Consoles-Fan
21/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2890 articles en ligne

 
Space Griffon
Spice de Griffon
Avec Vertigo, on a pas eu de chance...

Apr

Mais passons plutôt au jeu. Ah ! Ben on voit pas très loin dites donc, ils auraient pas un peu abusé sur l’effet de brouillard ? En plus, ça va pas être simple de se retrouver là-dedans : tout se ressemble ! Gundam, dans le même genre était vachement plus beau. Mais bon, la conduite du robot a l’air simple et technique donc ne nous décourrageons pas tout de suite. Après tout le jeu est fluide et c’est déjà pas mal. Le robot est assez détaillé ainsi que les ennemis et ils ont une certaine gueule mais vraiment, ces décors pourris où l’on avance à tâton, on s’en serait bien passé !

Tu t’es vu quand t’es perdu ?

Les programmeurs ont été obliger de faire briller des cilbles dans le noir indiquant la position des ennemis mais vous ne les verrez aparaître que lorsque vous serez assez proche, ce qui signifie que vous pouvez tirer sur les ennemis mais ils n’encaissent que s’ils sont visibles à l’écran : en gros, c’est la pénombre ambiante qui les protège : mais où est la logique ?! Mais alors là ou c’est très fort, c’est que vous êtes sans arrêt interrompu (toutes les 15 secondes !) dans le peu d’action qu’il y a dans ce jeu. On pilote un robot ou on joue à la poupée, faudrait savoir !

Pour le systéme de visée, rin de plus facile puisque vous pouvez ne pouvez pas bouger vous même la cible sauf bien entendu de gauche à droite en pivotant votre robot, un systéme de lock se fice sur l’ennemi et vous n’avez plus qu’à l’exploser. Notez également la possibiliter de vous déplacer de côté à l’aide des boutons L et R.

A la longue Space Griffon et vraiment prise de tête car on tourne en rond pendant des heures ce qui bien entendu aura le don de vous énerver. Et bien entendu, parcourrir des couloirs vides pendant des heures, je ne sais pas vous, mais moi cela m’ennuie considérablement aussi je ne vais pas vous infliger ce supplice en vous conseillant de ne pas acheter ce jeu quel que soit son prix.

Tant pis, Space Griffon reste donc fidèle à sa réputation, allez donc voir du côté de Mobile Suit Gundam Side Story, là au moins, il y a de quoi faire.

Graphismes : 42%
Un mapping répétitif mais relativement fin. Du brouillard outrancier !

Animation : 90%
Ultrafluide avec des petits effets d’inclinaison lorsque la caméra tourne.

Jouabilité : 81%
La maniabilité des robots est très claire et relativement innée, le système de lock automatique renforce la simplicité du gameplay. Mais certains n’apprécieront pas justement cette trop grande facilité.

Bande Son : 72%
Complètement banale sauf peut-être l’ambiance cinématographique de l’intro.

Intérêt : 12%
Un jeu foireux dans sa conception et qui n’a rien à faire dans votre ludothèque.

Note Globale : 22%
Space Griffon était une daube sur Playstation. Rebelotte.


NOTE : 02/10