Consoles-Fan
20/07/2018

Auteur
  

2984 articles en ligne

 
Kao The Kangaroo
Mais non pas Walibi !
Un jeu qui manque de rebond !

Titus ne nous a pas vraiment habitu

Vide

L’intro commence par une promenade dans une espéce de prairie plutôt moche et vide de décor. On appréciera les nombreux ralentissements de la démo : très très fort ! C’est d’autant plus étrange que le jeu en lui-même ne rame pas.

Un papillon virevolte comme pour nous rappeler l’incroyable nudité de ce titre. Une froideur inmesurable se dégage de ce titre qui avait pour vocation d’être à la base mignon et enfantin.
Heureusement, les décors du jeu sont même plus réussis que ceux de la démo et font peu à peu oublier le malaise général (c’est surtout le porte-feuilles qui se sent mal en fait). Les décors sont assez réussis avec de temps en temps du mapping animé. Et il y a pas mal de petites animations sympas : champagne !

Il y a aussi de jolis effets d’éclairage qui sont très réussis : autant le signaler afin que Titus garde ce point pour leur prochain jeu. C’est déjà ça de pris ! Mais le reste, il va falloir tout changer !

Il me faut aussi vous signaler la présence d’un brouillard pas dérangeant pour ce qui est de la jouabilité mais dont la présence n’est pas contrebalancée par une qualité graphique satisfaisante ! Enfin bon, la bonne nouvelle, c’est que le brouillard cache souvent cet horrible bitmap de fond tout flou, super non ?

Soporifique

Les stages sont très courts ! On ne fait rien, on s’embête grave, on progresse très facilement mais sans jamais aucune surprise ! En plus, ça n’avance pas ! On a l’impression de patiner, de glisser. Les mouvements du personnage ne sont pas représentatifs de la véritalbe avancée dans le décor. Bref, c’est plutôt ridicule. A certains moments, on nous donne une option pour courrir pendant un court laps de temps et on obtient la vitesse que le jeu aurait du avoir en temps normal ! Ca ne fait même pas ramer le jeu donc on se demande vraiment pourquoi ils ne l’ont pas fait !

Bon allez j’exagère parce que c’est vrai qu’il y a quand même quelques bonnes idées comme le stage en deltaplane, c’est bien, pas très très original mais ça a le mérite d’être présent sauf qu’il y a aucun challenge et que c’est juste là pour le plaisir.

Et puis on retrouve aussi des idées pompées ou plutôt mal pompées de Mario avec par exemple une descente sur la glace. Je me rapelle un moment du jeu vraiment à hurler de rire ( de l’humour involontaire, je vous préviens tout de suite !). Notre cher kangourou se fait poursuivre par un énorme caillou qui déboule derrière lui façon Indiana Jones. C’est tellement lent qu’on se croirait dans "l’homme qui vallait 3 milliards" quand il court comme un débile. En fait, le problème majeur de Kao The Kangoroo est qu’on s’embête du début jusque la fin. Tester ce jeu a ét un véritable calvaire et je souhaite sincèrement que personne n’aie à endurer cela. J’ai joué les martyrs pour l’ensemble des lecteurs de Consoles-Fan, on va donc peut-être s’arrêter là.

Graphismes : 52%
On se croirait sur Nintendo 64, et encore, c’est pas gentil pour Nintendo.

Animation : 61%
Tiens, ça bouge.

Jouabilité : 64%
A mon avis, c’est jouable parce que c’est lent.

Bande Son : 44%
Alors comme ça, ça s’apelle de la musique ?

Intérêt : 20%
On vous a offert ce jeu ? Méfiez-vous, cette personne vous veut du mal.

Note Globale : 31%
Vous ne pouvez pas savoir ce que ça me soulage d’avoir terminé ce test. Maintenant je pars en cure de désintoxication.


NOTE : 03/10