Consoles-Fan
18/01/2018

Auteur
  

2888 articles en ligne

 
Super Galdelic Hour
Marie Poppins n’est pas loin
Invasion de poufs sur PS2

Si Enix est tr

Et pourtant, vous ne rêvez pas, dans les entreprises renommées, il arrive aussi que l’on utilise quelques substances illicites lors des séances de brainstorming. Là je ne sais pas quel mélange ils ont mis au point, mais en tous cas, les programmeurs nous invitent à visionner le résultat : c’est déjà ça. Et dès le générique, on vous met au diapason !

Les téletubbies en plus sexy !

Prenez un monde encore plus acidulé que celui de Space Channel 5, un univers complètement incohérent, multicolore, 4 poufs aux formes plus ou moins généreuses avec des costumes flashis inspirés d’animaux sexys avec des trous dans les combinaisons là où il faut et des tas de minigames plus délirants les uns que les autres et vous obtiendrez sans doute un des jeux les plus vulgaires de la PS2. On frise même le ridicule et on en redemande !

Cuties Gal Gal

Pour bien vous situer, Super Galdelic Hour fait un peu partie de la même famille que Dead Or Alive Xtreme Beach Volley sauf qu’ici c’est Dead Or Alive Mini Game. La partie voyeur est donc au rendez-vous grâce aux replays des minigames pendant lesquels il vous est possible de prendre des photos des demoiselles qui prennent bien entendu des poses absolument pas naturelles, mais il faut bien mettre en évidence son intimité, sinon où serait l’intérêt, mmm ?

Eh bien dans les minigames peut-être ? Oui, car de ce côté-là, c’est plutôt rigolo ! Les minigames sont grotesques au possible.

Par exemple, vous devrez écrabouiller la tête des taupes (le célèbre Whack a mole !) avec une énorme Chupa Chups. En gros vous devez toujours choisir entre la gauche et la droite sur quelle taupe vous allez taper. Vous ne devez frapper que les oranges car les roses et les vertes sont des fausses taupes, elles mettent parfois un masque pour vous piéger alors faites attention ! Cela paraît simple comme ça mais le rythme qui vous est imposé finit par vous rendre fou et vous perdez votre sang-froid. Attention, parfois ce sont deux fausses taupes qui apparaissent. Ne les frappez pas !

Un autre minigame consiste à abattre un arbre à tête en frappant avec des coups plus ou moins forts en fonction d’une jauge qui se remplit à vive allure. Si vous tentez d’appuyer lorsque la jauge est à son maximum, vous ferez plus de dégât si vous réussissez mais si vous ratez votre coup, vous exécuterez le coup le plus faible et vous vous ferez distancer par votre adversaire. Il vaut mieux parfois frapper moins fort mais être constant dans l’effort en toute sécurité.

Vous préférez courir dans le sable et attraper un drapeau ? Pas de problème, vous débuterez la tête dans le sable et jouerez à un jeu équivalent à l’un des minigames présents dans Beach Spiker. Appuyez comme un fou sur les boutons afin de faire courir votre demoiselle le plus rapidement possible puis jetez-vous sur le drapeau.

Vous préférez faire tourner la tête à votre belle, là aussi, quelques tours frénétiques d’analogique la feront tourner sur une visse énorme. Dévissez, revissez, le plus souvent possible afin de déclencher en bas et en haut un switch qui rajoute un point à votre compte. Une fois le temps terminé, celui qui a marqué le plus de points remporte la partie.

Vous êtes un littéraire ? Pas de problème, un jeu de lettre vous attend. Des lettres descendent dans des bulles, à vous de les faire éclater afin de les récupérer et former les noms des 4 jeunes filles du jeu. Il faut impérativement switcher entre les noms des joyeuses donzelles car pour que la lettre soit validée, il faut que le fameux nom soit sélectionné au moment où vous la faites éclater.

Vous vous sentez plus une âme de pâtissier, vous serez aussi servi grâce au minigame qui consiste à mettre une tarte à la crème (Gloup ! Gloup ! Gloup ! Entartons, entartons les licences à pognon. Les attentats pâtissiers, il n’y a rien de tel !) dans la figure de votre adversaire en appuyant le premier sur un bouton après un décompte alléatoire : seul le "go" vous donne le feu vert !

Encore plus kitch, le combat de fesses qui consiste à donner un coup de postérieur afin de faire tomber votre adversaire dans la piscine. Ouh c’est drôle ça dites donc !

Plus classique sans doute, le jeu qui consiste à exécuter une série de boutons avant votre adversaire : vous lui assénerez alors un coup de bâton afin de le faire tomber à l’eau. C’est beau un corps mouillé.

Le saut à la corde est lui aussi très intéressant et c’est surtout une bonne excuse pour mettre en mouvement certaines parties du corps. Dans ce jeu, il suffit d’appuyer en rythme en ayant une bonne capacité d’anticipation.

Chaque partie de Super Galdelic Hour est composée d’un random de 4 minigames. Au bout de ces épreuves, un vainqueur est désigné. Il pourra alors participer au coup de canon bonus ! Dans certains cas il n’y a pas de vainqueur puisque le nombre de round est pair et qu’il y a deux participants. Mais vous avez fait assez de maths pour comprendre ! Une fois votre partie terminée, vous recevez de l’argent qui vous permettra d’acheter dans un shop des accessoires, de nouvelles tenues…

Si vous avez du succès, un sponsor souhaitera établir un partenariat avec vous, partenariat qui vous rapportera encore plus d’argent mais faites attention car un sponsor peut-être très versatil : si vous ne gagnez plus, il s’en ira aussi vite qu’il est venu.

Super Galdelic Hour est un ovni vidéoludique réservé aux joueurs qui ne se prennent pas au sérieux. Pour eux, les jeux vidéo, c’est autre chose que des mecs en costume kaki qui tirent dans des couloirs en criant « Medic ». Si vous vous reconnaissez dans cette catégorie marginale de joueurs si chouchoutée par Cfan alors oui, en fait, ce jeu est pour vous !

Graphismes : 87%
Des textures acidulées, une modélisation des personnages caricaturale et des bouncing breast pas tout à fait au point pour un univers très coloré et complètement délirant.

Animation : 72%
L’ensemble du jeu est fluide mais la motion capture des personnages est étrange, les personnages semblent vaciller.

Jouabilité : 60%
Le jeu est très jouable mais le gameplay est très limité puisqu’il consiste juste à appuyer sur quelques boutons au bon moment.

Bande Son : 82%
Débile à souhait.

Intérêt : 68%
Trop peu de minigames mais c’est déjà très drôle comme ça.

Note Globale : 70%
Super Galdelic Hour étonnera même les puristes, il reste cependant assez limité dans le temps à cause de son manque de variété. Heureusement qu’il y a plein d’items à débloquer. A acheter absolument mais en okaz !


NOTE : 07/10