Consoles-Fan
20/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Hulk
Incroyable
Fallait pas l’

Inspir

Les fans des Marvel seront heureux d’apprendre que Hulk n’est pas une licence gâchée. Certes le challenge n’est pas très relevé et seuls les combats avec les boss s’avèrent réellement intéressants mais cela sera suffisant pour les fans, les autres y verront un beat-them-up sympathique mais sans plus qui a au moins le mérite d’être bien péchu et bien réalisé. De plus lorsque Bruce Banner n’a plus sa peau toute verte, il peut en profiter pour s’infiltrer. Il est trop faible pour se battre et s’il se fait repérer, il risque de s’énerver et de se transformer en qui vous savez. Difficile du coup de se faire discret. A la moindre maladresse, l’histoire tourne immédiatement en eau de boudin. Hulk se transforme ainsi de temps en temps en jeu d’infiltration basique mais qui contraste tout de même fortement avec le reste du jeu.

Oh mère-grand, comme vous avez de grands poings !

Avec Hulk, on sait ce qu’on achète. Avec une telle licence, que pourrait-on nous promettre d’autre que du bourrinage ? Mais si c’est bien fait, pourquoi se plaindre ? Attention cependant car Hulk souffre tout de même de quelques petits défauts comme les caméras qui ne se placent pas toujours de manière très heureuse. Mais à côté de ça, il est difficile de faire le difficile justement tant Hulk est bien dosé tant dans la difficulté que dans la diversité. Un système de codes simplistes à retrouver permet de faire une pause de temps en temps. Hulk est fluide et en plus, il ne manque pas de pêche, le contraire aurait été décevant ! Un système de lock bien sympa est présent mais le gameplay est tellement bien pensé qu’il est presque inutile, Hulk ne fait quand même pas dans la dentelle. Les combos sont nombreux et impressionnants : Hulk déverse toute sa force en détruisant quasiment tout. Il empoigne ses adversaires pour les balancer de toutes parts. Il peut également charger certains de ses coups et atteint même des adversaires à longue distance. Hulk est l’antithèse du raisonnable et c’est bien ça qui plait. Petit détail amusant, les programmeurs ont pensé à rajouter un « rage mode » qui permet d’effectuer une sorte de gros coup spécial dévastateur au cas où Hulk serait énervé. Parce que Hulk à la base, c’est clair : il est gentil, il veut même bien qu’on le confonde avec le géant vert (ow ow ow), mais s’il vient faire du baby-sitting chez vous et que y’a plus de bières dans le frigo, Hulk est un Ra-oh comme les autres, il s’énerve et à ce moment là je ne donne pas cher de votre collection de minéraux. Et pour remplir la jauge de rage, il y a plusieurs solutions. Soit se prendre des coups, ce qui n’est pas très intéressant quand même, soit récupérer des boules rouges abandonnées par des ennemis écrabouillés. Parfois, ils laissent des boules vertes (de la vie) et des boules bleues (des continues). Parfois les boules sont tout simplement situées dans le décor. D’ailleurs les simples soldats font office dans le jeu de simple chair à canon afin qu’Hulk puisse récupérer de l’énergie. En effet, leurs balles le chatouillent à peine. Attention, il n’en est évidemment pas de même lorsque vous êtes Bruce Banner !

Grooaaar

L’interface de Hulk est soignée et complète. La galette contient de nombreux bonus, dignes d’un DVD. Certains sont à débloquer comme les modes challenge pas super intéressants. Ainsi vous aurez accès aux trailers, making off du jeu et autres photos du film.

Hulk est au final très répétitif malgré les efforts consentis. Comptez à peu près 4/5 d’action et 1/5 d’infiltration et vous aurez une bonne idée de ce que le jeu vous offrira. Si vous êtes fan de la bestiole verte, vous ne serez pas déçu. Si vous êtes plus à la recherche d’un jeu d’action sans être particulièrement amateur de Marvel, laissez-vous tenter en seconde main.

Graphismes : 66%
Les décors sont un peu vides mais le cell-shading donne un bon rendu. Les textures sont tristounettes.

Animation : 65%
Dans l’ensemble Hulk s’en sort assez bien même si l’on peut repérer quelques baisses de framerate.

Jouabilité : 70%
Le gameplay est un peu raide mais il offre tout de même un bon panel de coups et une diversité de concept honorable.

Bande Son : 73%
Très "film" mais il fallait s’y attendre. La voix suave de la voix-off montre un certain ennui

Intérêt : 68%
Hulk est un jeu sympathique mais répétitif. Sa durée de vie est moyenne.

Note Globale : 67%
Au moins, la licence n’est pas saccagée, les fans y trouveront donc leur bonheur, les autres iront voir ailleurs.


NOTE : 06/10