Consoles-Fan
12/12/2018

Auteur
  

3056 articles en ligne

 
JetX20
Nouvelle vague
Dernier jet

Niveau jeux de course aquatique, la PS2 est rest

Jet les boules

JetX20 (pronconcez djaihaixetouho) avait tout pour réussir. Des graphismes alléchants, de nombreux et très longs circuits, un grand nombre de persos pas charismatiques pour un sou à débloquer, un gameplay réussi et de nombreux modes de jeu alliant courses et tricks mais aussi malheureusement des loadings très très longs. Mais si vous arrivez à passer outre ce défaut, il reste tout de même un grave problème majeur puisqu’on ne samuse absolument pas dans ce jeu de course en jetski dans des décors assez futuristes. Il faut dire que les programmeurs se sont appliqués pour nous servir de très longs parcours bourrés d’embranchements et pour y arriver, ils ont du répéter encore et encore les éléments du décor, si bien qu’on a pas la sensation de découvrir de nouveaux horizons comme c’est dans le cas dans Hydro Thunder, oui, encore lui ! Il y a bien quelques petits efforts qui ont été apportés comme la mise en place de panneaux publicitaires animés, histoire de varier la monotonie, mais le constat reste maigre, surtout si on commence à gratter un peu plus loin et à constater du clipping irrévérencieux, un aimportant aliasing et un choix de couleurs grisonnant face à la conccurence. La fluidité est au rendez-vous, mais on n’ira pas plus loin que 30 images par seconde, ce qui confère une animation un peu sèche dans les tournants.

JetX2O se range plutôt du côté de Wave Race ou, mieux encore, du côté du décevant Splashdown. Il faut dire que dans ce cas-ci, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Cette fois-ci on décolle un peu plus, on ressent mieux la vague, la gestion de l’eau est totalement irréelle puisqu’elle suit parfaitement le contour des décors au lieu de rester plus ou moins horizontale tout le long du parcours. Ainsi on descend ou on remonte des plans inclinés d’eau !!! Mais admettons : nous nageons en plein irréalisme et donc dans un jeu purement Arcade pour ce qui est du modèle physique des engins motorisés.

Jet déjà vu mieux

Musicalement parlant, JetX20 fait dans la techno énervante sans véritable thème musical. C’est juste du bruit qui permet de couvrir le peu d’action. Car finalement le problème de XJ20 tient uniquement du fait qu’on s’ennuie à mourrir. L’absence totale de compétition, de sensation de course et l’installation chronique de l’ennui du à l’effet promenade de santé fait mouche à chaque course. On fait pa mal de sauts, on tente de passer entre les bouées pour récupérer du boost (plus ou moins ne fonction des couleurs des bouées), on exécute quelques tricks afin de récupérer encore plus de boost, on utilise ses boosts (bah oui), on exécute des qauts énormes et on se retrouve même parfois sous l’eau mais rien n’y fait. Il faudra pourtant un jour qu’ils comprennent que dans jeu vidéo il y a « jeu » !

JetX20 fait partie de la famille des produits sans aucun intérêt qui passera inaperçu auprès de la plupart des joueurs et c’est tant mieux. JetX20 n’est pas un mauvais jeu, il est juste inutile, fade et donc à éviter afin d’assurer le flop commercial, histoire que les responsables de ce ratage perdent toute envie de nous sortir une suite.

Graphismes : 73%
Un compromis entre taille de stage et répétitivité des décors.

Animation : 75%
Une animation correcte mais qui ne dépassé pas les 30 images/seconde !

Jouabilité : 75%
Un gameplay certes immédiat avec un pilotage aisé mais qui ne procure vraiment aucun plaisir.

Bande Son : 45%
Assez énervante, on coupe le son rapidos !

Intérêt : 30%
Attention car JetX20 est un jeu piège, il peut vous séduire en magasin car il n’a finalement que des vices cachés qui ne se révèlent que plus tard, mais tout de même suffisemment rapidement que pour regretter son achat.

Note Globale : 48%
JetX20 est un jeu sans défaut et sans qualité, un produit sans saveur qui doit être évité s’il croise votre chemin pour la simple raison qu’il existe bien mieux sur le marché.


NOTE : 04/10