Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
  

2889 articles en ligne

 
Brute Force
Beuhaaaaaaaaaaa !
Tu l’as vu mon gros gun ?

Brute Force : avec un nom comme

Même si les doublages et le jeu d’acteur sont médiocres (voire ridicules) dans l’ensemble, l’ambiance de Brute Force est vraiment excellente. Les programmeurs ont recréé à l’instar d’un Halo ou d’un Star Wars tout un univers fantastique qui passe pourtant comme réaliste malgré la présence d’êtres venus d’on ne sait d’où.

La réalisation est très bonne : des textures très détaillées et des univers bien riches bourrés d’effets de particules, de lumière et de transparence. Les textures sont organiques et colorées à l’extrême. L’ambiance est américo-américaine (y compris au niveau du design character) : il faut aimer, mais c’est très réussi. De plus, il est possible d’être rejoint ou quitté en cours de mission par un de vos potes et Brute Force est jouable à 4 en mode coopération : total bonheur ! On se demande pourquoi les autres n’y avaient pas pensé avant. Lorsque vous jouez seul, vous pouvez switcher en temps réel entre les différents membres de votre équipe et donc les incarner. Mais si vous préférez, vous pouvez leur donner des ordres afin de déterminer une ligne de conduite idéale à suivre : tirer sur tout ce qui bouge, garder une position, couvrir… Cela rajoute un petit côté statégique sympatoche au sein d’un shoot pur et dur.

Les 4 fantastiques

Votre équipes est composée d’un mec : Tex, d’une nana : Hawk, d’un reptile : Brutus et d’une cyborg : Flint. Chaque personnage des capacités différentes, à vous de les exploiter correctement. Tex peut manipuler deux armes en même temps, Hawk sait se rendre invisible, Brutus possède une vision thermique très utile pour repérer les ennemis dans un vaste décor et Flint est la reine du snipe avec deux niveaux de zoom et un système de lock diablement efficace. Ces facultés spéciales sont limitées dans le temps matérialisé par une jauge d’énergie qui diminue linéairement. Celle-ci se remplit tout aussi linéairement lorsque vous ne l’utilisez pas. En plus de cela, nos 4 amis maîtrisent certaines technologies ou ne peuvent utiliser que certains types d’armes parfois dévastatrices mais imprécises, parfois plus faiblardes mais de grande précision. Attention cependant car si vos équipiers vous aident à blaster comme il faut, ils puiseront aussi dans vos réserves de trousses de secours pour se remettre un peu de vie. Cependant, ils veilleront bien à vous laisser la dernière : et polis avec ça ! Le gameplay est très efficace et permet l’accès à toute une tripotée d’armes dont les classiques : grenades, sniper… Et toute cette richesse contribue bien évidemment à asseoir Brute Force parmi les tous bons TPS de la XBox.

Avec son scénario fort axé ADN et clonage, Brute Force vous propose simplement un clonage de vous-même lorsque vous mourrez. Bien entendu, tout cela à un coût et il vous faudra récupérer les puces de mémoire laissé par votre ancienne enveloppe corporelle sur le champs de bataille (ce sera toujours ça en moins à payer !).

La prise en main du système de double analogique est immédiate et le plaisir de jeu ne se fait pas attendre une seule seconde. Le système de navigation est très efficace. En effet, votre accéder à votre point de chute, vous ne pouvez généralement pas emprunter le chemin le plus court à cause du relief du décor. Votre système de navigation vous envoie donc vers le point de chute idéal avant d’être mis à jour afin que vous puissez progresser idéalement dans votre mission. Seul bémol que j’ai pu relever : le framerate n’est qu’à 30 images par seconde. Cela commence à fort se faire ressentir : dommage.

Et tant qu’on est dans les points faibles du jeu, je tiens à préciser sa trop grande facilité (vous le finirez d’une traite en une après-midi), ses décors repompés pendant toute la partie (finalement il n’y a que peu d’environnements différents) mais aussi ses missions trop répétitives qui semblent au premier abord très variées : protection, chasse à l’homme et j’en passe et des meilleures, mais lorsqu’on y regarde de plus près, on se rend bien compte qu’il ne s’agit finalement que de prises d’assaut.

Alors à qui est destiné Brute Force. Eh bien je dirais à tous ceux qui attendent Halo 2 et qui ont aimé le premier épisode. Sans être du niveau de ce dernier, il constitue un excellent palliatif passionnant, bourré d’énergie et d’action et il propose tout de même un mode coopération à 4.alors qu’Halo se limitait à 2. Si vous êtes nombreux à vous réunir autour de votre console, alors Brute Force se présente comme un choix idéal.

Graphismes : 88%
La XBox nous resort ses textures ultradétaillées. Cependant les stages ne sont pas si grands et les plus grand nécessitent quelques coupures pour un nouveau loading.

Animation : 75%
Correcte mais sèche, c’est regrettable. Cependant la XBox n’est pas mise en difficulté devant bon nombre d’explosions et d’ennemis présents à l’écran. De plus, il y a toute l’équipe Brute Force à gérer !

Jouabilité : 87%
Efficace et très bien pensée. Le gameplay est très agréable car vraiment différent d’un personnage à l’autre.

Bande Son : 68%
Le désastre du doublage est rattrapé par de bons effet sonores et une bande-son bien pensée.

Intérêt : 90%
Brute Force est une très belle surprise qui plaira aux amateurs de Halo. et la possibilité d’inviter des amis à vous rejoindre sans coupure est un plus indéniable. Par contre, pas de XBox-live...

Note Globale : 81%
Penchez-vous sur ce titre car il pourrait bien vous étonner malgré son titre complètement couillon.


NOTE : 08/10