Consoles-Fan
21/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3032 articles en ligne

 
Prince Of Persia : The Sands Of Time
J’ai du sable dans mes chaussures
Quand le d

Adapter Prince of Persia n’est pas chose nouvelle. Red Orb Entertainment s’

Vous prenez Prince of Persia . Vous créez un univers en 3D pour y placer votre prince. Même si vous n’êtes pas Blanche-Neige, faites-le ! Vous lui apprenez une quantité de mouvements incroyable en lui faisant visionner de nombreux films en provenance directe d’Honk-Kong. Vous ajoutez une pincée de Shinobi, une dose de Blinx et quelques poignées de Buffy et vous obtenez un des jeux d’action-plate-forme-aventure les plus audacieux de ces dernières années.

Techniquement parlant, Prince of Persia : The Sands Of Time va vous mettre une claque mémorable. Les stages sont gigantesques avec des plans de recul énormes : on a plus vu ça depuis Ico. Les décors sont floutés et brillants à la fois, un peu comme si vous rêviez ou tentiez de vous rappeler de souvenirs lointains sans pouvoir les distinguer parfaitement : une sensation étrange mais magique. Rajoutez à cela une tripotée d’effets spéciaux : particules, lumière, transparence, eau, distorsion… Les angles de caméra sont très travaillés avec des effets de motion blur lors des mouvements rapides. The Sands Of Time offre un visuel vraiment original et spectaculaire sans gâcher le gameplay : un sacré tour de passe-passe.

J’en prince pour toi

Le prince de Perse se bat comme un acrobate. A côté de lui, Dante semble sortir tout droit d’un home pour personnes âgées. Mais le prince, à part manger des biscuits, possède pas mal de talents cachés. Il marche sur les murs comme Shinobi, il s’accroche à des bordures comme Ico, il rebondit de murs en murs comme Rayman. Comme Buffy, il achève même les ennemis diaboliques en plantant sa dague en plein cœur afin qu’ils se consument, ne laissant derrière eux qu’une poignée de sable doré. Ce sable est très utile puisqu’il vous permettra de remonter le temps comme Blinx grâce à votre dague magique ! Prince of Persia pioche ci et là de nombreuses idées. L’exploit est sans doute d’avoir tout réuni en un seul jeu, afin de créer sans doute un des jeux du genre les plus complets et diversifiés ! Pour y avoir joué environ une heure, j’ai déjà confronté à moultes situations plus différentes les unes que les autres. Par le temps de s’habituer à un gameplay spécifique, il va falloir déjà passer à autre chose. Aucun jeu vidéo ne vous a sans doute jusqu’alors confronté à tant de changements. Et pour servir un personnage si riche, il a bien fallu accomplir un travail d’animation hallucinant. C’est bien simple, il sera plus rapide d’énumérer ce que le prince ne sait pas faire. Jouer au tennis par exemple.

Un scénario mêlant les contes des mille et une nuits à la littérature fantastique vient goupiller le jeu. Le scénario est mis en abîme grâce à de nombreuses cinématiques en images de synthèse qui viennent ponctuer votre progression.

Avec son timing serré et ses sauts à effectuer au pixel près, Prince of Persia est un appel au défi pour tous les hardcore-gamers qui auront la joie de redécouvrir un gameplay très oldschool. Pourtant, les autres joueurs ne se sentiront pas rebutés par la difficulté puisque les développeurs ont mis en place ce fameux système de dague magique qui nous permet, en échange d’un peu de sable, de remonter le temps et de vous replacer juste avant une bourde fatale qui vous ferait recommencer le niveau. Ce système remplace avantageusement un système classique de check point. Puisqu’il est utilisable à n’importe quel moment à condition qu’il vous reste du sable en réserve. Cette astuce permet en tous cas à Prince Of Persia de s’adresser à tous types de joueurs !