Consoles-Fan
24/05/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2943 articles en ligne

 
Dark Chronicles
Il est libre Max...
Y’en a m

Lorsque Dark Cloud premier du nom sortit il y eu un grand pas pour le RPG sur PS2. Il avait certes de nombreux d

Les erreurs du passé.

En effet les producteurs ont décidé de bonifier certaines choses que sont prédécesseur n’avait su faire. Les améliorations sont tellement nombreuses que visuellement le jeu ne ressemble en rien au premier opus. Le jeu est très coloré, ressemblance de cell-shading, etc. Le problème est que Messieurs Level 5 n’ont pas compris que si les personnages n’ont pas assez de charisme et ont un sérieux manque d’intelligence le jeu devient de suite moins intéressant (désolé pour les fans mais il fallait que ce soit dit). Pour preuve vous commencez avec un héros qui porte une casquette ridicule, ainsi que ses chaussures et ses habits, et qui se nomme Maximilien (vous voyez un peu l’ambiance…). Il est issu d’une famille bourgeoise mais veut tout faire pour oublier ces principes. C’est en fait une sorte de Tom Soyer et compagnie (la comparaison est assez flagrante vous verrez). En résumé le personnage et doté d’une voix désastreuse décuplée par une niaiserie accablante, c’est en fait le personnage le moins charismatique de l’histoire du jeu vidéo. Son but (est encore plus banal que la banalité) c’est de retrouver sa mère et de sauver le monde d’une terrible menace…

JPEG - 35.5 ko
Palm Brinks
Voici votre ville natale.

Le futur dans le passé.

Bon j’arrête de rabaisser ce jeu et je vais vous montrer pourquoi il faut vous le procurer à tout prix. Max va faire la connaissance d’un fille (mieux réalisé que Maximilien je vous l’assure) venant du futur. Ce personnage est connu sous le nom de Monica et elle manie l’épée comme moi je manie ma fourchette (oh non, j’avais dit que j’arrêtais de rabaisser ce jeu). Votre nouvelle amie vous expliquera tout au long de votre aventure pourquoi elle est venue vous chercher et quel est votre rôle dans cette histoire. Votre ennemie ce fait appelé « Empereur Griffon » (chut je ne dit rien…) et il est très joueur puisqu’il s’amuse à remonter le temps pour effacer l’histoire en détruisant les « points d’origines » du monde. Je ne vous en dit pas plus la dessus car sinon je vais tomber dans le SPOILER, et je n’aime pas ça. Vous allez donc devoir reconstruire un à un les points d’origine en questions (c’est là où le jeu passe dans la phase « intéressante »). Je crois qu’il est inutile de vous préciser a quel point les incohérences entre passé et futur sont énormes, heureusement cela ne change en rien à l’excellent concept qu’est le passage du futur au passé. C’est ce qui à souvent confirmer la place des plus grands RPG (Chrono Trigger saura illustrer ma phrase à son maximum). La possibilité de passer 100 ans dans le futur vous servira donc à voir immédiatement le changement procuré par vos actions dans le présent. Tout cela ce fait par l’intermédiaire du « Géorama » dont je vous expliquerais sa fonctionnalité plus tard.

Le jeu en lui-même.

Il s’agit d’un Dungeon-RPG donc vous devrez parcourir de nombreux donjons pour arriver à vos fins. Pour vous battre pendant ces phases Action-RPG vous aurez le choix entre : Maximilien, le robotmobil, Monica ou encore la transformation de Monica. Chaque personnages à bien sur des capacités spéciales et il faudra les connaître pour sortir le bon perso au bon moment. Max possède une clef à mollette (au secours !) comme arme de proximité et un pistolet comme arme de jet. Monica possède quand à elle une épée pour le corps à corps et un brassard magique pour la distance. Le robotmobil peut se modifier comme bon vous semble grâce à des pièces qui peuvent être acheté à un vieillard. Dans les donjons on trouve un Action-RPG classique mais heureusement rapide. Ce qui fait que les ennemies ne font pas long feu (sauf quand c’est vous qui ne faite pas long feu). Une pièce de donjon se traverse en moins de 20 minutes en sachant qu’il y a entre 10 et 30 pièces dans un donjon. Vos personnages ont la capacité d’effectuer multiples combos différents selon l’inclinaison du stick. Il est aussi possible de bloquer les attaques, se qui vous servira beaucoup étant donné que le Game Over arrive vite si vous vous faites encercler. Le système de level-up est quand à elle bien différente des autres jeux. L’expérience gagnée dans les donjons est directement répartie sur vos armes. En fait vous ne prenez aucun level, c’est donc vos armes qui le font. Vous pouvez ensuite, par un système d’augmentation du statut des armes, les transformer pour en obtenir des plus puissantes. Pour votre statut personnel vous ramassez des sortes de fruits et gâteaux pour augmenter votre défense ou vos HP. Je rassure tout de suite les joueurs de Dark Cloud, qui avaient étaient frustrés plus d’une foi en voyant leur arme détruite après un rude combat contre un monstre qui possède une armure coriace. Dans ce jeu les armes ne se détruisent pas, elle se casse mais après un petit coup de poudre de perlimpinpin elle redevient comme avant. Il existe une poudre réparatrice par type d’arme. Les items sont quand en eux un peu trop nombreux. Pour chaque statut anormal il y a un remède, il y a presque 10 types d’aliments différents pour se rétablir la santé et l’on trouve en plus des nombreux cristaux destinés à être « synthétisés », sans parler de la trentaine d’objets différents dédiés au « Géorama » et j’en passe… Les musiques sont peu variées mais tellement excellentes que cela ne se remarque même pas (sauf quand vous vous tapez 20 sous niveaux avec la même musique).

JPEG - 12.9 ko
Elevage
Dans le jeu vous pourrez m

Le Géorama.

Voici donc la VRAI motivation de ce deuxième Dark Cloud. Le principe n’est pas compliqué mais vraiment excellent. En fait il vous faut reconstruire des sites que « l’Empereur Griffon » a jugés plus sage de détruire. Il vous faut donc reconstruire les « points d’origines » de ces sites. Ces derniers sont quasiment vide à votre arriver et vous devez vous charger de les reconstruire, mais pas n’importe comment. Pour cela vous devez donc fouiller (enfin pas tant que ça…) les sous niveaux des donjons pour y trouver des « Géopierres ». Ces dernières vous permettrons d’étoffer vos possibilités de construction ainsi que de recevoir des consignes obligatoires pour reconstruire le site. Par la suite vous pourrez par contre fignoler votre village comme bon vous sembles. En allant par la suite dans le futur vous verrez les changements produits par vos constructions sur le site. Le « Géorama » pourrait en fait être comparer à un Sim City simplifié dans lequel il vous est possible de vous balader à vue subjective à n’importe quel moment. Sachez aussi qu’il y a une grande liberté de construction et que les consignes imposées sont faite en sorte pour que vous puissiez faire de votre village un endroit que VOUS modélisez a votre gré. Vous devez aussi allez chercher des personnages dans votre grande ville natale pour qu’ils viennent habiter dans vos nouveaux villages. Ceci sera soit imposé par les « Géopierres » soit imposé par vous-même. « Le Géorama » est donc un passe temps très agréable où vous pouvez tout personnaliser.

JPEG - 15.9 ko
G
C’est le premier village que vous devrez construire.

Spheda powa.

Dans Dark Chronicle il est possible de jouer à ce qui ferais penser au golf mais qui est en fait un moment important de l’histoire. Vous devez en fait réparer des « distorsions temporelles » (qui sont en fait les trous) à l’aide d’un fragment rond (la balle) et d’un manche (club de golf). En bas de l’écran se situe une jauge qui sert à donner la puissance de la frappe et la précision du tir. Ce jeu est assez dur au début mais à force de vous entraîner il se montrera facile est amusant. Encore un bon point pour Level 5.

Photographie et inventions.

Dans ce jeu vous pouvez créer des objets à partir d’idées et des idées à partir de photos. L’ensemble n’est pas très complexe mais la réalisation vous demandera beaucoup d’imagination. Vous devez tout d’abord avoir une idée de l’objet final puis prendre trois photos pour pouvoir construire votre objet. Ne vous inquiétez pas il y a quelques listes d’inventions dissimulées (enfin si l’on veut) un peu partout dans le monde. Mais ces listes ne vous donnerons pas toutes les possibilités de constructions possibles. Ce sera donc à vous de vous creuser les méninges pour trouver les trentaines d’inventions. Comme je vous le disais vous devez prendre des photos pour pouvoir avoir des idées des inventions que vous allez créer. Mais pas toutes les photos ne servent à créer des idées, se sera donc encore une foi à vous de trouver lesquelles servent à réaliser vos projets. Vous voilà bien avancé, vous vous trouvez dans un monde très vaste et vous devez prendre en photo près de 200 idées. Il vous faudra ensuite trois photos pour créer une invention moyennant quelques matières premières du type de celles qui sont utilisées dans le « Géorama ». Le concept est donc assez riche et vous serais vite pris de la photophobie, en clair vous allez prendre en photo tout ce qui bouge (mais surtout se qui ne bouge pas) pour essayer multiples combinaisons. Le système est donc très intéressant d’autan plus qu’il vous fera fabriquer des objets relativement rares ou relativement chers.

Donc…

Level 5 a poussé l’univers du RPG encore plus loin sur PS2 mais cela ne dépasse pas le très grand Kingdom Hearts qui est dans le même style. Dark Chronicle est un jeu un peu trop enfantin mais qui est trop dur pour les enfants (cela ne m’a pas dérangé puisque je l’ai finit en 110 heures…).

BMP - 144 ko
Attaque de Monica
Je pleinds le dragon...
JPEG - 41 ko
La grande poursuite
Max suivit d’un robot clown (tr

Note

Graphismes : 16/20

La modélisation est bien réalisée mais les bugs de collisions sont trop importants pour mériter une meilleure note.

Musiques : 18/20

Pas assez de musiques mais les mélodies sont telles que je ne peux mettre moins.

Accessibilité : 14/20

Les habitués du genre prendrons vite la main mais le spheda et le Géorama reste assez complexe dans l’ensemble.

Durée de vie : 19/20

J’ai était impressionné. Je ne pensé pas me régaler autant longtemps. La quête principale est longue et si vous vous amusez à le finir à 100% vous en avait pour des lustres.

Scénario : 15/20

Un peu basique mais prenant dans l’ensemble. Un joyaux pour aller dans le futur et un pour aller dans le passer c’est du déjà vu.

Présentation : 17/20

La jaquette est sublime ainsi que l’intro du jeu et que le menu démarrer.

Psychologie des personnages : 10/20

Je n’ai pas osé mettre une note plus basse car je me serai fait trop d’ennemies. C’est LE point négatif du jeu, les personnages ne sont pas intelligent du tout et Level 5 ne doit pas connaître le mot charisme.

Note générale : 16/20

Un bon jeu qui se laisse aisément jouer. Beaucoup d’heure de jeu en perspective s’en ne jamais trop se lasser. Un jeu à posséder pour tout bon Rpg player.

Clad


NOTE : 08/10