Consoles-Fan
20/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2927 articles en ligne

 
Star Soldier
Les stars d
La Gamecube voit des

Avec sa gamme Famicom Collection, Hudson Soft nous fait le plaisir de ressortir des bacs quelques grands classiques du jeu vid

Shoot tant qu’il est encore temps

Star Soldier n’a vraiment pas à rougir de ses prédécesseurs. Si la version N64 fut un fiasco, sur Gamecube la force de ce titre interplanétaire prend toute son ampleur. S’il n’est certes pas très esthétique ni détaillé ni texturé magnifiquement, la réalisation générale a de quoi satisfaire. Le choix des couleurs est étrange car il donne au décor un aspect jeu de construction, jouet, plastoc, qui choque un peu avec l’univers très sérieux du jeu. Mais ce brin de dérision involontaire n’est pas pour me déplaire. Le visuel penche donc plus du côté de Toy Shop Boy que d’un shoot intergalactique, mais bon, ce n’est pas une tare en soi. Là où c’est plus gênant, c’est la répétitivité des décors. C’est bien simple, les 3 premiers stages se déroulent dans l’espace, alors forcément, il n’est pas facile de varier énormément.

Les ennemis s’affichent nombreux à l’écran, ainsi que les tirs. Et pourtant rien ne rame. Star Soldier ne se hasarde que trop rarement dans des effets de caméra, on dirait presque que la 3D ne sert vraiment à rien si ce n’est qu’à retranscrire de la profondeur et aussi mettre en scène les boss de manière plus impressionnante. Il y a bien aussi un zoom par-ci par-là mais les effets spéciaux restent très discrets, même quand le boss du stage explose. Dommage, j’aime les feux d’artifice de fin de stage...

Ces boss sont néanmoins très intéressants à battre avec des techniques nécessaires à mettre en place en fonction du caractère routinier de l’ennemi. Ils sont très résistants : cet apprentissage est donc nécessaire. Il faut aussi noter la présence de nombreux sous-boss.

Un concept bien travaillé

Mais le reste du stage est tout aussi amusant à jouer avec un système d’upgrade d’armes, des tas d’options à récupérer et un gameplay ma foi très bien pensé. Outre votre tir, vous possédez une espèce de tir très puissant à très courte portée qui vous débarrasse aussi des tirs ennemis aux abords de votre vaisseau. Ce tir est géré par une jauge qui doit être remplie pour pouvoir l’utiliser. Cette jauge se remplit assez rapidement mais ce tir ne doit pas être géré à tort et à travers puisque le temps de latence est tout de même de quelques secondes, c’est tout le temps qu’il faut pour vous faire tuer. Le joueur débutant utilisera donc cette arme comme moyen de défense afin de se frayer un passage parmi les missiles. Elle est très utile pour pallier la faible ergonomie du stick analogique pour ce type de jeu, la croix directionnelle étant assez frustrante à utiliser vu sa petite taille. Cependant il ne faudra point trop en abuser car cette arme fait baisser le level de votre tir. Le joueur expérimenté, lui, utilisera cette arme très puissante afin d’éliminer des éléments un peu trop résistants ou des patrouilles ennemies en un seul coup, juste pour le plaisir de faire exploser le score. A cause de sa faible portée, il vous obligera même à vous déplacer énormément et vous fera donc prendre des risques parfois inconsidérés pour quelques malheureux points. C’est bien là que se situe tout le plaisir de jeu. D’ailleurs pour les fanatiques de score attack, deux modes de jeu leur sont réservés. Vous devez faire exploser le score en deux ou cinq minutes. Les joueurs vétérans auront reconnu ce mode de jeu qui a toujours répondu présent dans cette fabuleuse série.

Final Soldier m’a réellement étonné. Je m’attendais, en bon fan de shoot, à l’apprécier. Il a réussi à me séduire, à me tournebouler, mais devais-je en attendre moins de la part d’Hudson Soft, ingrat que je suis !

Graphismes : 68%
La 3D est dépassée mais il fallait s’y attendre. Enfin, c’est tout de même pas hideux ;)

Animation : 72%
A part une petite baisse de framerate au début de l’intro du jeu en temps réel, j’ai repéré tout de même pas mal de ralentissements au 7ème stage !.

Jouabilité : 70%
Le stick analogique est énervant, et la croix directionnelle trop petite. Il n’y a pas que les jeux de baston qui souffrent avec la manette Gamecube...

Bande Son : 75%
Une bande-son cristalline. Les thèmes sont passe-partout.

Intérêt : 84%
J’ai vraiment apprécié ce petit shoot qui s’en sort bien mieux que je ne l’espérais grâce à un principe de jeu très efficace et un challenge excellent.

Note Globale : 77%
Star Soldier est un des meilleurs shoots du moment. OK, y’en a pas beaucoup d’autres...


NOTE : 07/10