancer à l’aventure sous le soleil, dans un environnement plutôt hostile.

JPEG - 102.6 ko

Le jeu se présente donc comme un hack’n’slash très basique : seule arme disponible, la machette sera votre plus fidèle alliée. Capable de découper tonneaux, caisses, buissons et ennemis, il ne faudra pas hésiter à s’en servir pour progresser dans ces îles riches en danger. Plantes carnivores géantes, hommes-cochons, raptors...les créatures peuplants ces îles sont pour le moins dangereuses, d’autant plus que la barre de vie a tendance à vite fondre sous les assauts ennemis. Heureusement, les occasions de se soigner ne manquent pas : en plus d’items de soin trouvables dans les coffres (et activables d’une simple pression du pad directionnel), vous pourrez également compter sur des baies obtenues en coupant les buissons, ou même sur des arbres qu’il faudra secouer pour bénéficier de leurs spores réparateurs.

JPEG - 79.9 ko

Mais alors que l’on pourrait penser que l’on sera seuls dans cette aventure, vous serez rapidement accompagné d’un voir plusieurs autres rescapés : en effet, si vous êtes le seul capable à se battre, vous pourrez vous entourer d’alliés vous octroyant divers bonus (XP, attaque+, possibilité de construire des ponts, ouvrir les coffres...). Problème : l’IA est bête comme ses pieds, et il faudra souvent se jeter devant eux pour les protéger de tous les dangers. Ceux-ci s’avèrent pourtant indispensables pour mettre la main sur les précieuses tablettes, mais également pour les ramener au bateau. Il faudra donc faire bien attention à eux et leur facheuse tendance à se coincer dans les murs.

JPEG - 99.1 ko

Mais même si le jeu bénéficie d’une génération procédurale pour les îles, celles-ci s’avèrent bien vite répétitives : constitué d’hexagones, ceux-ci ne sont en vérité qu’en nombre limités, s’interconnectant les uns aux autres. Au bout de quelques heures, il deviennent identifiables et plus prévisibles. Idem pour les monstres, dont la majorité seront présents dans les différents environnements. Seule réelle variation : les boss, qui amènent au jeu des combats à l’ancienne. Il faudra apprendre les pattern d’attaques pour riposter au bon moment, chacun ayant sa série d’attaque durant laquelle il faudra endurer les assauts avant de pouvoir placer un coup.

JPEG - 112.1 ko

L’autre atout du titre est son côté RPG : incitant aux combats et à la collecte de toutes les pièces qui traînent, l’XP et l’or permettra d’améliorer le bâteau et notre avatar. Nouvelles techniques (course, coup circulaire façon Link...) et boosts pour le bâteau (distance de voyage augmentée de 1, soin de l’équipage lors des trajets...) permettent de simplifier le voyage, poussant à traîner en route, et visiter le plus d’île possibles...ce qui risque fort de vous faire découvrir le plus étrange des choix des développeurs à la dure : il n’y a pas de sauvegardes ! Certes, il est possible de reprendre au dernier archipel visité...mais c’est alors avec un personnage remis à 0 et un bâteau nu que vous reprendrez l’aventure, la rendant bien plus compliquée !

Graphismes : 9/20

Ce n’est sûrement pas sur ce point que Lost Sea va impressionner : comme point de comparaison, les Torchlight sont plus beaux que ce jeu...alors que le premier opus date de 2009. En revanche, le framerate est fluide, et la distance d’affichage plutôt correcte, même si l’idée d’éléments au premier plan (arche, bâtiments...) peut gêner la lisibilité de l’action par moments.

Gameplay : 14/20

La recette est simple quoique répétitive : on débarque sur une île générée aléatoirement, on récupère une ou plusieurs tablettes de navigations, des membres d’équipages et des trésors, puis l’on met le cap sur l’île suivante. Les ennemis disposent chacun d’un pattern d’attaque simple. La seule chose venant briser la monotonie sont les boss. Néanmoins, le côté RPG et l’idée de la mort permanente pousse le joueur à la prudence, même en territoire relativement connu. On aurait aimé néanmoins avoir du choix côté armes, et une plus grande variété dans les alliés ou même les items à ramasser.

Durée de vie : 13/20

Comptez environ 5 heures si vous comptez finir le jeu d’une traite. Chose que vous impose plus ou moins le soft, puisqu’il n’y a pas moyen de sauvegarder votre progression ! Seule consolation : la possibilité de reprendre depuis le dernier environnement visité...mais sans l’expérience ni l’argent accumulé lors des runs précédents. Un peu frustrant.

Bande-son : 13/20

Les musiques ne sont pas très nombreuses (comptez-en deux-trois par archipel). L’ambiance sonore est sympathique, quoique crispante à la longue.

Scénario : -/20

Votre avion s’est écrasé dans le triangle des Bermudes et il faudra trouver un moyen d’en sortir. Pas plus de détails ne viennent étoffer ce récit au fil des archipels explorés.

Conclusion : 11/20

A mi-chemin entre un Torchlight et un Survival game, Lost Sea remplit sa mission sans apporter grand-chose de neuf au genre. La génération procédurale est un plus pour rajouter de la durée de vie, mais le soft s’avère plutôt répétitif malgré cela. La quasi-obligation de finir le jeu en un seul coup pourrait aussi rebuter des joueurs privilégiant les petites sessions de jeu...

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette