Consoles-Fan
19/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2926 articles en ligne

 
Dance Dance Revolution MAX
Enl
Enl

La s

Use your feet

Jouable à la manette, DDRMAX prend bien évidemment tout son intérêt avec le tapis sur lequel vous devez appuyer sur 4 cases à l’aide de vos pieds avec une synchronisation qui demande quand même de l’entraînement. La grande classe est bien entendu d’effectuer un maximum de pas inutiles tout en passant les différents stages les doigts dans le nez et pour les plus forts et les plus fortunés qui peuvent se payer deux tapis, ils auront accès au mode de jeu double qui vous oblige de passer d’un tapis à l’autre. Là, on frôle la folie furieuse. Les deux tapis vous seront aussi très utiles pour effectuer des chorégraphies à deux. Assurément kitch ! Alors quoi de neuf dans DDRMAX si ce n’est un bon nombre de modes de jeu pour vous entraîner et une floppée, que dis-je, une armada de nouveaux titres très dance pop house techno soul reggae. Eh bien pas grand chose, le jeu se présente plus comme un data disk qui vous propose la nouvelle mouture graphique, plus fine et plus agréable. Le personnage en 3D qui dansait dans les anciennes version a disparu pour laisser place à un mix filmé qui ne réagit donc aucunement à votre qualité de jeu. Dommage, car c’est un aspect vraiment motivant dans ce type de jeu. Et puisque c’est du film, on peut donc s’attendre à une visuel impressionnant ? Ben non, tout cela est réalisable en temps réel les doigts dans le nez. C’est plutôt vide tout ça. Finalement, ne nous le cachons pas, DDRMAX est juste venu nous présenter la nouvelle collection été des chansons qui ne vous feront ni danser sur la plage à 5h du matin, ni dans aucune boîte puisqu’il s’agit de titres inconnus à 90% et que vous ne les entendrez jamais sauf lorsque vous jouerez à DDRMAX. Ce n’est pas un mal en soi puisque les radios commerciales s’occupent déjà très bien de nous balancer la même purée à longueur de journée alors un peu de changement, on ne va pas trop se plaindre, surtout si on est un jeune ado boutonneux possédant le jeu de carte « Laurie » et des posters de Jennifer en jeans troué dans sa chambre car lorsqu’on entend le niveau de mièvrerie des morceaux proposés, on comprend un peu mieux pourquoi ces morceaux ne sont pas plus connus ! Alors parmi les groupes connus j’ai relevé Real To Real : I Like To Move It Move It (devinez quoi), Darude : Sandstorm, Captain Jack : My Generation ou encore la reprise de Ordinary World de Duran Duran interprété ici par Aurora. Ces morceaux ne font jamais plus de 2 minutes, cela permet d’en mettre plus et d’enchaîner plus de parties mais on est parfois un peu frustré d’être coupé en pleine euphorie. Car oui, DDRMAX reste amusant malgré le manque de morceaux de qualité, mais on est pas là pour écouter de la bonne musique, on est là pour bouger et de ce point de vue, DDRMAX remplit parfaitement son rôle. Evidemment, avoir les deux aurait été un plus. Quand on a un système en or qui se démode aussi rapidement que les chansons du top 50, on en resort un autre avec de nouvelles chansons pour revenir au goût du jour, on change un peu l’interface et les graphismes du jeu et on obtient finalement exactement la même chose. Le fan se procurera donc ce titre uniquement pour compléter son répertoire de musique et augmenter ainsi son répertoire de chorégraphies. Mais puisque ça vous fait plaisir, pourquoi vous priver ?

Graphismes : 64%
Rien d’intéressant : les vidéos ne sont même pas impressionnantes. L’interface est en haute résolution et a le mérite d’être claire et design à la fois.

Animation : 60%
Rien de bien extraordinaire ici non plus, après tout, si vous avez un tapis, c’est surtout vous qui bougerez !.

Jouabilité : 70%
Konami exploite une fois de plus un système de jeu efficace et qui a surtout l’intérêt de pour une fois vous faire bouger devant votre console.

Bande Son : 68%
Ca bouge bien mais faut aimer la soupe !

Intérêt : 81%
Je suis client des Dance Dance Revolution. Par contre il serait intéressant d’intégrer de nouvelles idées car là ça commence à peine à sentir le produit vache à lait.

Note Globale : 70%
DDRMAX est un bon cru, il n’étonnera pas mais ne décevra pas. Alors si vous avez envie de changer votre répertoire de musiques à tapis, vous pouvez donnez quelques euros à Konami.


NOTE : 07/10