Consoles-Fan
19/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Eye Toy
Les cieux dans les yeux
Les crans dans l’

En sortant Eye Toy, Sony veut nous montrer qu’il est aussi capable de r

La réponse est non. Mais ce n’est pas pour autant une raison pour bouder Eye Toy. Eye Toy est une caméra accompagnée de son logiciel comprenant divers minigames et autres fantaisies. La caméra se branche sur un port USB de votre PS2. Vous disposez alors votre caméra au-dessus de votre téléviseur et ô miracle, vous vous voyez apparaître à l’écran, incrusté parmi quelques éléments graphiques. Vous allez pouvoir interagir avec ces éléments. C’est justement l’occasion de décliner ce concept original en quelques petits jeux rigolos. Voilà en gros le concept d’Eye Toy.

Pas de challenge, juste du fun !

J’ai payé mon exemplaire d’Eye Toy 56 euros, ce qui, vous en conviendrez, n’est pas très cher pour une caméra et un jeu et c’est dans doute là où le bas blesse : il n’y a pas de miracles… Tout ça manque un peu de précision, vous empêchant de maîtriser totalement le gampeplay et ce, même s’il y a moyen de régler la sensibilité de la caméra. Aussi, Eye Toy m’a plus apparu comme un gadget qu’un véritable jeu en soi. Cependant, vu le faible prix de ce gadget, il serait dommage de ne pas se laisser tenter puisqu’il nous permet tout de même de passer de bons moments car pour un peu que l’on veuille y croire, Eye Toy propose tout de même quelques concepts bien débiles.

Pour jouer à Eye Toy, tous les coups sont permis, vous pouvez tricher en vous plaçant tout près de la caméra ou carrément vous munir d’objets afin d’augmenter les surfaces en mouvement à l’écran. C’est très efficace, mais c’est pas très marrant de tricher comme ça… Jouez le jeu, diantre !

Alors justement, à quoi pouvez-vous jouer avec Eye Toy ? A toute une série de jeux que je vais vous détailler ici tout en vous donnant mon avis sur chacun d’eux.

Beat Freak

Beat Freak est sans doute le jeu auquel on s’attend le plus avec Boogie Down puisqu’ils entrent dans la catégorie des Rythm’n Game. Point d’originalité ici : il faut toucher au bon moment les haut-parleurs lorsqu’un CD atteint son centre. Si vous manquez de précision (et vous en manquerez, c’est certain) vous marquerez moins de points. C’est un peu là la frustration que développe Eye Toy. On a beau se concentrer, l’imprécision l’emporte toujours sur la rigueur. Au niveau de la programmation musicale, on retrouve Moloko avec Sing it back et 3 autres morceaux moins célèbres. C’est peu, mais Beat Freak se classe tout de même dans la moyenne des jeux proposés.

Kung Foo

Voilà par exemple un jeu où effectuer de simples moulinets serait suffisant pour vous débarasser de tous vos ennemis mais faire le kakoo est nettement plus amusant. Vous êtes attaqué par des ordres de ninjas et devez vous en débarasser en leur faisant goûter la paume de votre main. Voilà par exemple un jeu bien délirant lorsqu’on s’y investit !

Wishi Washi

Wishi Washi propose le gameplay le plus simple puisqu’il suffit de sauter dans tous les sens tout en effectuant des tas de gestes pas toujours coordonnés ;). Vous devez laver le plus grand nombre de vitres couvertes de mousse. Quelques options à récupérer viennent vous aider dans votre tâche laborieuse. D’autres vous remettent un peu plus de mousse à votre grand désarroi.

Keep Ups

Le principe est simple, vous devez empêcher qu’un ballon de foot ne touche le sol. Vous pouvez vous aider de tout ce que vous voulez mais jouer uniquement avec la tête et le torse est évidemment bien plus intéressant. Sur les deux bords de l’écran, des personnages sortent par les fenêtres des immeubles. Vous récolterez plus de points si vous les touchez. Votre ballon risque d’être rétréci et vous courrez aussi le risque de devoir vous retrouver à jongler avec deux ballons ! Mais même si ce jeu peut sembler amusant au premier abord, la gestion de la balle est bien trop imprécise et vient tout gâcher.

Boxing Chump

Boxing Chump vous placera dans un ring face à un robot virtuel qui vous affrontera. Par contre, il ne sera pas sans pitié. Boxing Chum est une bonne idée en soi mais ce jeu est tellement facile que seul le fait de vous retrouver sur un ring vous amusera. Pour le reste, vous irez voir ailleurs.

Ufo Juggler

Ufo Juggler semble être un jeu bouche-trou comme si Sony avait été à court d’idées. Vous devez faire décoller des ovnis en bougeant votre main sur eux. Ni trop lentement pour ne pas qu’ils s’écrasent, ni trop rapidement pour ne pas qu’ils perdent tout contrôle. Une fois arrivés en haut de l’écran, ils se débrouilleront bien par eux-mêmes. De temps en temps, un vaisseau viendra vous déranger. Il suffit de le caresser énergiquement pour qu’il redécouvre avec stupeurs la loi de la gravité.

Slap Stream

Slap Stream souffre aussi du manque de précision de la caméra. Il vous faut frapper sur des rats qui sortent de nuage situés aux 4 coins de l’écran tout en évitant de frapper sur des jeunes filles déguisées en lapin. Ca c’est le premier effet Kiss Cool ! Le problème est qu’il est fréquent de frapper les pauvres lapines sans le faire exprès avec son coude. Evidemment on peut s’éloigner de son écran mais il reste quelques maladresses involontaires et donc difficiles à gérer. Ca c’est le deuxième effet Kiss Cool !

Plate Spinner

Vous devez faire tourner des assiettes sur des baguettes et les relancer lorsqu’elles ralentissent et perdent leur équilibre. Des petits singes viendront vous poser des bâtons dans les roues. Bof…

Boogie Down

Comme je l’ai dit plus haut, Boogie Down est un Rythm’n Game qui vous propose de répéter des pas de danse (avec vos mains ^^) avec pas mal de rigueur. Amusant mais classique !

Ghost Catcher

Sony a eu du mal à trouver des idées pour ses mini-jeux et cela se sent. Ghost Catcher consiste à flanquer des roustes à des fantômes qui sont de sortie. Là non plus, on ne nage pas en pleine originalité…

Mirror Time

Aaaaah, voilà un minigame un peu plus rigolo. Il consiste à toucher aux 4 coins de l’écran des boules vertes tout en évitant les rouges. Les boules sont bien séparées et l ’erreur involontaire n’est pas permise. Là où ça se corse et là ou ça devient vraiment poilant, c’est que l’écran subit des symétries horizontales et verticales, inversant vos mouvements sur les deux plans. L’écran peut même se diviser ! On se retrouve tout perdu à essayer de se recoordonner à l’image et quand on y arrive, une nouvelle modification vous force à reprendre vos repères. Un jeu qui déclenchera pas mal d’hilarité tant on a le sentiment de perdre tous ses moyens.

Rocket Rumble

Rocket Rumble ou Fantavision en plus ludique. Le principe est en effet identique, vous devez sélectionner toutes des fusées d’une même couleur et les faire éclater en appuyant sur des détonateurs situés en bas de l’écran à votre gauche et à votre droite.

Et le reste...

Mais avant de découvrir tous ces minigames, jouer à Eye Toy vous demande un minimum de configuration. Une des étapes à effectuer est la constitution de votre profil. Vous serez pris en photo dans des situations différentes pour les besoins du jeu. Vous devrez prendre un air joyeux, un air triste et faire la grimace. Malheureusement, si l’idée est bonne au premier abord, elle est assez mal exploitée puisque les icônes qui utilient cette fonction pour vous représenter sont tellement petits qu’on ne voit finalement pas grand chose, même sur une grande télé. Par contre, en cas de meilleur score, on vous proposera aussi de vous prendre en photo, et là, tous les délires sont permis. Vous serez ainsi fièrement exposé dans le tableau de classement : cool !

Eye Toy propose aussi quelques petites options assez intéressantes. Par exemple, il vous est possible d’enregistrer des messages (en effet, la caméra est munie d’un micro) de quelques secondes et de les refiler à un ami.

Il me reste encore à vous parler de la salle de jeu qui rappelle un peu le principe de ces cassettes vidéo inutiles et donc complètement indispensables qui transforment votre téléviseur en aquarium, en feu ouvert ou qui vous permettent de mettre un convive de plus à table si jamais vous êtes 13 ! Lors d’une soirée que vous organisez, placez la caméra au-dessus de votre téléviseur et choisissez un des thèmes proposés. Vos invités seront surpris d’être filmé mais sans doute, ils le seront encore plus quand ils verront qu’ils peuvent interagir avec des objets virtuels. C’est kitch à mort mais ça détend l’atmosphère et ça amuse toujours le vieux Papy qui ne comprend déjà pas comment il a pu rentrer dans le téléviseur.

Une chose est sûre : après avoir exhibé Eye Toy, tout le monde vous prendra pour un kéké ! Vous pourrez ainsi plonger vos invités dans un aquarium. Ils seront déformés en temps réel et pourront jouer avec les poissons. A une après-midi anniversaire où il ne faut jamais oublier d’inviter Yonid, sortez les ballons et laissez les invités les éclater : c’est sans danger ! Vous faites une soirée Halloween ? Parfait, des araignées se feront un plaisir de sauter sur l’image de vos invités ! Vous pouvez aussi transformer votre téléviseur en miroir déformant où plusieurs effets se succèderont. Vous pourrez aussi vous transformer en marchant de sable ou en fée clochette, c’est selon ! Vous découvrirez les joies de la matérialisation grâce à des effets largement plus impressionnants que dans Star Trek. Sony s’est vraiment lâché à bien des égards, dommage que ça n’a pas été autant le cas pour les minigames. Mais quoi qu’il en soit, vous pouvez vous laisser tenter par Eye Toy car même s’il souffre de pas mal d’imperfections, il se fait largement pardonner par son prix allégé.

Graphismes : —%
Alors c’est simple, vis vous êtes beaux, mettez une bonne note, sinon envoyez moi votre photo que je rigole. Les quelques éléments graphiques du jeu sont simplistes.

Animation : —%
Indiquez ici la note que vous aviez en gymnastique à l’école !

Jouabilité : 62%
Malheureusement très imprécise, l’Eye Toy est plus un gadget qu’un véritable jeu où l’on peut rechercher le perfectionnement.

Bande Son : 68%
Très inégale d’un jeu à l’autre mais dans l’ensemble cela convient.

Intérêt : 78%
Un gadget sympathique à un prix abordable.

Note Globale : 73%
Pour les amateurs de nouvelles expériences et de curiosités ludiques.


NOTE : 07/10