Consoles-Fan
17/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
Top Spin
"Top top top top top"
fit-il avec la balle, avant de servir

Annonc

Tout d’abord, Top Spin et Virtua Tennis ne jouent pas exactement sur le même terrain. Virtua Tennis est purement Arcade, Top Spin tend à se rapprocher de la simulation. Ce dernier est un peu moins rapide, les échanges de fou ne sont plus très présents, mais cela n’empêche pas top Spin d’être un excellent jeu technique avec ses avantages par rapport à Virtua Tennis mais aussi ses inconvénients.

Evidemment, j’ai pas pu m’empêcher de parler de Virtua Tennis, je parie que tout le monde l’aura fait en plus halala…

Le gameplay est tout d’abord doré aux petits oignons avec une pointe d’origan. Du tout bon de chez Jacques. Les déplacements des personnages sont réalistes même si la motion capture me semble quand même un peu en retrait du jeu de Sega. Microsoft apporte quand même des éléments intéressants en particulier lors du service. Le premier service est en effet généralement un boulet de canon, le second est un peu plus calme, histoire de ne pas prendre de risque. Ainsi la gâchette L vous servira pour le premier service, elle vous permettra d’effectuer des aces ou du moins de balancer de véritables obus sur votre adversaire. Il n’est pas facile de stopper la barre juste dans la surface d’admission, la balle se retrouve donc fréquemment dans le filet ou out, chose qui arrive assez fréquemment dans la réalité alors que dans Virtua Tennis, Sega a préféré faire place au jeu et éviter ce genre de temps mort. Suivant la même technique mais avec cette fois la gâchette R, vous pourrez aussi surprendre votre adversaire avec un service cuillère comme pour la balle de match de la finale de Roland Gaross opposant Chang à Lendl. Pour le second service, un système plus simple mais moins efficace, apparenté au système de service de Virtua Tennis, vous permet d’envoyer avec moins de risque la balle de l’autre côté avec une puissance plus ou moins grande en fonction de votre talent à relâcher un bouton au bon moment. A noter que si ce temps mort vous dérange justement, vous pouvez directement faire comme si vous serviez votre second service, ou au contraire retenter un coup puissant lors du second service avec tout le risque que cela comprend. Au moins, avec Top Spin, vous avez le choix ! Et pendant le jeu, le choix continue, vous pouvez donc ainsi par le même biais prendre des risques. D’ailleurs, il me faut ici préciser que vous aurez quelques oscillations de la jauge pour bien exécuter votre service alors qu’en plein échange, vous n’aurez pas le droit à l’erreur.

Même si visuellement, les deux jeux semblent similaires d’un point de vue technique lorsqu’on regarde le placement des joueurs, Top Spin est plus réservé aux techniciens du cours car il y a beaucoup plus de boutons à utiliser avec une gamme de coup qui l’accompagne un peu plus étendue. Virtua Tennis fonctionne plus sur des automatismes et des adaptations en fonction de l’emplacement de votre joueur. Les coups s’exécutent donc moins simplement, demandent donc plus d’adresse dans Top Spin qui s’avère donc aussi plus prise de tête que Virtua Tennis et c’est sans doute pour cela que je préfère ce dernier.

Du tennis… Et pourquoi pas du golf tant qu’on y est ! Regarde-moi ce zèèèèbre dis !

Graphiquement, Top Spin est moins agréable à l’œil que Virtua Tennis, il paraît plus flou, les couleurs sont moins éclatantes et le public est assez mal modélisé comparé au hit de Sega. Mais dans l’ensemble, Microsoft a fait de l’excellent boulot.

Il ne faut pas creuser bien loin pour se rendre compte de la richesse de Top Spin qui présente un mode carrière similaire au Wolrd Tour de Virtua Tennis avec des entraînements afin de maîtriser certains coups précis, des tournois qui vous permettent de progresser dans le classement ATP : vous commencez à la 100eme place. Votre but est de devenir premier. Vous pouvez créer à peu près n’importe quel personnage imaginable. Même l’éditeur de personnage de PSO est battu à plate couture. De la couleur des yeux, des cheveux, à la morphologie, aux vêtements, boucles d’oreille et autres accessoires, il est fort à croire qu’il n’y aura jamais deux joueurs identiques qui se rencontreront sur le live. Un shop vous permet d’acheter de nouveaux vêtements et autres articles que vous pouvez stocker dans votre sac de sport. Un coiffeur vous permet de changer de look contre quelques piécettes. Les possibilités sont vraiment larges et les différents items à acheter laissent promettre une durée de vie gigantesque seul. Rajoutez à cela le mode multijoueur, et vous êtes servi comme des rois. Votre personnage évoluera donc un peu à la manière d’un RPG avec des aptitudes qu’il développera. Il, ou elle, puisque les deux sexes sont représentés, mais pas par un large panel de célébrités du moment. De ce côté là, Top Spin est plutôt maigre face à Virtua Tennis puisqu’il ne propose par exemple que deux vieux retraités (Pete Samprass et Michaël Chang) et qu’une jeune retraitée de force (Martina Hingins) ou qu’une top model n’ayant jamais gagné aucun tournoi (Anna Kournikova, mais on lui pardonne). Bon ok, il y a aussi Lleyton Hewitt, Gustavo Kuerten, mais leur visage est vraiment méconnaissable...

D’autres modes de jeux sont aussi disponibles : Exhibition et tournoi personnalisé vous permettent de jouer occasionnellement sans vous prendre la tête dans des configurations longuettes. Le mode multijoueur parle de lui-même. L’école de Tennis est tout simplement le didacticiel du jeu.

Du côté de la réalisation certains freezes sont à signaler lors des replays, rien de bien grave mais le résultat est moins propre que dans Virtua Tennis. Les commentaires sont classiques. Rien de bien folichon non plus… Je préfère ici aussi l’ambiance endiablée de Virtua Tennis que l’ambiance un peu hachée au couteau de Top Spin...

Pour moi, la série des Virtua Tennis reste la série number one, Sega peut dormir sur ses deux oreilles mais il faut avouer qu’il étaient en droit de trembler car Top Spin s’impose comme bon second et en tous cas comme meilleur jeu de tennis sur XBOX. Les deux jeux sont complémentaires pour l’aspect arcade et simulation. Virtua Tennis reste quand même plus fun, plus rapide, avec des échanges presque inhumains, un gameplay parfait et des chargements plus courts.... Gardons tout de même à l’esprit que Top Spin est un titre ultracomplet avec une prise de risque à gérer appréciable et absente de Virtua Tennis. Top Spin, enfin, contrairement au jeu de tennis star de Sega, vous permet de faire des matchs en plusieurs sets. Cependant en mode carrière, un ste est disputé en 3 jeux seulement… Enfin, Top Spin est compatible avec le Xbox Live ! Voilà peut-être de quoi décider les derniers indécis.

Graphismes : 82%
Plus ternes, plus fades que ceux de Virtua Tennis. Certains pprécieront peut-être justement leur réalisme. Les joueurs sont moins bien modélisés. Mais cela reste du haut-niveau.v

Animation : 88%
A part quelques freezes dans les replays, tout est parfait.

Jouabilité : 90%
Un gameplay nettement plus complet que celui de l’excellent Virtua Tennis. A vous de voir si vous aimez les gameplays intuitifs ou si vous êtes plus un technicien des cours.

Bande Son : 68%
Tristounette et mal découpée, elle assure un minimum.

Intérêt : 92%
Top Spin est clairement le jeu de tennis de la XBox, il rentre en concurrence direct avec le jeu de Sega qui devra forcément répondre un jour ou l’autre à cette attaque car sur certains points Virtua Tennis est battu.

Note Globale : 87%
L’idéal est de posséder Top Spin et Virtua Tennis tant ils se complètent bien.


NOTE : 08/10