Consoles-Fan
23/04/2018

Auteur
  

2928 articles en ligne

 
Tom & Jerry : War Of The Whiskers
Quand le chat est parti...
...tu sais plus faire ta lessive !

Power Stone a fait des

Tom, le chat qui sourit

Première constatation, les décors sont évidemment beaucoup plus beaux (logique) mais aussi plus grands, avec plus d’interactions et plus de gags à la clé. Bon, il est un peu facile de comparer une PS2 avec une N64… Mais face aux productions actuelles, ce Tom et Jerry s’en sort aussi très bien. Tout d’abord, le jeu est très fluide, ensuite, il est vraiment très joli, fin et propose un festival de couleur très bien agencé. Faut-il croire dont au jeu à licence que l’on saurait soigné aux petits oignons ? Pas tout à fait…

Si le jeu de NewKidCo offre une action bien plus frénétique et un gameplay bien plus audacieux que celui d’Infogrammes, on se demande bien pourquoi on n’a pas eu droit à un mode 4 joueurs. Ah oui, c’est vrai, la PS2 ne possède que deux ports manette, j’avais presque oublié. A quoi bon donc se fatiguer à sortir un jeu pour les quelques possesseurs de quadrupleurs poussiéreux ? On se le demande. Et c’est malheureusement ici que le bas blesse, la plus-value d’un mode 4 joueurs pour ce type de jeu est telle, et le mode challenge se boucle si rapidement, qu’il ne reste finalement pas grand chose d’intéressant à se mettre sous la dent.

En effet, à part la réalisation d’excellente facture, Tom et Jerry lorgne du côté du jeu de baston de Capcom ou de Kung Fu Chaos de Microsoft, avec le talent en moins. Les animations discrètes dans les décors remplis d ’éléments destructibles donnent au jeu un joli cachet. Les graphismes chatoyants et le design charismatique des célèbres Tom et Jerry sont tout à fait sympaaaaas. Mais il n’y a pas que les graphismes et les dans la vie ! Par exemple, le gameplay a trop peu évolué depuis la version N64. Car même si ce Tom et Jerry donne une leçon aux personnages de la Warner sur XBox, on reste bien loin du fun d’un Kung Fu Chaos nettement plus ambitieux.. Il y a trop peu de coups, et ce ne sont pas la jauge de furie et les quelques objets que l’on peut ramasser dans les décors et qui peuvent vous servir d’arme ou de projectile qui me feront changer d’avis.

La caméra se place toujours très bien et zoome et dézoome à souhait afin de suivre l’action. Au niveau du son, c’est très réussi, les mélanges de jazz et d’onomatopées cartoonesques offrent un mélange exquis.

Ce Tom et Jerry se laisse jouer mais il ne vous garantira pas une durée de vie suffisante, que ce soit seul ou à plusieurs. Les modes de jeu sont basiques : Challenge, Versus, Tag Versus et Tag Team. Les fans de Tom et Jerry y trouveront certainement leur plaisir et leur compte, les autres passeront très rapidement leur chemin. Cependant, il faut bien avouer que sur PS2, le titre reste unique en son genre. A vous de voir !

Graphismes : 82%
Tom & Jerry : War Of The Whiskers est très joli et rempli de couleurs acidulées.

Animation : 80%
Garanti en 60 images/seconde. Les mouvements des personnages restent basiques.

Jouabilité : 70%
On frappe parfois dans le vide, mais rien de bien grave. Le seul reproche que j’ai à faire est le manque de coups flagrant !

Bande Son : 78%
Jazzy.

Intérêt : 51%
Court, peu profond et finalement ennuyant à la longue.

Note Globale : 62%
Même si ce jeu est meilleur que son prédécesseur sur N64, il renferme encore de grosses lacunes. Allez, ça sera peut-être pour la prochaine fois.


NOTE : 06/10