Consoles-Fan
19/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3012 articles en ligne

 
Guilty Gear XX
Guilty Guilty
Oh arr

Vous poss

Il faut dire que Sammy a su un peu se démarquer des productions de Capcom et SNK, en particulier au niveau des furies particulièrement délicates à placer puisqu’il faut tout d’abord déclencher une jauge d’énergie qui va diminuer au fil du temps, histoire de prévenir votre adversaire qu’il serait bien possible que vous allez lui placer un coup dans les dents qui fait très mal puisqu’il tue en un seul coup. Puis, il faut placer habilement la manipulation en espérant que votre adversaire soit un grand distrait et attendre de le voir sombrer dans un coma profond. Mais pour en savoir plus sur le gameplay de Guilty Gear XX, je vous renvoie vers mon test de Guilty Gear X sur Dreamcast où tout vous est bien détaillé.

Et si on jouait à un dessin animé ?

Guilty Gear XX ressemble énormément à son petit frère mais il possède tout de même de belles différences qui font réfléchir. Il y a quelques nouveaux personnages jouables très charismatiques, des nouveaux stages toujours en haute résolution et bien entendu les anciens revisités par de nouvelles couleurs et renforcés par de nouveaux détails, de nouvelles animations. Bref, Guilty Gear XX est plus beau que jamais et ce ne sont pas les myriades d’effets de transparence qui me feront mentir. Le souci du détail est hallucinant. Guilty Gear XX est sans doute aujourd’hui le plus beau jeu de baston en 2D avec des personnages ultraléchés, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il soit le plus intéressant même s’il apporte quelques pierres à l’édifice du genre. De plus, Guilty Gear XX reprend le principe des zooms déjà présents dans l’épisode précédent à la Samourai Spirit. Sammy ne fait décidément pas les choses à moitié.

Avec ces musiques entraînantes et sa kyrielle d’effets visuels et son interface ultratravaillée pour être à la fois dynamique et harmonieuse, Guilty Gear XX vous emmène dans un trip d’enfer. L’intro intégralement en dessin animé est super classe et la guitare électrique qui l’accompagne vous remettra les idées en place. Vous trouverez dans les options du jeu un trailer aussi très agréable à regarder.

Destroyed

Les coups spéciaux sont visuellement très inventifs voire délirants. Pour se protéger, un des personnages utilises son yoyo afin de dresser un pentacle face à son adversaire, I-No se bat avec une guitare et donne des coups de micro ! Cette dernière utilise sa guitare comme un balais magique pour s’envoler et n’hésite pas à faire participer son ami le chapeau qu’elle a du emprunter à Harry Potter. Les personnages féminins sont tous plus kawaii les uns que les autres ! Le character design est beau à pleurer. Leurs vêtements sont d’ailleurs au moins aussi inventif que ceux des Final Fantasy. On retrouve aussi une nette inspiration de Power Instinct 2 et Groove On Fight de Atlus au niveau des coups. Cette fois-ci certains personnages se hasardent dans quelques petits coups délirants. Ce n’est pas pour me déplaire.

Les effets dynamiques de Guilty Gear XX 2 comme par exemple les zooms à la Samourai Spirit rajoutent encore plus de majesté. Et comme le jeu de baston de Sammy est très rapide et pêchu ; on ne peut que rester bouche bée devant ce jeu. Le seul regret que j’ai est que finalement, Sammy n’est qu’un Capcom comme les autres. Ils ont trouvé un filon et ils commencent à l’exploiter à toutes les sauces en le renouvelant un minimum. Commercialement, ils ont raison car c’est tellement bon que tout le monde va craquer sur ce jeu. Ludiquement parlant, la plus-value est plus restreinte. Aussi, je vous conseille vivement de vous le procurer mais si vous possédez déjà une version antérieure, il serait bienvenu de vous le payer en deuxième main histoire de ne payer que les suppléments ! Guilty Gear XX 2 fait en effet plus penser à un add-on même s’il est vrai que les modes de jeu sont très nombreux (Arcade, Versus, M.O.M un mélange du survival et du medal mode - , training, survival, mission - effectuez des combats sous certains paramètres : comme vous ne pouvez choisir votre personnage, ce mode de jeu vous oblige à bien maîtriser l’ensemble des protagonistes du jeu - et story) pour un jeu de distribution de baffes. Prenez votre ticket ! J’espère quand même que Sammy va un peu plus se renouveler la prochaine fois en nous proposant une vraie suite ou pourquoi pas une toute nouvelle série.

Graphismes : 95%
Incroyable, ils ont encore amélioré le niveau de détail des décors !

Animation : 95%
De la grande claque, 100% bio !

Jouabilité : 95%
Sammy s’installe parmi les grands du genre.

Bande Son : 96%
C’est reparti pour une bonne dose de hard-rock : attention aux voisins.

Intérêt : 87%
Les nombreux modes de jeu vous permettront d’y revenir souvent.

Note Globale : 93%
De la bombe atomique : tout fan de jeu de baston se doit de le posséder.


NOTE : 09/10