Consoles-Fan
20/05/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2941 articles en ligne

 
Kaido Battle
Les Jackies sont ravis, ce jeu a ...
La tuning attitude !

Kaido Battle, derri

Lorsque vous démarrez, vous avez le choix entre différents modes de jeu. Le mode Time Attack, que l’on ne présente plus, le mode Versus pour faire le « Jackie » avec un ami, le mode CA Attack qui consiste à faire de beaux dérapages pour impressionner la galerie, le mode Category Challenge qui s’apparente à un mode Arcade dans lequel vous enchaînez les courses. Enfin, le dernier mode, nommé Conquest qui finalement représente la plus grosse partie du jeu et qui va donc nous intéresser. Vous commencez donc le mode Conquest, des rêves de gloire et de tuning plein la tête. Malheureusement votre pécule de départ ne vous permet pas de devenir le roi des routes. La première chose à faire est donc de s’acheter une voiture d’occasion afin de participer à des courses et gagner des sous. Vous avez le choix entre des voitures neuves et des voitures d’occasion. Vous pouvez faire un tour dans le stand des voitures neuves pour rêver mais pour l’instant seul l’occasion vous permettra de trouver votre bonheur. Parmi les constructeurs présents, on retrouve des japonais principalement mais aussi quelques étrangers. Bien que le mieux soit que vous les découvriez par vous-mêmes on peut citer pêle-mêle Subaru, Mitsubishi, Ford, Volkswagen, Toyota ? parmi les plus classiques. Par la suite vous avez bien évidemment la possibilité de booster votre petit bolide pour en faire un monstre dévoreur de bitume. Absolument tout est interchangeable, du moteur à la couleur des phares en passant par l’aspect des enjoliveurs. Le mode réglage est lui aussi de la partie, mais malheureusement n’y connaissant strictement rien à la mécanique je me suis contenté des réglages de base.

Le mode Conquest s’apparente à une carrière de pilote, chaque jour est décompté et la météo varie en fonction de ces journées. Il s’agira donc de bien étudier les tracés et privilégier certaines courses par temps de pluie et de faire les réglages de circonstance. Tous les jours vous pouvez consulter votre PDA pour glaner des informations. La journée se déroule en deux étapes.

Le jour vous participez à des courses officielles visant à impressionner d’éventuels sponsors (il y en a plus de 30) et surtout à gagner de l’argent. Pour cela il vous faudra effectuer des parcours parfaits tout en ayant la conduite la plus périlleuse possible. Après un certain temps, les courses de sponsors se débloqueront et vous aurez l’opportunité de signer pour une marque. La nuit vous ne dormez pas car n’oubliez pas que les voitures c’est toute votre vie et que cela ne sert à rien de dépenser autant d’argent si on ne peut pas faire des rodéos sauvages contre d’autres pilotes. Vous allez donc vous rendre sur un parking ou des concurrents vous attendent. Trois types de défis vous sont proposés. Le CA consiste a effectuer de plus beaux dérapages que l’adversaire pour que finalement honteux de sa prestation celui-ci rentre chez lui. Le mode TA vous contraint à faire un meilleur temps que l’adversaire sur un parcours donné. Enfin, le dernier mode est le mode Battle dans lequel vous concourez contre d’autres adversaires en direct et vous devez arrivez premier à tout prix. Cependant, il ne suffit pas de conduire vite, il faut aussi conduire correctement. Ce n’est pas parce que votre voiture est plus puissante que vous devez vous servir des barrières de sécurité pour freiner. Une barre de « Spirit » juge vos performances ainsi que celle de l’adversaire et il arrivera parfois que la course se termine avant la ligne d’arrivée si l’une de ces barres tombait à zéro. Quel que soit le type de course que vous aurez choisi, sachez que la plupart du temps vous courrez pour la gloire. Néanmoins dans certains cas, des adversaires plus coriaces vous défieront en pariant de l’argent ou des pièces de voitures. Il est donc important de garder un pourcentage de victoires élevé si vous tenez à les rencontrer.

Bon après avoir fait le tour de presque toutes les possibilités que le jeu offre, il est bon de savoir si techniquement ce dernier tient la route. Graphiquement le jeu est époustouflant, les tracés sont de grandes qualités et même si je n’ai personnellement pas visité ces coins de l’archipel il faut avouer qu’ils sont criants de vérité et qu’ils donnent bien envie d’y aller. Ce que je préfère ce sont les feuilles d’érables et les fleurs de cerisiers entassées sur le bas côté qui s ’envolent à notre passage. Les passages sous la pluie sont eux aussi très réussis et on s’émerveille devant les gouttes d’eau qui s’amoncellent sur le pare-brise. Le design des voitures est très correct et on regrettera simplement le peu de choix de vues disponibles (une intérieur et une extérieur). Le défaut inhérent à la PS2 qu’est l’aliasing est assez peu marqué, les effets de lumières sont eux aussi très bien conçus et le mieux c’est que tout ceci tourne sans le moindre ralentissement. On regrettera simplement que les dégâts sur la voiture ne soient pas gérés, cela aurait ajouté du réalisme à l’ensemble.

La maniabilité est à mi-chemin entre l’arcade et la simulation et il va sans dire qu’en tant que joueur occasionnel la prise en main a été quasi-immédiate. Les véhicules ont tous leurs caractéristiques propres et la tenue de route est vraiment étudiée pour favoriser les dérapages. Comme les circuits sont montagneux, les virages sont légions et on est constamment en train de conduire en braquage contre braquage à grand renfort de frein à main (magnifique !!!). A ce propos, les amateurs de vitesse pure et de pointe à 250 km/h risquent d’être un peu déçus. En effet, malgré la présence de certains monstres (tels que la Honda NSX) les vitesses maximales ne dépasseront jamais les 180 km/h à cause de la nature des environnements. En ce qui concerne vos adversaires, ceux-ci tenteront sans arrêt de vous pousser à la faute et il sera parfois bien difficile de leur passer devant car il s’arrangeront souvent pour vous bloquer le passage.

Côté son, l’ensemble est cohérent et les voitures ne font pas des bruits de tondeuses, la musique très techno colle bien à l’esprit « speed » du jeu . La durée de vie de Kaido Battle est tout à fait acceptable et finir complètement le mode carrière prendra un certain temps (pas autant qu’un GT je vous l’accorde). De plus on se surprendra à tenter les meilleurs combinaisons de virages afin de grappiller quelques points supplémentaires. La fait de découper le jeu en évènements fait que certains de vos adversaires n’apparaîtront qu’à des stades bien précis de votre progression. Si en plus vous voulez acheter toutes les voitures et avoir une collection de pièces détachées à faire pâlir votre garagiste, vous risquez de passer de nombreuses nuits blanches. Une fois que tout sera bouclé, Kaido Battle pourra toujours être ressorti pour des courses en Versus. Derrière son côté un peu « tuning touch » , Kaido Battle séduira à la fois les fans de Initial D et de jeux de voitures en général mais risque également de sérieusement divertir des joueurs occasionnels en ce domaine (comme moi) qui apprécieront sa prise en main immédiate. Il est vraiment dommage que ce jeu soit passé inaperçu à sa sortie, car c’est vraiment une bonne surprise.

Graphismes : 8.5 / 10

Vraiment splendides, les circuits sont de grande qualité, les véhicules bien modélisés et les différents effets graphiques sont bien gérés. Que demande le peuple ?

Son : 7.0 / 10

Les moteurs sont réalistes et on sent la différence quand on conduit une petite voiture ou une grosse cylindrée. La musique très techno ne plaira pas à tout le monde mais s’inscrit parfaitement dans l’ambiance.

Jouabilité : 9.0 / 10

Amateur de virages en lacet et de dérapages au frein à main ce jeu est pour vous. Les véhicules se maîtrisent très rapidement. En revanche si vous recherchez de la simulation pure ou des courses à tombeau ouvert Kaido Battle ne vous satisfera qu’en partie.

Animation : 9.0 / 10

Ah ! les replays de folie ! Voir les disques de freins rougeoyer et les feuilles mortes s’envoler sur notre passage ! Du grand art et sans aucun ralentissement s’il vous plait.

Intérêt : 8.5 / 10

Les amateurs de tuning peuvent d’ores et déjà ajouter Kaido Battle à leur collection. Les nombreux modes de jeu et bonus à débloquer tiendront en respect les dévoreurs de bitume jusqu’à l’arrivée éventuelle d’un Gran Turismo 4 dans quelques mois.


NOTE : 08/10