Consoles-Fan
18/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2958 articles en ligne

 
Galaxy Angel
Par la grande galaxie !
Angel ici, fait froid ou quoi...

Bas

Broccoli n’est certes pas une équipe très productive mais à chaque nouveau jeu présenté, c’est l’enchantement. Après l’excellent Digi Charat sur Dreamcast, les voici de retour avec un RTS entrecoupé de scènes de digital comics pour la XBox.

Ca tue quand même là !

Après une superbe intro (à tomber par terre) mêlant images de synthèse et dessin animé, vous serez donc immédiatement immergé dans un digital comics qu’il est possible d’accélérer (à part les quelques petits choix à effectuer) en maintenant une gâchette appuyée pour ceux qui n’aimeraient pas ça. Le jeu est divisé en chapitre et vous propose à chaque fois quelques nouvelles missions qui se transforment immédiatement en space opéra renforcé à grands coups de feu d’artifice qui feraient rougir. Ca explose de partout, les lasers filent et s’entrecroisent dans l’espace. Le bordel est intégral, c’est complètement jouissif. Et ne plus, c’est vraiment très beau et très fluide. Les graphismes sont lumineux, ultracolorés, mais un peu vides. Le design character est comme je les adore ! Et pour couronner le tout, Galaxy Angel est fréquemment entrecoupé par des scènes animées mêlant images de synthèse et dessins mignons et rigolos.

Avant chaque combat, un briefing très visuel vous montre un peu la marche à suivre pour annihiler l’ennemi. Après, vous n’avez plus qu’à communiquer des ordres et suivre l’action d’à peu près où vous le voulez. Les possibilités sont très nombreuses. En tous cas, il est aisé de se déplacer dans les menus qui offrent un fort soutien visuel : le fait de ne pas comprendre le japonais ne vous empêchera donc pas de terminer Galaxy Angel. Les ordres peuvent être effectués à partir d’une carte en 3D très claire ou carrément en plein champs de bataille avec la possibilité de zapper de l’un à l’autre. L’apprentissage est très rapide. Les points de sauvegardes sont fort fréquents.

Mais Galaxy Angel, ce n’est pas que de la grosse bagarre. Il y a des périodes de répit où vous pouvez vous balader librement dans les appartements privés ou dans le parc virtuel du vaisseau afin de faire un brin de causette. En bref, c’est le titre idéal pour tous ceux qui apprécient les RTS et les digital comics présents dans le soft à la fois en quantité et en qualité. Car les dessins sont vraiment très réussis. Du kawaii exposant 10 qui se libère au fil des chapitres.

Alors même si on peut reprocher aux missions d’être un brin répétitive, il y aura toujours les escellentes scènes animées et de digital comics pour se rattraper. Galaxy angel ne s’avale pas d’une traite mais on y revient de temps en temps pour se faire plaisir.

Graphismes : 72%
Le design character est tout beau tout mignon. Les décors pendant les combats sont assez vides mais il est vrai qu’on se trouve dans l’espace.

Animation : 75%
Aucun problème de fluidité à signaler.

Jouabilité : 70%
Si vous ne connaissez pas le japonais, Galaxy angel reste quand même accessible grâce à ces menus rapidement assimilables.

Bande Son : 74%
Une excellente intro servie sur un plateau d’argent et des musiques généralement très sympathiques.

Intérêt : 78%
La XBox possède aussi des titres typiquement japonais de qualité. On se croirait presque sur PC-FX.

Note Globale : 76%
Galaxy angel ravira les fans de digital comics et de stratégie : un excellent compromis


NOTE : 07/10